We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2016 Togo: Évaluation École Amie Des enfants



Author: Charlotte Sedel

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report, and the executive feedback summary labelled as 'Part 3'.

Background:

Depuis une vingtaine d’années, des efforts importants sont mis en place par le gouvernement togolais pour ouvrir l’enseignement primaire au plus grand nombre d’enfants. Un des défis importants pour le gouvernement togolais se situent du côté de l’achèvement du cycle primaire avec l’amélioration de la qualité des apprentissages et de l’environnement scolaire. Pour relever ces  défis, le nouveau plan sectoriel de l’éducation s’est fixé 4 grands objectifs pour la période 2014 – 2025. L’appui apporté par l’UNICEF au système éducatif togolais s’inscrit dans l’atteinte de ces objectifs. C’est dans ce cadre que le projet « Ecole Amie des Enfants » a été initié en 2012 dont la mise en œuvre a été confiée à l’ONG Aide et Action Internationale Afrique.

Depuis 2012, trois différentes phases ont été mises en œuvre. La première de 2012/2013 avec 125 écoles dans les 6 régions éducatives, la deuxième en 2013 avec 25 écoles dans 4 régions éducatives et celle en cours avec 480 écoles (à raison de 160 écoles par an) dans 3 régions éducatives. Il faut noter l’interruption de quasiment 10 mois entre la phase 2 et la phase 3 du projet qui a créé une discontinuité dans la mise en œuvre avec notamment (i) un renouvellement de l’équipe de Aide et Action et (ii) la mise en place de nouveaux outils.
L’évaluation porte sur les phases 1, 2 et la première année de la phase 3. A la date de l’évaluation, le nombre d’école ayant mise en place le projet Ecole, amie des enfants s’élève à 313.

Purpose/Objective:

L’objectif de cette évaluation est de rendre compte des activités développées, des outils mis en place et des résultats obtenus.
 L’évaluation a cherché à répondre aux critères de pertinence, d’efficacité, d’efficience, de durabilité et de coordination. Toutefois, il est important de noter que ce projet a connu un changement méthodologique majeur entre la phase 1 et 2 (et confirmé lors de la phase 3). En conséquence, l’évaluation a pour objectif d’identifier les améliorations à apporter dans la conception et la mise en œuvre du projet par rapport à la nouvelle approche adoptée, dite approche des goulots d’étranglement

Methodology:

L’évaluation est basée sur des méthodes complémentaires de  (1) revue documentaire, (ii) collecte et d’analyse de l’information, (III) de visites d’écoles dans les  cinq des six régions éducatives  impliquées, (iv) de rencontre avec les acteurs clés et  (V) de séance de restitution à la fin de l’évaluation en présence des principales parties prenantes (Ministère de l’Enseignement Primaire et Secondaire, UNICEF, Aide et Action.

Les entretiens se sont déroulés au niveau central (MEPS-FP, BM, AEAI) au niveau décentralisé (DRE, IEPP) et  au niveau des écoles.  Au total, des entretiens ont été menés avec 4 DRE et 19 IEPP et  29 écoles ont été visitées.

L’analyse documentaire a pris en compte les différents rapports d’Aide et Action, les guides méthodologiques et les outils développés pour la mise en place du projet Ecole Amie des Enfants ainsi que les différents documents de politiques éducatives du gouvernement togolais.

Findings and Conclusions:

Le rapport a soulevé des faiblesses et formuler des conclusions. Les faiblesses principales sont relatives :

  1. aux critères de choix des écoles, qui sont insuffisamment connus des acteurs et devraient être renforcé afin notamment d’assurer une meilleur concentration géographique du projet ;
  2. les outils et processus d’élaboration des Plan Triennaux de Développement des Ecoles (PTDE) qui sont globalement trop lourds et impliquent trop d’intervention externes et est donc trop dépendant des appuis des partenaires,
  3. particulièrement l’analyse des goulots d’étranglement nécessite trop d’interventions externes et devrait être mieux intégrées aux tableaux de bords,
  4. Les rôles et responsabilités sont insuffisamment définis ou connus et l’implication des IEPP est limitée par les moyens logistiques
  5. Le suivi est insuffisant et certains outils doivent être améliorés
  6. La progression vers l’atteinte des résultats est bonne à l’exception de ce qui concerne les codes de conduite
  7. L’objectif général du projet est déconnectés des interventions et trop ambitieux
  8. Le coût du projet est trop important et doit être allege

Recommendations:

Le rapport conclut sur 5 questions sans formuler de recommandations opérationnelles :

  1. Doit-on parler de projet d’école ou de plan d’action de l’école ?
  2. Est-ce que les PTDE doivent intégrer des activités qui ne sont pas du ressort de la communauté ou doivent-ils uniquement prendre en considération les activités que les communautés peuvent mettre en œuvre ?
  3. Doit-on être sur une planification à trois ou sur une planification annuelle sachant que les communautés ont une visibilité à très court terme ?
  4. Doit-on poursuivre l’approche par les goulots d’étranglement au niveau de l’école ou adopter une planification plus simple basée sur la planification existante qui est faite sur la subvention du budget de l’Etat ?
  5. Doit-on « encadrer » le montant budgété de façon réaliste (par exemple, élaborer une planification comprise entre 200.000 et 600.000 FCFA) ?

L’identification des faiblesses est utilisée par le comité de suivi pour formuler des recommendation opérationnelles précises avec définition de responsabilité et d’échéances claires faisant consensus.

 



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2016

Country:
Togo

Region:
WCAR

Theme:
Education

Partners:
Aide et Action, le Ministère de l’Enseignement avec la Direction de l’Enseignement Primaire et Préscolaire (DEPP) et la Direction de la Planification de l’Education et de l’Evaluation (DPEE)

Type:
Evaluation

Language:
French

Sequence #:
2016/002

New enhanced search