We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2006 CAR: Inventaire et evaluation du materiel chaine de froid en Republique Centrafricaine



Author: Dr. Ing. Diarra, S.

Executive summary

Background:

Dans le cadre de son programme de coopération avec la République Centrafricaine pour la période 2002 –2006, L’UNICEF a fourni au Ministère de la Santé Publique et de la Population d’importants lots de matériels de la chaîne de froid, notamment des réfrigérateurs, congélateurs, glacières et porte vaccins en 2004, 2005 et 2006.

Afin de s’assurer de la disponibilité effective, de la fonctionnalité et surtout  de la bonne utilisation du matériel de la chaîne de froid dans les services de vaccination, l’UNICEF en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population a décidé de réaliser une évaluation aux niveaux central, régional, préfectoral et formation sanitaire sur toute l’étendue du territoire centrafricain.

Purpose/Objective:

Objectif général

L’objectif général de la mission est de faire l’inventaire et l’évaluation de la chaîne de froid du PEV en République Centrafricaine.
   
Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques de la mission sont les suivants :

  • Faire le décompte et l’évaluation physique et fonctionnelle des matériels de la chaîne de froid sur le terrain 
  • S’assurer de la disponibilité des outils de gestion des différents matériels de la chaîne de froid aux différents niveaux de la pyramide sanitaire
  • Evaluer le personnel de la chaîne de froid
  • S’assurer de l’utilisation à bon escient du matériel de la chaîne de froid.
  • Faire l’état des lieux de la gestion des vaccins et de la vaccination de routine
  • Faire l’état des lieux des moyens roulants à la disposition des services de vaccination
  • Constituer une base de données des équipements de la chaîne de froid comprenant, le type du matériel, le numéro de série, l’année de sa mise en marche, son état, sa source d’énergie et l’agence qui a fait don de ce matériel au Gouvernement. 
  • Faire des propositions pour une amélioration de la gestion du matériel de la chaîne de froid.
  • Produire un rapport d’inventaire et d’évaluation de la chaîne de froid.

Methodology:

METHODOLOGIE DE TRAVAIL POUR L’EXECUTION DE LA MISSION

  • Collecter tous les documents administratifs relatifs aux affectations des différents matériels de la chaîne de froid (stratégie)
  • Vérifier la conformité et le contenu des documents de réception pour chaque catégorie de  matériels de la chaîne de froid avec les bordereaux de livraison de l’UNICEF ; (stratégie)

     Quatre équipes de travail ont été formées afin de couvrir physiquement au moins les trois quarts i.e. 75% des services et centres PEV du pays dans 7 bases de Régions Sanitaires, 16 bases de Préfectures Sanitaires, 8
Circonscriptions Sanitaires (ville de Bangui), et l’entrepôt national de vaccins du PEV. Vu le temps défini pour la mission, l’inaccessibilité de certaines zones et de l’insécurité prévalente dans d’autres, nous n’avons pas pu visiter physiquement tous les districts sanitaires. Les districts de la Bamingui-Bangoran, la Vakaga et le Haut Mbomou n’ont pas été visités.

Quatre missions ont été effectuées sur le terrain :
 Une première équipe constituée du consultant international et du Responsable PEV de la Région Sanitaire No. 7 a effectué la première mission dans les 8 circonscriptions sanitaires de la ville de Bangui du 26 juin au 4 juillet
2006. 
 Une deuxième équipe constituée du consultant international et du consultant national a effectué la deuxième mission du 5 au 21 juillet 2006, dans les Préfectures Sanitaires de la Lobaye, Sangha-Mbaere, Mambere-Kadei,
Nana-Mambere, Ouham-Mpende, Ouham, et Ombella-M’Poko. 
   Une troisième équipe constituée du personnel du Ministère de la Santé Publique et de la Population a effectué la troisième mission du 20 juillet au 14 août 2006, dans les Préfectures Sanitaires de la Ouaka, Nana-Gribizi, Kemo, Hautte Kotto, Basse Kotto, et du Mbomou.
 Une quatrième équipe constituée du consultant international et du Chargé de PEV de l’UNICEF a effectué la quatrième mission du 2 au 8 août 2006, dans les districts sanitaires de la Kemo, Ouaka, Hautte kotto, Basse Kotto, Mbomou pour consolider et valider le travail de la troisième équipe.

Les activités de toutes les équipes ont été coordonnées et supervisées par le Consultant International.

L’inventaire et l’évaluation de la chaîne de froid a couvert les niveaux suivants: chambre froide nationale, dépôts régionaux, dépôts district et les niveaux de prestation de service de vaccination (centres de santé).  Sur les 75% des  services et centres PEV visités, 75% sont des centres fonctionnels a problèmes et 25% sont des centres non fonctionnels. Tous les centres ont été identifiés en commun accord avec les équipes cadres des districts et des régions. Malgré cette approche, tous les centres retenus n’ont pas pu être  visités, soit à cause de la dégradation avancées des routes soit a cause de la situation d’insécurité prévalente dans  certaines localités.   Cependant, les centres de vaccination situés sur le trajet et éloignés des bases préfectorales  sont systématiquement visités. Les résultats de l’évaluation de ces centres sont portés à la connaissance de l’équipe cadre du district. Pour les centres de vaccination qui n’ont pas été visités par les différentes missions, l’information nécessaire a été collectée par les partenaires sur le terrain: Médecins Sans Frontières Hollande et Médecins Sans Frontières France.

Pour l’enregistrement des données sur le terrain, trois supports ont été conçus: un premier support pour l’enregistrement manuel des réfrigérateurs, congélateurs, glacières et porte vaccins, le second pour l’analyse du PEV en
général et la gestion de la chaîne de froid. Le troisième formulaire est pour l’enregistrement du matériel roulant dans les différents centres de vaccination.

L’équipe a aussi joué un rôle de supervision formative dans nombres de centres de vaccination où les agents avaient des lacunes évidentes.

Findings and Conclusions:

RESULTATS OBTENUS
A l’issue des différentes missions et instruit de l’information supplémentaire fournie par les partenaires, nous avons confirmé la présence sur le terrain des équipements (réfrigérateurs, congélateurs, glacières et portes vaccins) livrés par l’UNICEF et autres donateurs au Ministère de la Santé Publique et de la Population et par la suite déployés dans les centres de vaccination.  Les résultats de l’inventaire et de l’évaluation ont été analysés et
interprétés:
Au total,  4 chambres froides, 386 réfrigérateurs (dont 9 en panne définitive), 76 congélateurs (dont 8 en panne définitive) ont été enregistrés dans les différentes structures du PEV. La presque totalité de ces équipements (99%) sont homologués par l’UNICEF et l’OMS et sont des dons de ces deux organismes.  Plus de 90 % des équipements sont de la marque Sibir et ont un age moyen de 3 ans. Les appareils qui ont  8 ans d’age ou plus, ne  représentent que 2 %.  La capacité totale de stockage pour l’ensemble des structures PEV du pays est de 80216 litres en températures positives (+2°C à 8°C) et de 63875 litres en températures négatives (- 20°C).

La couverture en équipements chaîne de froid des différentes Régions Sanitaires est en moyenne de 95% pour le pays avec la Région Sanitaire No.7 la mieux couverte (100%) et la Région Sanitaire No.6 la moins couverte (90%) (cf. graphique ci-dessous)

CONCLUSIONS

  1. La situation exacte des différents matériels de la chaîne de froid remise par les partenaires est connue par catégorie (cf. banque de données Excel en annexe)
  2. La base de données pour la gestion des différentes catégories de matériels est constituée par Région, District et Centre de Santé (cf. banque de données Excel en annexe)
  3. La couverture des différentes Régions Sanitaires en équipements chaîne de froid est connue (cf. tableau de couverture des Régions Sanitaires en équipements CdF)
  4. Des mesures concrètes et réalistes pour améliorer la gestion du matériel de la chaîne de froid sont proposées dans les recommandations ci-dessous.

Recommendations:

RECOMMANDATIONS

1. Au Ministère de la Santé Publique et de la Population.

 Doter chaque centre de vaccination (le niveau opérationnel) d’au moins deux (2) agents de santé (masse critique du personnel pour un PEV fonctionnel et efficace)
 Revue à la hausse du niveau professionnel des agents PEV de tous les niveaux. Le niveau professionnel minimum d’entrée recommandé est celui d’Infirmier/Sage femme diplômé d’Etat ou équivalent
 Assurer l’approvisionnement régulier en pétrole des centres de vaccination qui utilisent cette source d’énergie pour les réfrigérateurs et les congélateurs, et en essence pour les motocyclettes en vu des stratégies avancées
 Elaborer et mettre en œuvre un plan national d'approvisionnement en pétrole
 Réparer tous les réfrigérateurs et congélateurs qui ne sont pas fonctionnels mais réparables
 Elaborer et mettre en œuvre un plan national de maintenance des équipements de la chaîne du froid, incluant la formation des utilisateurs. Doter chaque région sanitaire d’un technicien qualifié a la maintenance des équipements de la chaîne de froid
 Procéder à un redéploiement interne des équipements dans tous les districts où les capacités existent mais sont mal distribuées (toutes les Régions Sanitaires sauf la RSNo. 7 doivent être couvertes au maximum en équipements CdF)
 Sélectionner les membres des COGES parmi les professionnels qui connaissent suffisamment/ou peuvent comprendre aisément le bien fondé et les bénéfices de la vaccination. Par exemple attirer le personnel de santé a la retraite de se porter candidats aux élections de membres du COGES. (Le COGES de l’hôpital universitaire régional de Bambari dont la présidente est une sage femme, elle même formée au PEV est ici cité en exemple)
 Sensibiliser les membres du COGES sur le bien fondé et les bénéfices de la vaccination
 Impliquer les industries locales dans la vaccination de manière qu’elles puissent assister «directement» en nature (équipements, carburant et recrutement de personnel) les programmes de vaccination. Les centres de santé
de Ngotto, CentraPalm-Bossongo, SCAD LOKO etc., peuvent être cités en exemple
 Elaborer des plans d'urgence pour l’entrepôt central de vaccins et toutes les autres structures impliquées dans la conservation et la gestion des vaccins
 Constituer une équipe PEV au niveau de chaque région sanitaire. Cette équipe sera idéalement composée d’un responsable PEV régional/logisticien et d’un gestionnaire de données
 Relancer/renforcer  le monitorage et la supervision de la logistique de la chaîne de froid et de la gestion des vaccins sur le terrain
 Intégrer la supervision PEV dans les autres activités de supervision
 Planifier un système national (circuit national) de destruction des déchets émanant de la vaccination et d’autres déchets biomédicaux

2. Au partenaires (UNICEF, OMS)

 Réparer en urgence les chambres froides du niveau central qui sont en panne depuis bientôt 3 mois et leur procurer un groupe électrogène adapté  
 Elaborer un programme de formation de tout le personnel impliqué dans la vaccination: Directeurs régionaux, Médecins préfectoraux, Responsables PEV régionaux et Responsables PEV de district, Chefs de centres de santé et Agents vaccinateurs au niveau opérationnel
 Appuyer le pays dans la construction d’incinérateurs et dans la formation des agents a leur utilisation
 Introduire le système de gestion informatisée des vaccins et du matériel d’injection au niveau des dépôts central, régional et district



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2006

Country:
Central African Republic

Region:
WCARO

Theme:
Health

Type:
Evaluation

Language:
French

New enhanced search