We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2015 Congo: Evaluation externe de la Stratégie sectorielle de l’éducation 2015-2025 de la République du Congo



Author: Kangbai Konate, Julien Daboue et Francois Robert, Consultants

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding, Best practice”, “Highly Satisfactory”, “Mostly Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report.

Background:

Le rapport présente l’évaluation de la Stratégie Sectorielle de l’Education du Congo (SSE) 2015-2025. L’évaluation s’est déroulée à Brazzaville du 1er au 20 février 2015 et a été menée par François Robert, Julien Daboué et Kangbai Konaté. tous des consultants internationaux.
 
En 2007, le Congo a validé le diagnostic du système éducatif national (RESEN), puis avec l’appui des PTF, a élaboré sa Stratégie Sectorielle de l’Education (SSE), approuvée par Décret en 2010. Une évaluation externe avait relevé des insuffisances en 2011. En 2014, cette première version du document fut révisée, sur la base des recommanda-tions de l’évaluation externe, par un comité technique interministériel, avec l’appui de trois consultants internationaux recrutés par l’UNICEF en sa qualité d’agence  de coor-dination du Groupe Local des partenaires de l’éducation, ainsi qu’avec l’appui financier du Partenariat Mondial pour l’Education.  

La collaboration mentionnée plus haut a permis de produire une nouvelle version ré-visée de la SSE qui, après avoir donné lieu à des consultations départementales et na-tionales, a abouti à la version du 17 décembre 2014 sur laquelle se base la présente évaluation externe.

Purpose/Objective:

Les objectifs de l’évaluation externe

L’objectif général de l’évaluation externe est d’appuyer les PTF de la République du Congo dans l’analyse critique de la pertinence et la cohérence de la SSE du Congo (2015-2025) ainsi que de sa conformité aux critères d’admissibilité au partenariat mondial pour l’éducation (PME) en utilisant sur le plan méthodologique le guide pour la préparation et l’évaluation d’un plan sectoriel de l’éducation  réalisé par le PME (version de novembre 2012).

Les objectifs spécifiques de l’évaluation sont de :
- examiner la cohérence globale de la SSE tant sur le plan technique que financier et apprécier la pertinence des différents arbitrages proposés (sectoriel, technique et budgétaire),
- procéder à une analyse de la faisabilité technique de la SSE,
- procéder à l’analyse de la capacité des responsables nationaux à mettre en œuvre la SSE et à absorber les financements (nationaux et extérieurs),
- identifier les potentiels domaines d’actions insuffisamment pris en compte dans la SSE et facilitant sa bonne mise en œuvre, en impliquant étroitement la concertation des PTF du secteur,
- faire des propositions pour aider les ministères en charge des enseignements et de la formation à intégrer les recommandations de l’évaluation dans le document de la SSE en vue de son amélioration éventuelle.

Methodology:

Les questions d’évaluation figurent dans les termes de référence de la mission et ne doivent rien au choix des consultants. Ces termes de référence ont été rédigés sur la base du modèle standard proposé par le Partenariat Mondial de l’Education, afin de garantir que les évaluations suivent un schéma comparable d’un pays à l’autre. Dans le cas du Congo, les termes de référence demandaient en plus aux consultants de vérifier les suites que les autorités avaient données aux recommandations qu’une précédente évaluation avait formulées sur un état antérieur des documents en 2011.

Les consultants ont procédé à une étude documentaire en complétant les tableaux ré-capitulatifs annexés à leur rapport. Ces tableaux permettent de visualiser la situation du secteur de l’éducation et de faire apparaître les principaux défis auxquels il doit faire face ; ils résument également les options stratégiques de la SSE et ses hypothèses de financement.

Par la suite, les consultants ont mené de nombreux entretiens à Brazzaville avec les partenaires techniques et financiers, les ministères sectoriels, la direction générale du budget (ministère des finances), les partenaires de la société civile. La liste des per-sonnes rencontrées est annexée au rapport.

Findings and Conclusions:

Eléments principaux d’analyse du processus de préparation de la SSE:

Le sérieux, l’exhaustivité et le caractère très participatif du processus de préparation de la SSE.

La préparation du cadrage économique et financier a été minutieuse, elle a requis la participation technique de la direction générale du budget et a abouti à la réalisation d’un modèle de simulation d’une grande lisibilité et d’une grande précision.

La préparation de la SSE a permis au dialogue sectoriel de se structurer autour d’institutions soit crées pour l’occasion, soit revivifies.

Eléments principaux d’analyse du contenu de la strategie:

a) Les objectifs de la stratégie clairs, quantifiés, bien définis, avec une cohérence sans faille entre le document de la SSE et le modèle de simulation
b) L’analyse du secteur est complète et sans complaisance
c) Le financement de la SSE représente son atout le plus visible
d) L’analyse des risques et des moyens de les prévenir est intéressante et solide.

L’évaluation relève trois points  de vigilance:

a) la reprise d’une production régulière d’informations statistiques sur le système éducatif
b) L'accès des services administratifs à un minimum raisonnable de crédits courants de fonctionnement
c) La SSE envisage la généralisation de l’accès aux collèges surtout sous l’angle des investissements nécessaires. Elle n’accorde pas une attention suffisante à l’ensemble des mesures d’accompagnement

Les conclusions de l’évaluation sont :

- de recommander aux partenaires l’endossement de la SSE dans son état actuel ;
- qu’il n’est pas utile d’amender à nouveau le document de la SSE ;
- que le PTAB doit maintenant être étoffé de façon à préciser les chaines de responsabilité de toutes les activités ;

Recommendations:

1. Les consultants recommandent aux partenaires techniques et financiers :

- d’endosser la stratégie sectorielle de l’éducation 2015-2025 de la République du Con-go
- de veiller à ce que les cinq points de vigilance mentionnés dans le rapport fassent l’objet d’un accompagnement de leur part pendant au moins la première phase de l’exécution, ainsi que de débats réguliers à l’occasion des revues annuelles du secteur.

2. Les consultants estiment qu’il n’est pas nécessaire d’amender le texte de la SSE (ver-sion du 17 décembre 2014) ni le modèle de simulation.

3. Les consultants suggèrent que le plan triennal d’action budgétisé (PTAB), dont une première ébauche a été construite, puisse (i) intégrer les mesures administratives, pé-dagogiques ou de gestion figurant dans la SSE, (ii) décrire avec le plus de précision possible la chaine concrète des interventions des différentes structures administratives pour la préparation, l’exécution, le suivi (comprenant la fonction de relance), l’évaluation et le rapportage des différentes activités et (iii) préciser l’articulation des différentes activités entre elles et dans le temps. Le PTAB devrait aussi inclure une ma-trice resserrée d’indicateurs de suivi, intégrant des indicateurs de qualité.

4. Les documents stratégiques devraient être complétés, avant le début de l’exécution, par une étude documentée sur le(s) procédé(s) de maîtrise d’ouvrage retenu(s) pour les travaux de génie civil. Cette étude porterait sur les possibilités existant en République du Congo, leurs capacités respectives, les dispositifs d’accompagnement à mettre en place. Elle expliciterait le choix des autorités en la matière. 

Lessons Learned:

Quelques observations tirées de l'experience passée du Congo sont riches d’enseignements : 

  1. L’exécution des appuis extérieurs en cours montre la nécessité de bien préciser les chaines de responsabilités opérationnelles qui concourent à la réalisation des activités (conclusion à laquelle le présent rapport parvient par ailleurs).
  2. L’échec (2010) de la première tentative d’élaboration d’une stratégie sectorielle était dû à l’insuffisance de la participation des parties prenantes. Cette difficulté a largement été surmontée avec ce nouveau document
  3. Le point focal du Partenariat a joué un rôle déterminant dans la préparation de la
    présente stratégie, par son interaction permanente avec les acteurs et les autorités.
    Le processus de préparation nécessite l’intervention attentive et régulière d’une agence
    de coordination
  4. Le processus de préparation est productif en lui-même dans la mesure où il repose sur une coordination approfondie entre des ministères sectoriels séparés et entre ceux-ci et des administrations au rôle régalien, finances et fonction publique.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2015

Country:
Congo

Region:
WCARO

Theme:
Emergencies

Type:
Evaluation

Language:
French

New enhanced search