En Ukraine, plus de la moitié des enfants ont été déplacés après un mois de guerre

La poursuite des hostilités partout dans le pays a engendré une crise des droits de l’enfant qui pourrait perdurer sur plusieurs générations

24 mars 2022
Ukraine. Families arrive in Berdyszcze, Poland, after crossing the border from Ukraine.
UNICEF/UN0605554/Remp
Des familles arrivent à Berdyszcze, en Pologne, après avoir traversé la frontière avec l'Ukraine.

NEW YORK/GENÈVE/KYÏV, le 24 mars 2022 – La guerre qui fait rage en Ukraine depuis un mois a entraîné le déplacement de 4,3 millions d’enfants, soit plus de la moitié des 7,5 millions d’enfants que compte le pays, d’après les estimations. Parmi ces derniers, plus de 1,8 million ont franchi la frontière pour se réfugier dans des pays voisins et 2,5 millions sont désormais déplacés à l’intérieur du territoire ukrainien.

« Cette guerre a provoqué l’un des déplacements d’enfants à grande échelle les plus rapides depuis la Seconde Guerre mondiale », a déclaré Catherine Russell, Directrice générale de l’UNICEF. « Ce moment sombre risque d’avoir des conséquences à long terme qui affecteront les générations à venir. La sécurité, le bien‑être et l’accès des enfants aux services essentiels sont sous la menace d’horribles violences perpétrées 24 heures sur 24. »

D’après le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, 78 enfants ont été tués et 105 autres blessés depuis le début de la guerre en Ukraine le 24 février. Toutefois, ce bilan tient uniquement compte des signalements que les Nations Unies ont été en mesure de vérifier. Le bilan réel est donc certainement bien plus lourd.

La guerre a également causé d’importants dommages aux infrastructures civiles et compromis l’accès aux services élémentaires.

À titre d’exemple, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recensé 52 attaques perpétrées contre des établissements de santé à travers le pays au cours des quatre dernières semaines. Selon les estimations, 1,4 million de personnes sont désormais privées d’eau salubre, tandis que 4,6 millions ont un accès limité à l’eau ou sont sous la menace d’une rupture d’approvisionnement. En outre, plus de 450 000 enfants âgés de 6 à 23 mois ont besoin d’un soutien nutritionnel complémentaire.

L’UNICEF a déjà observé une baisse de la couverture vaccinale de routine contre les maladies infantiles, telles que la rougeole et la poliomyélite, ce qui risque de laisser très vite place à des flambées de maladies à prévention vaccinale, en particulier dans les zones à forte densité où la population se met à l’abri des violences.

« En seulement quelques semaines, la guerre a provoqué un véritable désastre pour les enfants en Ukraine », a déploré Catherine Russell. « Les enfants ont besoin de paix et de protection, de toute urgence. Leurs droits doivent être respectés. L’UNICEF continue d’appeler à un cessez-le-feu immédiat et à la protection des enfants. Les infrastructures essentielles dont dépendent les enfants, telles que les hôpitaux, les écoles et les bâtiments abritant des civils, ne doivent jamais être prises pour cible. »

L’UNICEF et ses partenaires interviennent pour apporter une aide humanitaire aux enfants en Ukraine et dans les pays voisins.

Ainsi, l’UNICEF a livré des fournitures médicales à 49 hôpitaux au cœur de neuf régions ukrainiennes – notamment dans les villes de Kyïv, Kharkiv, Dnipro et Lviv – afin d’améliorer l’accès aux soins de 400 000 mères, nouveau-nés et enfants. L’UNICEF continue également de distribuer de l’eau et des articles d’hygiène aux communautés assiégées. En outre, l’organisation est en passe d’augmenter à 50 (contre 22 actuellement) le nombre d’équipes mobiles de protection de l’enfance œuvrant dans les zones de conflit actif, et 63 camions ont acheminé des fournitures vitales afin de répondre aux besoins de quelque 2,2 millions de personnes. Dans les semaines à venir, l’UNICEF prévoit d’instaurer des transferts en espèces afin d’apporter une aide d’urgence aux familles les plus vulnérables et va mettre en place des espaces amis des enfants dans des régions clés du pays.

Pour protéger et soutenir les millions d’enfants et de familles qui ont fui l’Ukraine, l’UNICEF et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, en partenariat avec les gouvernements et les organisations de la société civile, ont installé des centres « Point bleu » pour permettre aux enfants et aux femmes de se sentir en sécurité. En plus de fournir des informations et des services essentiels aux personnes en déplacement, ils contribuent à identifier et à protéger les enfants non accompagnés et séparés de leur famille. Plus de 20 centres « Point bleu » vont également ouvrir en Pologne dans les jours à venir en complément de ceux déjà mis en place dans divers pays accueillant des enfants et des femmes en provenance d’Ukraine.

Malgré d’intenses efforts visant à garantir un accès sûr, rapide et sans entrave à l’aide humanitaire, d’importants défis demeurent dans les régions les plus touchées à travers le pays.

Contacts presse

Christopher Tidey
UNICEF New York
Tél: +1 917 340 3017
Adresse électronique: ctidey@unicef.org
Joe English
UNICEF New York
Tél: +1 917 893 0692
Adresse électronique: jenglish@unicef.org

Contenu multimédia

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Suivez-nous sur TwitterFacebookInstagram et YouTube.