Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Timor-Leste

Un bon départ au Timor-Leste

Par Simon Nazer

Dans une communauté isolée du Timor-Leste, une nouvelle école maternelle offre à des enfants comme Roque et Domingas un endroit où ils peuvent jouer et apprendre. L'UNICEF et ses partenaires travaillent ensemble pour construire d’autres écoles maternelles dans tout le pays, de sorte que tous les enfants aient accès à l'éducation dès leur plus jeune âge.

Image de l'UNICEF
© UNICEF EAPRO/2015/Nazer
Five year old Roque in Lauana Groto, Timor-Leste. Roque and his peers are learning and playing at a new preschool in their village, which sits in one of the most remote areas in the world.

LAUANA GROTO, Timor-Leste, le 20 avril 2016 – À peine l’enseignante a-t-elle jeté le ballon de foot dehors que tous les jeunes enfants du village de Lauana Groto, au Timor-Leste, sautent d’un bond de leurs petites chaises bleues. Une fraction de seconde après qu'elle a dit « dehors », les enfants courent avec enthousiasme vers le terrain de jeu, en préparation pour la prochaine leçon.

Pour Roque, 5 ans, c’est là un des meilleurs moments de la journée. « J’adore », s’exclame-t-il entre deux éclats de rire.

Il commence à courir à toute vitesse à la poursuite du ballon. De la poussière s’élève autour de ses petites jambes alors qu’il court autour du terrain de jeu avec un groupe d'enfants, chassant le ballon qui rebondit sur le sol sec et caillouteux.

Une fille en short, plus grande et plus rapide, lui subtilise la balle et l’envoie au loin d’un grand coup de pied. Roque redouble de rire -- la chasse est à nouveau lancée.

L'enseignante observe un peu la scène avant de frapper les mains et d’appeler les élèves. Le moment de la leçon est venu.

Image de l'UNICEF: Roque et ses camarades courent après le ballon de football. Le jeu fait partie intégrante de l'apprentissage et du développement et c’est aussi un droit fondamental pour chaque enfant.
© UNICEF EAPRO/2015/Nazer
Roque et ses camarades courent après le ballon de football. Le jeu fait partie intégrante de l'apprentissage et du développement et c’est aussi un droit fondamental pour chaque enfant.

Elle place les enfants dans un cercle et leur montre comment lancer et attraper la balle, puis la leur envoie, l’un après l’autre. De temps en temps, la balle tombe par terre et en un instant Roque et ses amis se jettent après elle, toujours en souriant jusqu'aux oreilles.

Le droit de jouer

Les programmes de développement et d’éducation de la petite enfance donnent aux enfants la meilleure chance possible de réussir à l’école et d’y rester. Le jeu fait partie intégrante de l'apprentissage et du développement et c’est aussi un droit fondamental pour chaque enfant.Malheureusement, rares sont les enfants du Timor-Leste qui ont l’occasion d’aller dans une école maternelle. De nombreux autres risquent de se heurter à des difficultés dans leur scolarisation plus tard et même d’abandonner leurs études.

De retour en classe, l'enseignante fait faire aux enfants des exercices d'écriture de base, et leur demande de venir écrire un chiffre sur un tableau à feuilles mobiles.

C’est au tour de Domingas et on lui demande d’écrire le chiffre trois. Elle stabilise un grand stylo marqueur dans sa main, étudie avec attention les lignes en pointillés sur le tableau devant elle et, se concentrant au maximum, trace lentement un « 3 ». Immobiles, ses camarades l’observent en silence, en attendant le résultat final.

Image de l'UNICEF: Domingas apprend à écrire en traçant des chiffres sur un tableau. Les compétences de base acquises dans ces classes donneront à des enfants comme Roque et Domingas un bon départ dans la vie à un stade crucial de leur développement
© UNICEF EAPRO/2015/Nazer
Domingas apprend à écrire en traçant des chiffres sur un tableau. Les compétences de base acquises dans ces classes donneront à des enfants comme Roque et Domingas un bon départ dans la vie à un stade crucial de leur développement.

Après quelques secondes, elle recule et sourit. Elle y est arrivée. La classe applaudit, la maîtresse la félicite et elle retourne vers sa chaise en sautillant, son visage empreint de fierté et de soulagement à la fois.

Les huit premières années de vie sont une période critique pour le développement de l’enfant. Voilà pourquoi l'UNICEF a soutenu la construction de l'école maternelle de Roque et Domingas, dans une des régions les plus isolées du monde. L'aide de l’UNICEF comprend également la fourniture de mobilier et de matériel d'apprentissage ainsi que la formation d’enseignants.

Parvenir jusqu’aux communautés isolées

Pour les enfants, les écoles maternelles de ce type constituent un tremplin idéal vers un avenir meilleur.

Dans le cadre de l’initiative « Eskola Foun » (écoles amies des enfants) du Gouvernement du Timor-Leste, l’UNICEF contribue à la construction d'écoles maternelles publiques dans des communautés du Timor-Leste. Ces écoles maternelles sont bâties à proximité des écoles primaires pour faciliter une transition harmonieuse des élèves du préscolaire vers le primaire.

Image de l'UNICEF: Des enfants d'âge préscolaire se rassemblent devant une salle de classe. Les enfants qui achèvent la maternelle ont plus de chances de continuer à l’école et d’achever les cycles du primaire et du secondaire
© UNICEF EAPRO/2015/Nazer
Des enfants d'âge préscolaire se rassemblent devant une salle de classe. Les enfants qui achèvent la maternelle ont plus de chances de continuer à l’école et d’achever les cycles du primaire et du secondaire.

L'UNICEF fournit également à 156 autres écoles maternelles du matériel pédagogique, avec l’appui du Département des affaires étrangères et du commerce (DFAT) du Gouvernement australien.

Les enfants vivant dans les zones urbaines reçoivent un enseignement de meilleure qualité que ceux des zones rurales. Des terrains accidentés, de mauvaises routes et l’usage de langues locales représentent autant d’obstacles aux efforts déployés pour atteindre tous les enfants dans des régions comme celles où se situe le village de Lauana Groto.

Grâce à cette initiative, ces enfants auront une meilleure chance de recevoir une éducation de qualité.

Les compétences de base acquises dans ces classes donneront à des enfants comme Roque et Domingas un bon départ dans la vie à un stade critique de leur développement.

L'UNICEF continue de travailler avec le Gouvernement du Timor-Leste en vue d'assurer une éducation préscolaire de qualité pour tous les enfants, quels qu’ils soient et où qu’ils vivent -- pour un avenir meilleur pour tous.


 

 

UNICEF Photographie : Écoles amies des enfants au Pakistan

Recherche