Enfants déracinés

Les enfants migrants, réfugiés et déplacés sont avant tout des enfants. Ils méritent d’avoir des droits et d’être protégés.

A child is carried in a suitcase, Syrian Arab Republic
UNICEF/UN0185401/Sanadiki

Le défi

Des millions d’enfants migrent en toute sécurité pour des raisons éducatives ou professionnelles, en quête d’une vie meilleure. Néanmoins, des millions d’autres sont déracinés ou contraints de partir de chez eux à cause de la violence, de la guerre, de la pauvreté, de persécutions et des effets du changement climatique.

Ce ne devrait pas être le cas. La discrimination envers les enfants migrants et la souffrance qui en résulte sont inacceptables et évitables. Les enfants sont des enfants, peu importent les raisons qui les poussent à partir de chez eux, d’où ils viennent et où ils sont, et les moyens employés pour arriver là. Chaque enfant mérite d’être protégé, de recevoir des soins et de bénéficier du soutien et des services nécessaires pour s’épanouir. Pourtant, trop souvent, cela n’est pas le cas.

Les enfants migrants et déplacés font face à de nombreux obstacles au cours de leur voyage et à leur arrivée, car beaucoup d’entre eux n’ont bien souvent pas la possibilité d’emprunter un itinéraire sûr ni d’être accompagnés de leur famille. Ils sont fréquemment victimes de violence, de mauvais traitements, d’exploitation ou de discrimination. Ils manquent l’école et ne reçoivent pas de soins médicaux appropriés. Le fait qu’ils soient nouveaux dans le pays peut freiner leur intégration, rendant ainsi l’apprentissage d’une nouvelle langue et l’imprégnation d’une nouvelle culture particulièrement difficiles.

Ces obstacles ont des répercussions physiques et psychologiques sur le long terme.

  


 

Le Pacte mondial pour les migrations

Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières est un accord historique qui reconnaît pour la première fois que les enfants sont au coeur de la gestion des migrations. Il apporte la preuve que le plan d’action de l’UNICEF en six points est réalisable et apporte un cadre pour sa matérialisation. L’UNICEF a joué un rôle actif tout au long des 18 mois qu’ont duré les négociations et qui ont abouti à la rédaction du document final, lequel prévoit notamment d’impliquer les jeunes migrants dans les discussions. Le pacte sera adopté lors d’une conférence intergouvernementale qui aura lieu à Marrakech, au Maroc, les 10 et 11 décembre.

La solution

Tous les enfants du monde entier, peu importe d’où ils viennent et ce qui les a poussés à partir, devraient être traités de la même manière.

Tous les enfants devraient se sentir à l’abri de la violence et de l’exploitation. Ils devraient pouvoir rester avec leur famille. Ils ne devraient pas avoir à abandonner l’école ni être dans l’incapacité de voir un médecin. Ils ne devraient pas craindre la xénophobie ni la discrimination. Ils devraient être en mesure de se sentir « chez eux », peu importe où se trouve leur foyer.

UNICEF œuvre dans le monde entier pour veiller à ce que les enfants migrants et réfugiés soient protégés et que leurs droits soient respectés. Nous faisons parvenir des fournitures humanitaires essentielles dans les camps de réfugiés. Nous gérons des espaces amis des enfants – des lieux sûrs où les enfants migrants et réfugiés peuvent jouer, où les mères peuvent se reposer et nourrir leur bébé en toute intimité, et où les familles séparées peuvent se retrouver. Nous aidons les autorités nationales et locales à mettre en place des lois, des politiques, des systèmes et des services publics qui incluent les enfants migrants et réfugiés, qui répondent à leurs besoins spécifiques et qui leur permettent de s’épanouir. Nous recueillons, analysons et diffusons des données. Nous aidons les familles à rester ensemble et soutenons des solutions axées sur la famille qui évitent la détention d’enfants migrants et déplacés. Nous collaborons avec les gouvernements, le secteur privé et la société civile. Nous voulons autonomiser les enfants et les jeunes déracinés grâce à des solutions innovantes, et les aider à se faire entendre plus facilement.

Il existe des solutions ; elles sont réalisables. Consultez notre plan d’action en faveur des enfants en déplacement.


Témoignages d’enfants migrants et réfugiés

Parcours de déracinés : Le rôle d'un objet

Tout risquer

Demander l’asile en Europe

Ressources


Enfants déracinés : Ce que peuvent faire les gouvernements locaux

Recommandations concernant les mesures concrètes que peuvent prendre – et que prennent déjà – les acteurs locaux pour promouvoir les droits de chaque enfant réfugié, migrant ou déplacé interne se trouvant sous leur juridiction.


SOS Enfants : Les enfants déracinés d’Amérique centrale et du Mexique

Chaque jour, au Salvador, au Guatemala, au Honduras et au Mexique, des enfants et des familles quittent leur maison et leur communauté pour entreprendre un périlleux voyage vers le nord. Tous risquent leur vie dans l’espoir d’un avenir meilleur.


Appel à l’action en faveur de la collecte de données

La protection des enfants en déplacement commence par de meilleures données. Décrouvez comment l’UNICEF propose d’améliorer la collecte de données.


Déracinés

L’UNICEF brosse un tableau mondial et reégional de la vie de millions de familes et d’enfants touchés par les migrations.


Un voyage épouvantable

Sur les routes de la Méditerranée, les enfants et les jeunes exposés à la traite et à l’exploitation.


Au-delà des frontières

Comment utiliser les pactes mondiaux sur la migration et les réfugiés en faveur des enfants déracinés