Un départ en bonne santé pour les bébés nés dans les camps de personnes déplacées en Iraq

Environ 75 bébés naissent dans le camp chaque mois

Par Chris Niles
UNICEF/UN032124/Mackenzie

16 septembre 2016

CAMP DE DEBAGA, Région du Kurdistan, Iraq, le 16 septembre 2016 – En cette journée de fin d’été, une foule de personnes peuple le camp de Debaga. Le camp a été conçu pour accueillir environ 5 000 individus, mais les déplacements depuis les villages et villes proches de Mossoul sont en augmentation et sa population est passée en moins de six mois à plus de 36 000 personnes.

Au milieu de la foule colorée du camp, on peut distinguer trois jeunes femmes, bloc-notes à la main et blouse blanche sur le dos.

Maisaa, Suha et Muntaha, qui vivent dans le camp, sont des agents de santé bénévoles appuyées par l’UNICEF et le Département de la santé. Elles s’arrêtent devant le logement temporaire d’une famille déplacée de Mossoul et enlèvent leurs chaussures avant d’entrer dans le salon. L’endroit est frais et des matelas sont disposés le long des murs. Au centre de la pièce, Ruqayya, un nouveau-né bien emmailloté, dort dans un berceau en bois. Maisa parle avec la mère de Ruqayya de la santé de son bébé et lui donne un dépliant expliquant les bienfaits de l’allaitement. Elle retire ensuite les langes du bébé pour prendre sa température.

Ruqayya, qui a 7 jours, est un parfait exemple de bonne santé.

UNICEF/UN032130/Mackenzie

Ruqayya, 7 jours, dort dans un berceau dans le logement de sa famille au sein du camp de personnes déplacées de Debaga.

Atteindre les plus jeunes résidents de Debaga

Environ 75 bébés naissent dans le camp chaque mois, et ces agents de santé bénévoles ont pour mission d’identifier les femmes enceintes et de faire en sorte qu’elles aient connaissance des informations nécessaires pour garder leur bébé en bonne santé.

Le programme est soutenu par une généreuse donation du service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO). Les bénévoles rendent visite aux femmes enceintes et aux nouveau-nés jusqu’à ce qu’ils soient âgés de 28 jours, avec un total de six visites. Les mères sont également encouragées à se rendre à la « cabane des bébés » du camp appuyée par l’UNICEF, où un suivi de la croissance et du poids des enfants est effectué. Les enfants en insuffisance pondérale reçoivent des compléments nutritionnels.  

UNICEF/UN032125/Mackenzie

Des mères amènent leurs enfants dans une unité de suivi de la croissance et de la nutrition appuyée par l’UNICEF, ou « cabane des bébés », dans le camp de Debaga.

Vaccination

Avant de quitter leur foyer, beaucoup de familles de Debaga ont vécu dans des zones contrôlées par des groupes armés pendant plus de deux ans et n’avaient pas accès aux services de santé de base. Beaucoup de nourrissons et de jeunes enfants n’avaient reçu aucun vaccin avant d’arriver dans le camp.

Grâce au financement d’ECHO, l’UNICEF soutient quatre équipes de vaccination dans le camp, qui s’assurent que les enfants sont à jour dans leurs vaccinations de routine, et qui mènent aussi des campagnes spéciales de lutte contre la rougeole et la polio. Une campagne de prévention de la rougeole et la polio chez les enfants de moins de 15 ans vient d’être menée pendant neuf jours.

>> Tous les enfants ont le droit de survivre et de s’épanouir. En savoir plus sur la vaccination des enfants dans les situations de conflit. (en anglais)

UNICEF/UN032130/Mackenzie

Muhannad, 14 jours, dans son berceau. Les agents de santé bénévoles sont contentes de constater qu’il a pris du poids depuis leur dernière visite.

Un service utile

En continuant leur tournée, les agents de santé bénévoles rendent visite à Muhannad, âgé de 14 jours. Il s’agit de la deuxième visite des bénévoles à cette famille et elles sont contentes de constater que Muhannad a pris du poids depuis la dernière fois.

« Il est difficile de vivre dans un camp avec de jeunes enfants », explique Suha. « Les mères ne savent pas ce qu’il faut faire, alors nous leur fournissons un service utile. »

>> En savoir plus sur les besoins humanitaires des enfants en Iraq