We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2016 Burkina Faso: Evaluation finale du projet de « renforcement des services d’hygiène et d’assainissement de base et amélioration des pratiques d’hygiène nutritionnelle en milieu familial dans 8 régions du Burkina Faso



Author: Bureau PROCONSULT

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 3’.

Background:

Au Burkina Faso, le sous-secteur de l’assainissement a été longtemps marginalisé du fait d’une faible volonté politique, de la faiblesse du cadre institutionnel, de l’insuffisance des ressources humaines qualifiées ainsi que des ressources matérielles et financières allouées. Le faible accès des populations aux ouvrages d’assainissement engendre une persistance des maladies d'origine hydrique et de la malnutrition contribuant à maintenir la mortalité infanto juvénile à un niveau élevé.
L’UNICEF intervient dans le secteur de l’Approvisionnement en Eau Potable et de l’Assainissement (AEPA) à travers son programme WASH qui comprend le projet « Renforcement des services d'hygiène et d'assainissement de base et amelioration des pratiques d'hygiène nutritionnelles en milieu familial dans 8 régions du Burkina Faso», dont la mise en œuvre a été assurée par l’Association pour la Paix et la Solidarité (APS).

L’objectif principal du projet est de contribuer à l’atteinte des OMD et du PN-APEPA au Burkina Faso. Il  comporte 2 volets : le volet

  • le volet Hygiène et assainissement visant à « améliorer l’accès à l’assainissement et les pratiques d’hygiène des communautés à travers l’ATPC pour mettre fin à la défécation à l’air libre et à « promouvoir des comportements favorables à la bonne pratique d’hygiène et de santé des ménages  »
  • le volet santé/nutrition visant à « améliorer les pratiques d’hygiène des couples mère-enfants dépistés malnutris par la distribution et l’utilisation des kits WASH au niveau des Districts Sanitaires (DS)» et à « promouvoir des comportements favorables à la bonne santé chez les mères d’enfants malnutris. 
    La présente évaluation est initiée au terme de la mise en œuvre du projet afin de mieux cerner l’efficacité du projet et les conditions de durabilité de ses acquis.

Purpose/Objective:

L'objectif principal de l'évaluation est d’analyser l'efficacité et la durabilité des acquis du projet afin de fournir une base objective à l’UNICEF et à ses partenaires  pour améliorer la programmation, optimiser les stratégies d'intervention et effectuer des actions de plaidoyer en faveur de la promotion de l’assainissement et de l’hygiène en milieu rural.

Methodology:

La présente évaluation est effectuée essentiellement sur la base des critères de l'efficacité et de la durabilité. Cette restriction est une option du bureau de l’UNICEF Ouagadougou pour tenir compte de l’utilisation prévue des résultats de l’évaluation et de la contrainte de temps. Treize questions d’évaluation ont guidé l’appréciation des critères d’évaluation. Sur cette base une matrice d'évaluation a été élaborée. L’évaluation a été menée selon une approche mixte combinant les méthodes quantitatives et qualitatives. Sur la base des questions d'évaluation, des outils de collecte de données ont été développés pour les opérations de collecte de données suivantes :

  • Une enquête auprès de 436 ménages de 12  communes des régions du Centre Nord répartis comme suit : 385 ménages ayant des latrines et 51 sans latrines;
  • Une enquête auprès de 85 mères d’enfants malnutris dans 40 villages;
  • Des entretiens approfondis avec l’UNICEF, l’APS, la DGAEUE, les DRARHASA, les autorités communales, des personnes ressources, les maçons formés par le projet et les noyaux relais.
  • Une revue documentaire des rapports d’activités de l’APS et de l’UNICEF et autres documents stratégiques du sous-secteur de l’assainissement;
  • Des observations directes faites sur le terrain notamment la visite des latrines construites.

La collecte des données sur le terrain a été effectuée par une équipe de 8 personnes sur une période de 15 jours. L’ensemble des informations recueillies à travers l’exploitation des documents, la visite de terrain et les entretiens ont constitué le corpus de données pour la rédaction du présent rapport.

Un comité a regroupé les représentants des parties prenantes du projet, à savoir l’UNICEF (section WASH, planification et suivi évaluation), la Direction Générale de l’Assainissement des Eaux Usées et Excréta (DGAEUE) et l’APS a été mis en place pour assurer la bonne exécution de l’évaluation.

Findings and Conclusions:

Au regard du niveau d’atteinte des résultats, l’efficacité de la mise en œuvre du projet a été faible dans l’ensemble.  En effet, il ressort que :

  • seul le résultat attendu relatif au déclenchement de l’ATPC dans les communes ciblé est atteint à 100% ;
  • le niveau d’atteinte du résultat attendu relatif à l’atteinte de la fin de la défécation à l’air libre est nul, car aucun village n’a été certifié FDAL, alors que ce résultat constitue le résultat majeur du projet ;
  • les autres résultats attendus de la mise en œuvre du volet WASH sont très partiellement atteints.

En ce qui concerne les résultats attendus du volet santé nutrition, le niveau d’atteinte n’est pas satisfaisant. Non seulement tous les kits n’ont pas été distribués mais aussi, plus de la moitié des mères d’enfants malnutris ayant bénéficié de kits n’ont pas été sensibilisées à leur utilisation.

La pérennité des acquis du projet n’est pas évidente. Il n'existe aucune garantie que les villages qui ont été déclenchés et ceux qui tendaient vers l’état FDAL maintiendront leur progrès. En effet, il ressort des rapports et des constats de terrain que :

  • les mesures prises par le projet dans le but d’assurer le fonctionnement durable du comité villageois d'hygiène et d'assainissement, l’utilisation et l’entretien des latrines familiales ainsi que la pérennisation du statut de FDAL ne sont pas assez conséquentes pour garantir la durabilité des résultats du projet ;
  • les structures techniques des ministères en charge de l’assainissement et de la santé, tout comme les communes, se sont faiblement appropriés les interventions du projet, bien que l’appropriation soit plus effective au niveau les populations au regard du niveau de mobilisation de leur contribution dans la réalisation des latrines ;
  • les mécanismes instaurés par le projet pour la pérennisation des acquis aux plans de la promotion de l’hygiène et l’assainissement et la gouvernance locale du projet se révèlent déjà fragiles.

Recommendations:

A l’adresse de l’UNICEF :

  • Poursuivre, avant tout retrait, l’appui dans les villages de la zone d’intervention touchés par le projet, tout en y apportant les correctifs nécessaires afin de booster l’atteinte des résultats et d’assurer la durabilité des acquis ;
  • Adopter pour la mise en œuvre de l’ATPC le principe d’un protocole annuel renouvelable une fois pour permettre la conduite effective des villages à l’état FDAL ;
  • Renforcer la cohérence de la programmation et des procédures de gestion financière propres à l’UNICEF avec la planification des activités à mettre en œuvre ;
  • Prévoir dans les protocoles d’accord un appui institutionnel aux directions régionales en charge de l’assainissement en vue d’un meilleur appui aux communes et supervision technique de la réalisation des ouvrages ;
  • Prévoir dans les protocoles d’accord un appui institutionnel aux communes pour renforcer leurs capacités opérationnelles à assumer le rôle de coordonnateur local du projet
  • Assurer l’implication des écoles dans la mise en œuvre du projet.

A l’adresse de l’APS

  • Améliorer la planification des activités y compris la mobilisation et l’allocation de la subvention ;
  • Mettre en place un système de suivi évaluation en temps réel de la mise en œuvre du projet ;

A l’adresse des communes

  • Travailler à la pleine intégration des points focaux mis à leur disposition dans le cadre du projet, dans l’administration communale ;
  • Évaluer les besoins en assainissement dans les villages relevant de leur juridiction, notamment en termes de latrines restants non satisfait et procéder à la recherche de financement ;
  • Procéder au suivi et à l’actualisation des informations sur l’évolution de la situation d’assainissement, notamment sur le maintien du statut FDAL par les villages certifiés FDAL ;
  • Allouer dans le budget communal un financement de la promotion de l’assainissement ;

Lessons Learned:

L’expérience menée par le projet permet de tirer les six (06) leçons suivantes pour servir d’éclairage à tout acteur désireux d’entreprendre des activités similaires dans une quelconque zone.
oLe fonctionnement durable des latrines suppose le développement d’un service de vidange et de réfection périodique à l’échelle locale.
oLa subvention, en milieu rural, est un gage d’expansion rapide de l’équipement des ménages en ouvrages d’assainissement adéquat mais nécessite de procédures efficaces de mise à disposition des matériaux subventionnés pour éviter un coût d’opportunité aux ménages.
oLa subvention est un gage d’expansion rapide de la latrinisation en milieu rural mais elle compromet la disponibilité des ménages à accepter payer le coût intégral d’une latrine sans l’intervention d’un projet qui la propose.
oLe pré-déclenchement est une étape qui doit être prise au sérieux par les projets qui procèdent par l’ATPC. Il doit être fait uniquement par des agents formés.
oLe « déclenchement institutionnel » des communes, participe à une meilleure prise en charge de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement.
oLa bonne réussite du déclenchement joue un rôle important dans la pérennité du statut FDAL.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2016

Country:
Burkina Faso

Region:
WCAR

Type:
Evaluation

Theme:
WASH

Partners:
UNICEF, APS, DGAEUE

Language:
French

Sequence #:
2016/011

New enhanced search