Nous construisons un nouveau UNICEF.org et sommes en période de transition.
Merci pour votre patience – N’hésitez pas à nous rendre visite pour voir les changements mis en place.

Éducation de base et égalité des sexes

L’éducation dans les situations d’urgence

Image de l'UNICEF
© UNICEF/UN058465/Kozalov
Des escaliers mènent à un abri anti-bombes dans une école du village de Hranitne, situé près de la ligne de contact en Ukraine, où la plupart des combats violents ont lieu.

Les guerres, les conflits et les catastrophes naturelles n’épargnent pas les enfants. Ce sont même eux qui en souffrent le plus. Dans les pays en situation d’urgence, les enfants perdent souvent leur maison, des proches, des amis, la sécurité et toutes leurs habitudes quotidiennes.

Sans accès à l’éducation, ces enfants risquent de perdre aussi leur avenir.

Au cours des 50 dernières années, le monde a connu un nombre croissant de crises résultant toutes de situations de conflit, de catastrophe naturelle ou d’épidémies. Pire encore, de nombreuses crises se prolongent et persistent des générations durant, privant ainsi de nombreuses personnes de leur enfance. Lorsqu’elles bouleversent la scolarité, les crises nuisent non seulement au bien-être immédiat des enfants mais elles menacent également leur avenir et celui de leur société.

L’éducation dans les situations d’urgence en quelques chiffres :

  • 1 enfant non scolarisé sur 4 vit dans un pays touché par une crise ;
  • Dans 35 pays en situation de crise, les urgences humanitaires et autres conflits de longue durée ont déjà bouleversé l’éducation de 75 millions d’enfants âgés de 3 à 18 ans ;
  • Dans ces pays, plus de 17 millions d’enfants en âge d’être scolarisés sont des réfugiés, déplacés au sein de leur pays ou à l’étranger. Parmi eux, seule la moitié fréquente l’école primaire et moins d’un quart l’école secondaire.
  • Pour ceux qui continuent d’aller à l’école pendant ces crises, la qualité de l’éducation qu’ils reçoivent est loin d’être toujours satisfaisante, chaque enseignant – lequel est par ailleurs souvent non qualifié – étant en charge de 70 élèves en moyenne.
  • Dans ces contextes de conflit, les filles ont 2,5 fois plus de chances d’être non scolarisées que les garçons.

L’éducation : une bouée de sauvetage pour les enfants touchés par les crises

Pour les enfants en situation d’urgence, l’éducation représente une véritable bouée de sauvetage. L’école fournit un cadre stable qui aide les enfants à surmonter les traumatismes qu’ils endurent. Elle peut les protéger des dangers physiques qui les menacent, notamment des sévices, de l’exploitation ou du recrutement dans les forces armées. Bien souvent, l’école permet également à ces enfants d’avoir accès à d’autres éléments vitaux, à savoir la nourriture, l’eau, l’hygiène et la santé. 

En situation de crise, parents et enfants placent l’éducation au rang de leurs priorités absolues. En effet, lorsque les enfants reçoivent une instruction en dépit d’un contexte difficile, c’est la société dans son ensemble qui en bénéficie : l’éducation peut stimuler la croissance économique, réduire la pauvreté et les inégalités, et contribue également à ramener la paix et la stabilité.

Mais malgré les énormes avantages qu’elle apporte aux enfants, dans les communautés touchées par des situations de crise, l’éducation est souvent le premier service à être suspendu et le dernier à être rétabli.

L’éducation représente moins de 2 % de toute l’aide humanitaire.

Les financements ne sont pas les seules choses qui fassent défaut. Le personnel qualifié manque également pour répondre aux besoins éducatifs des enfants en situation d’urgence, tout comme les données permettant d’avoir une idée précise de ces situations, sans compter le manque de coordination entre les différents intervenants impliqués dans l’action humanitaire.

L’action de l’UNICEF dans les situations d’urgence

L’UNICEF agit pour que chaque enfant touché par une crise humanitaire puisse continuer à bénéficier d’un apprentissage ininterrompu.

Nous travaillons pour proposer des espaces d’apprentissage qui soient sûrs, disponibles, adaptés aux enfants et qui disposent d’eau et d’installations sanitaires. Nous œuvrons pour garantir que lorsqu’ils sont à l’école, les enfants puissent apprendre malgré les circonstances.

Nous proposons aux enseignants des activités de formation et du matériel pédagogique. Nous aidons les enfants à renforcer leur capacité à faire face aux catastrophes tout en réduisant l’exposition aux risques. De concert avec les enseignants, les parents et les communautés, nous agissons pour garantir que les enfants reçoivent les soins et l’amour dont ils ont besoin pour grandir dans ces conditions. Nous collaborons également avec les autorités pour les aider à intégrer des programmes de réduction des risques de catastrophe dans leur planification.

L’UNICEF défend vigoureusement le droit à l’éducation ainsi que la protection de l’éducation

Nous appelons à la création d’environnements éducatifs protecteurs et soutenons les gouvernements qui reconnaissent la Déclaration sur la sécurité dans les écoles et mettent en œuvre les Lignes directrices régissant la protection des écoles et des universités contre l’utilisation militaire durant les conflits armés.

Beaucoup de nos activités se font au travers de partenariats aux niveaux mondial et national. En savoir plus sur le partenariat entre l’UNICEF et l’initiative Education Cannot Wait (l’Education ne peut attendre).


 

 

Recherche