À la Dominique, l’éducation des enfants en suspens après le passage de l’ouragan Maria | Dominique | UNICEF

Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Dominique

À la Dominique, l’éducation des enfants en suspens après le passage de l’ouragan Maria

 

 

L’UNICEF intensifie ses interventions humanitaires en Amérique latine et dans les Caraïbes afin d’aider les enfants et les familles à se relever, à la suite des ouragans qui ont successivement frappé la région et des deux tremblements de terre qui ont ébranlé le Mexique. Après le passage de l’ouragan Maria qui, selon les estimations, a endommagé ou détruit 90 % des bâtiments à la Dominique, l’UNICEF soutient les efforts du gouvernement afin de permettre aux élèves de retrouver le plus rapidement possible les bancs de l’école. Deltin, 16 ans, fait partie des milliers d’élèves affectés par l’ouragan.

Par Patrick Knight

DOMINIQUE, le 13 octobre 2017 – Deltin Eugene, 16 ans, fixe du regard le tableau noir à l’entrée de ce qu’il reste de sa salle de classe à la Goodwill Secondary School. Sur le tableau, le temps est figé au vendredi 15 septembre 2017, date à laquelle Deltin et plus de 18 000 autres élèves de la Dominique sont allés à l’école pour la dernière fois.

À la fin des cours, ce vendredi après-midi-là, le jeune homme ne se doutait pas que les vents de l’ouragan Maria, qui soufflaient à 260 km/h, allaient raser le toit de son établissement scolaire et remettre en question la fin de ses études secondaires.

Des livres et des bureaux gisent désormais dispersés aux quatre coins de l’enceinte de l’établissement. Les fenêtres n’ont plus de vitre et la toiture a été emportée. Selon les estimations, 90 % des bâtiments de l’île ont été endommagés ou détruits, et les établissements scolaires n’ont pas été épargnés.

« C’était inimaginable. [...] Je n’aurais jamais pensé voir un jour un tel niveau de destruction », me confie Deltin à propos de Maria, qui a également laissé sa famille sans toit. « Lorsque j’ai constaté l’ampleur des dégâts dans ma maison et sur toute l’île, j’ai d’abord ressenti de la peur, mais ensuite, je me suis dit que nous allions reconstruire. Je suis sûr que nous pouvons repartir de zéro et reconstruire plus solidement. »


Image de l'UNICEF
© UNICEF Dominica/ 2017/ Knight
La maison de Deltin et sa famille a été endommagée pendant l’ouragan. Actuellement, le jeune homme vit avec sa mère, Angela, et ses trois frères dans une école transformée en refuge.

L’éducation en suspens

Deltin est en dernière année du lycée et se prépare à passer des examens dans neuf matières. Il s’inquiète que la fermeture prolongée de son établissement ne retarde la réalisation de ses rêves et de ceux de ses camarades.

« La situation est très préoccupante, parce que je veux terminer le lycée et aller à l’université pour construire ma vie. Mais l’école reste fermée et je ne sais pas quand nous allons pouvoir retourner en cours », explique-t-il.

« J’aimerais vraiment qu’ils reconstruisent l’établissement rapidement ou qu’ils trouvent des installations temporaires où nous faire cours. »

Malheureusement, il se peut que Deltin et les autres élèves doivent attendre plus longtemps avant de pouvoir retourner à l’école. Après le passage de cet ouragan de catégorie 5, le gouvernement concentre tous ses efforts dans les opérations de recherche et de secours, l’approvisionnement de l’île en eau et en nourriture, et le rétablissement des voies d’accès pour les communautés isolées à la suite de l’endommagement des routes et de l’effondrement des ponts.

 De plus, plusieurs établissements scolaires figurent parmi les 130 refuges officiels mis en place pour fournir un abri sûr aux 2 500 personnes qui ont perdu leur maison pendant l’ouragan. Deltin vit dans l’un de ces établissements, avec sa mère, Angela, et ses trois frères, Sarael, 14 ans, Jervon, 11 ans, et Jaden, 9 ans.

Image de l'UNICEF
© UNICEFECA/2017/Clarke
António Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, (au centre) visite un espace ami des enfants créé par l’UNICEF, lors d’un déplacement à la Dominique, en octobre 2017.

 

L’aide apportée par l’UNICEF pour permettre aux élèves de retourner à l’école

L’UNICEF est sur le terrain afin d’aider le gouvernement à évaluer les dégâts subis par les 76 établissements primaires et secondaires du secteur public et à élaborer un plan pour que les élèves puissent retourner à l’école le plus rapidement possible.

Près de 25 établissements, qui ont subi des dégâts modérés ou qui servent de refuge, devraient rouvrir leurs portes plus tard dans le mois. Les autres établissements rouvriront progressivement une fois les travaux de réparation terminés.

En attendant, l’UNICEF met en place des espaces d’apprentissage temporaires sous des tentes et fournit du matériel scolaire grâce à des kits « L’école-en-boîte ».

Nous espérons que Deltin et ses amis seront bientôt de retour sur les bancs de l’école, à temps pour passer leurs examens dans un peu plus de six mois.

Lectures connexes :

L’UNICEF renforce son assistance en Amérique latine et aux Caraïbes pour venir en aide à davantage d’enfants et de familles


 

 

Recherche