We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2015 Chad: Evaluation de la Composante Survie et Developpement de l'Enfant du Programme de Cooperation Tchad-UNICEF



Author: Dr Mohamed Nedhirou HAMED, Dr DIOP Cheikh Oumar and Mr Alexis Atokare

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding, Best Practice”, “Highly Satisfactory”, “Mostly Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report.

Background:

Principaux défis de santé et de nutrition

- le Tchad « figure parmi les pays ayant les niveaux de mortalité infantile les plus élevés au monde … et le Pays fait face régulièrement à des crises nutritionnelles conduisant à des taux de malnutrition aigue alarmants » ;
- Malgré la priorité accordée à la santé maternelle et infantile dans les différents documents cadres du Pays, les résultats de cette priorité stratégique ne se matérialisent que timidement;
- le Tchad est compté parmi les pays où les taux de couverture en matière d’eau et d’assainissement restent les plus bas au monde »;
 - De profondes disparités en matière d’accès aux services de santé, de nutrition, d’eau d’hygiène et d’assainissement existent « entre les catégories et groupes de population en fonction du milieu de résidence, du niveau de bien être, … » ; Ex: « l’utilisation de sources d'eau assainies est quatre fois plus élevée  chez les ménages les plus aisés et deux fois plus élevée  dans les zones urbaines.

Principaux défis de l’environnement institutionnel:
- Malgré un engagement politique au plus haut niveau en faveur de l’accès aux services sociaux de base, les contraintes institutionnelles liées au leadership national, à la gouvernance et à la coordination à tous les niveaux, aux capacités de planification, de budgétisation, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation constituent de véritables entraves au développement des différents programmes d’appui;
- Les insuffisances structurelles en matière (i) de développement des RH, (ii) d’approvisionnement régulier en intrants, (iii) d’organisation des services, (iv) de supervision et de production d’informations fiables et (v) de gestion financière constituent des obstacles aux ambitions du Programme de coopération Tchad-UNICEF

Purpose/Objective:

a. Objectifs et portée de l’évaluation
Le but principal est de générer des connaissances basées sur les évidences en identifiant les bonnes pratiques et les leçons apprises qui pourraient améliorer la mise en œuvre en cours et guider les orientations stratégiques futures du Programme
Le champ d’action de cette évaluation définit l’importance de documenter l’adéquation, l’efficacité et la « valeur ajoutée » des interventions mises en œuvre dans le cadre de cette composante au niveau institutionnel et opérationnel
b. Six principaux Critères d’évaluation
- Pertinence par rapport aux priorités nationales
- Efficacité des interventions planifiées / mises en œuvre
- Efficience dans la disponibilité et l’utilisation des RH et des RF
- Durabilité des acquis
- Cohérence et complémentarité avec les  autres interventions
- Prise en compte des questions transversales:
   - Equité
   - Genre
   - Droits humains et
   - Recommandations de la CDF et de la CEDEF

Methodology:

L’évaluation s’est concentrée sur une batterie de questions relatives aux principaux critères d’évaluation comme suggérés dans les directives des Nations Unies en matière d’évaluation (voir annexe 3 : note de cadrage). Pour rappel, il s’agit de la pertinence des interventions du programme par rapport aux priorités définies par le Pays; de l’efficacité des interventions planifiées et/ou mises en œuvre ; de l’efficience  dans la disponibilité et l’utilisation des ressources humaines et financières ; de la durabilité à travers l’analyse du niveau d’appropriation et de viabilité du programme ; de la cohérence et la complémentarité avec les priorités nationales et les interventions des autres partenaires techniques et financiers, et entre les interventions du Programme lui-même ; la prise en compte de l’équité, du genre,  des droits humains et des recommandations de la CDE et de la CEDEF dans la conception et la mise en œuvre du programme et de la coordination de la mise en œuvre et du suivi centrés sur les résultats pour les améliorer y compris par rapport aux situations d’urgence ou humanitaire. 
La méthodologie suivie est détaillée en annexe (dans la note de cadrage) ; elle se base sur une méthode mixte combinant les forces de la méthode quantitative – permettant des extrapolations et des comparaisons statistiquement significatives entre ces sous-groupes – avec la capacité de la méthode qualitative (i) à décrire en profondeur l'expérience vécue par les différents responsables/acteurs/bénéficiaires du programme, (ii) à examiner les relations complexes entre ces différents niveaux/entités/individus impliqués à différents moments de la vie du programme et (iii) à expliquer comment les structures/institutions/groupes ont été affectés par la mise en œuvre du programme.

Findings and Conclusions:

L'valuation a permis de dégager des constats  dont l’analyse a permis de ressortir des conclusions dans plusieurs domaines.

  1. En matière de pertinence des choix du Programme
  2. En matière d’efficacité de l’appui à la vaccination
  3. En matière de prévention et de prise en charge des maladies de l'enfance (IRA, LMD et paludisme), et de santé maternelle et néonatale
  4. En matière d’accès et d’utilisation des services de prise en charge des enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë sévère
  5. En matière de prévention du VIH chez les adolescents et les jeunes
  6. En matière de prévention de la transmission mère enfant du VIH
  7. En matière d’accès des plus vulnérables à l’eau potable
  8. En matière d’accès des plus vulnérables à l’assainissement
  9. Concernant les aspects transversaux de C4D
  10. Concernant les actions humanitaires et interventions d’urgence
  11. En matière d’efficience du Programme dans sa composante SDE
  12. En matière de durabilité des acquis du Programme dans sa composante SDE
  13. En matière de cohérence, de complémentarité avec les autres PTF et d’intégration entre sous-composantes
  14. En matière de prise en compte des dimension équité, genre et droits humains

Recommendations:

domaines de recommandations

  1. En lien avec l’environnement du Programme
  2. Pour une meilleure pertinence du Programme
  3. Pour améliorer l’efficacité de l’appui au PEV
  4. Pour améliorer l’efficacité de l’appui à la SMNI
  5. Pour améliorer la PCIMA et la prévention nutritionnelle
  6. Pour améliorer la PTME et la prévention du VIH chez les adolescents et les jeunes
  7. Pour un accès plus équitable et plus durable à l’eau potable et à l’assainissement
  8. Pour une meilleure efficience du Programme
  9. Pour une durabilité des acquis du Programme
  10. Pour une cohérence et une complémentarité du Programme
  11. Pour une prise en compte de l’équité
  12. Pour une prise en compte du genre et des droits humains
  13. Pour une meilleure coordination de la mise en œuvre et du sui


Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2015

Country:
Chad

Region:
WCARO

Theme:
Health

Type:
Evaluation

Partners:
Ministère de la Santé Publique, Ministère du Plan et de la Coopération Internationale

Institution:
BAC Sante - Bureau d'Assistance et de Conseil en Santé

Language:
French

 

New enhanced search