11 informations que vous ignoriez concernant l'eau, l'assainissement et l'hygiène dans les écoles

Quelques chiffres

Des enfants lavent leurs mains à l'école.
UNICEF/UN051120/Khuzaie

Lorsque les enfants ont accès à de l’eau salubre, à des toilettes et à du savon pour se laver les mains à l’école, ils bénéficient d’un cadre plus propice pour étudier, apprendre et réaliser leur potentiel.

Lorsque les écoles sont alimentées en eau salubre ou équipées en toilettes et en savon pour le lavage des mains, les enfants bénéficient d’un cadre d’apprentissage sain, et les filles sont plus susceptibles de se rendre à l’école quand elles ont leurs règles.

Les enfants qui acquièrent à l’école des habitudes liées à l’eau salubre, à l’assainissement et à l’hygiène renforcent des comportements positifs pérennes au sein de leur famille et de leur communauté.

Pourtant, des millions d’enfants vont chaque jour à l’école dans un cadre d’apprentissage insalubre, dans des locaux non alimentés en eau potable et ne disposant ni de toilettes convenables ni de savon pour le lavage des mains.

La dernière évaluation mondiale réalisée par l’UNICEF et l’OMS, Drinking Water, Sanitation and Hygiene in Schools: 2018 Global Baseline Report, (Eau potable, assainissement et hygiène dans les écoles : Rapport mondial de référence 2018) fournit des estimations mondiales, régionales et nationales quant aux progrès réalisés pour atteindre les cibles des objectifs de développement durable pour l’eau propre et l’assainissement (ODD 6) et pour l’éducation (ODD 4).

« Si l’éducation est essentielle pour permettre aux enfants d’échapper à la pauvreté, l’accès à l’eau et à l’assainissement est indispensable pour aider les enfants à tirer le maximum de leur éducation, en toute sécurité. Ignorer cet aspect, c’est négliger le bien-être et la santé des enfants », affirme Kelly Ann Naylor, Chef mondiale Eau, assainissement et hygiène à l’UNICEF.  « Pourtant, nous menons une lutte acharnée pour veiller à ce que les fonds soient accordés en priorité à la mise en place et à l’entretien de services élémentaires d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène dans toutes les écoles. »

    

    

Eau potable 

Un enfant en Papouasie-Nouvelle-Guinée sourit en regardant de l'eau jaillir d'un robinet.
UNICEF/UN0187561/Bell
Ryan, 11 ans, est heureux de voir l'eau potable couler à nouveau dans les robinets de son école en Papouasie-Nouvelle-Guinée, après un tremblement de terre en février 2018.

1. Dans le monde, seules 69 % des écoles proposent des services de base d’approvisionnement en eau potable.*

2. Une école primaire sur quatre et une école secondaire sur six ne disposent d’aucun service d’approvisionnement en eau potable. Moins de la moitié des écoles d’Océanie et moins des deux tiers des écoles d’Asie centrale et d’Asie du Sud proposent des services de base d’approvisionnement en eau potable.

3. Au total, près de 600 millions d’enfants n’ont pas accès à des services de base d’approvisionnement en eau potable dans leur école.  


* Les services de base d’approvisionnement en eau potable désignent de l’eau provenant d’une source améliorée (eau courante, puits ou puits tubulaire, puits creusé protégé, source protégée et eau conditionnée ou livrée), l’eau étant accessible à l’école au moment de l’enquête.

Toilettes

Un jeune enfant devant une latrine à Djibouti.
UNICEF/UN0199484/Noorani
Un jeune garçon utilise une latrine à l'extérieur de son école soutenue par l'UNICEF à Djibouti.

4. Dans le monde, seules 66 % des écoles proposent des services d’assainissement de base.**

5. Une école primaire sur cinq et une école secondaire sur huit ne disposent d’aucun service d’assainissement.

6. En Afrique subsaharienne et en Océanie, un tiers des écoles ne proposent pas de services d’assainissement. Dans la plupart des pays pour lesquels des données sont disponibles, moins de la moitié des écoles sont équipées de toilettes accessibles aux élèves à mobilité réduite.

7.  Dans le monde, 600 millions d’enfants n’ont pas accès à des services d’assainissement de base à l’école.


** Les services d’assainissement de base désignent des installations d’assainissement améliorées (chasse d’eau/chasse d’eau manuelle vers un réseau d’égouts canalisés, fosse septique ou latrines à fosse, latrines à fosse ventilées améliorées, toilettes sèches ou latrines à fosse avec dalles) au sein de l’école, séparées pour les garçons et les filles, et utilisables (accessibles, fonctionnelles et privées) au moment de l’enquête.

Lavage des mains

Des enfants se lavent les mains en Tunisie.
UNICEF/UN0212713/Noorani
Des enfants se lavent les mains avant de déjeuner dans une école en Tunisie.

8. Dans le monde, près de 900 millions d’enfants n’ont pas accès à des services d’hygiène de base au sein de leur école.***

9. Une école primaire sur trois et plus d’un quart des écoles secondaires ne disposent d’aucun service d’hygiène.

10. Plus d’un tiers des écoles dans le monde et la moitié des écoles des pays les moins avancés ne disposent d’aucun service d’hygiène.

11. L’UNICEF a mis en place des programmes EAH dans les écoles de plus de 90 pays et touche en moyenne trois millions d’enfants par an.


*** Les services d’hygiène de base désignent des installations de lavage des mains approvisionnées en eau et en savon accessibles au sein de l’école au moment de l’enquête.

Remarques 

Le document Drinking Water, Sanitation and Hygiene in Schools: 2018 Global Baseline Report a été rédigé par le Programme commun OMS/UNICEF de surveillance de l’eau et de l’assainissement, dépositaire des données mondiales sur l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène.

Le Programme commun surveille les progrès mondiaux depuis 1990, et est chargé d’établir des rapports sur les cibles et les indicateurs des objectifs de développement durable (ODD) liés à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.

Plus d’informations sur le Programme commun OMS/UNICEF de surveillance de l’eau et de l’assainissement.

Téléchargez des photos ici.

 

 

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, afin de construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail : http://www.unicef.org/fr

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Yemi Lufadeju, UNICEF New York, +1 917 213 4034, glufadeju@unicef.org
Georgina Thompson, UNICEF New York, +1 917 265 4524, gthompson@unicef.org