We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2018 Togo: Evaluation Sommative du Partenariat de l'UNICEF - Togo avec les radios pour le changement de comportement et l'adoption de pratiques favorables au bien-etre des enfants (2012-2018)



Author: Consultant national : Amévi Dabla Consultant International : Pierre Assenmaker

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 3’.

Background:

En 2013, lors de l’élaboration du programme pays, les indicateurs socio- démographiques touchant les enfants (filles et garçons) montraient une tendance stationnaire ou faible, notamment en matière de mortalité infantile, paludisme, affections néo-natale et éducation

Fort de cette analyse de la situation des enfants, et dans le Plan d’Action du Programme de Pays (CPAP) TOGO-UNICEF 2014-2018 a retenu comme objectif de contribuer aux résultats fixes par le Gouvernement pour améliorer les conditions de vie des enfants surtout les plus vulnérables.

Le CPAP est structuré autour de quatre Composantes, trois programmes sectoriels : Survie et Croissance ; Education et Développement ; Protection de l’Enfant et Autonomisation des Adolescent(e)s  et une composante transversale, Analyse Socio-Economique et Plaidoyer
Une des stratégies retenues par le programme pays est le partenariat avec les médias, notamment les radios communautaires, pour informer la communauté en particulier les enfants et les femmes, sur les services sociaux de base dont ils peuvent bénéficier pour améliorer les conditions de vie

Le partenariat avec les radios a fait l’objet des revues annuelles dans le passé et même d’une revue à mi-parcours qui ont vérifié l’état d’avancement des partenariats établis. Toutefois, des questions importantes restent encore à explorer :
I. Dans quelle mesure ces émissions ont véritablement influencé les comportements des communautés et des enfants dans les zones ciblées ?
II. Quelle est le niveau de participation des parties prenantes aux programmes avec les media ? Quelle structure doit coordonner ces activités dans les régions ? Quel est le meilleur mécanisme pour s’assurer de la participation de toutes les parties prenantes ?
III. Quelle sont les progrès, les contraintes, les leçons apprises ?
IV. Les recommandations pour améliorer le partenariat avec les médias dans le nouveau cycle
Pour répondre à ces questions, que l’UNICEF Togo a commandité cette évaluation

Purpose/Objective:

Cette évaluation a deux buts : la redevabilité et l’apprentissage organisationnel.
• Quant à la redevabilité, la présente évaluation répond à l’exigence de rendre compte aux planificateurs et aux bailleurs (redevabilité verticale) et aux communautés ciblées (redevabilité horizontale) sur les effets de ces partenariats.
• Quant à l’apprentissage, l’évaluation est censée générer des preuves sur la performance et les résultats de la mise en œuvre de ce partenariat, qui serviront de base pour (i) l’amélioration de la programmation future des radios communautaires dans les secteurs d’intervention de l’UNICEF au Togo : (ii) le renforcement de la coordination parmi UNICEF TOGO, le Gouvernement et les responsables des radio communautaires dans le future ; (iii) négocier de futurs partenariats avec les radios.
L’objectif principal de cette évaluation est de mesurer le changement apporté par les radios communautaires parmi les groupes cibles (communauté, parents, hommes et femmes) et ses bénéficiaires (filles et garçons) dans le cadre du partenariat signé avec l’UNICEF

Les Objectifs spécifiques
• Évaluer dans quelle mesure le partenariat a contribué à répondre aux besoins et à résoudre les problèmes identifiés dans le document de projet de partenariat ;
• Mesurer le degré de mise en œuvre du partenariat, son efficacité et la qualité des produits et des réalisations par rapport à ce qui a été prévu initialement ;
• Mesurer la contribution du partenariat à la réalisation des résultats fixés des différentes composantes du programme pays
• Identifier et documenter les grands enseignements tirés et les bonnes pratiques sur les sujets et les thématiques abordés dans le but de garantir la continuité et durabilité de la stratégie de partenariat avec les médias en particulier les radios communautaires
L’évaluation permettra d’identifier les forces et faiblesses du programme et d’en tirer des leçons afin d’améliorer les futures interventions

Methodology:

Cette évaluation, hautement participative dans sa démarche, repose sur l’utilisation de plusieurs méthodes de collecte et d’analyse de données, principalement qualitatives. Parmi les méthodes de collecte de données on retrouve les suivants: les entretiens semi-directifs, les groupes de discussion (focus group),  la revue documentaire, l’observation directe et, enfin, l’écoute des émissions.
Au total, 250 personnes ont été interviewées par le biais de ces deux méthodes. 15 entretiens semi-directifs ont été réalisés et 21 focus group
15 personnels des différents services techniques impliqués dans les partenariats.
Des personnes ressources extérieures aux partenariats (personnel de santé, prêtres, autres ONG) dans les sites d’intervention, c’est-à-dire les zones couvertes par les émissions des radios qui font partie du projet ont ete interviewees     Des visites ont ete organisees: visité 2 écoles, 2 hôpitaux Préfectoraux, des ONG locales, 1 église et un couvent vaudou 2 centres de jeunes, afin d’y rencontrer des personnes ressources susceptibles d’informer la mission.

Findings and Conclusions:

Pertinence
Concernant la pertinence du Programme, faut reconnaître qu’au Togo, la radio demeure un média apprécié et doté d’une certaine crédibilité auprès de ses auditeurs. Toutefois, le travail d’évaluation de terrain tend à montrer que certains groupes sociaux (caractérisé par l’âge, le genre, l’appartenance ethnique ou religieuse, l’activité économique, la profession…) semblent éloignés de l’usage de la radio. Efficacité
Efficacité
L’efficacité semble globalement présente même si nous avons relevé les freins théoriques et méthodologiques permettant de la démontrer solidement. La radio peut jouer un rôle certain pour atteindre des populations éloignées, organiser le dialogue autour de problématiques sensibles, préparer le travail de communication de proximité et accentuer l’effet de mimétisme autour de certaines pratiques considérées comme favorables. Notons que le ciblage des groupes les plus fragiles n’est pas encore optimal.
Durabilité
Les radios s’inscrivent naturellement dans une certaine pérennité puisque ce sont des organisations qui existent généralement de longue date. Lorsque les appuis financiers de l’Unicef se sont arrêtés, elles ont généralement conservé une plage horaire liée à la santé mais n’ont pas pu financer des émissions délocalisées.
Genre
Il serait souhaitable de féminiser le traitement de certaines émissions radios, pour tenter d’amener des groupes de femmes qui, actuellement, sont éloignées, de ce média et accompagner les changements sociétaux en cours au Togo sur le plan des rapports entre hommes et femmes
Globalement
Malgré la concurrence grandissante des autres médias, notamment l’Internet haut débit via le réseau 3G, la radio demeure un média de référence selon les témoignages récoltés, y compris auprès des jeunes. Elle bénéficie d’une crédibilité supérieure aux autres médias, ce qui justifierait que l’on poursuive les partenariats, en tout cas à moyen terme

Recommendations:

Théories du changement.
. Repérer les groupes qui « résistent » à l’adoption des innovations sanitaires, éducatives, sociétales proposées et les cibler plus particulièrement. Adopter une stratégie de communication adaptée à chaque groupe, sur base de d’une analyse des raisons qui motivent le positionnement des groupes, analyse qui dépasse les enjeux informationnels

Valoriser le rôle de la radio comme un média de dialogue, en particulier lorsqu’il s’agit d’aborder les problématiques les plus aiguës/sensibles : notamment l’infanticide ou le bannissement dans le cas d’enfant considérés comme anormaux, le mariage d’enfants, les pratiques médicales endogènes dangereuses, le traitement magico-religieux exclusif de certaines maladies, les pratiques disciplinaires violentes, la violence à l’égard des femmes dans le couple ou dans le cadre du lévirat etc

Pertinence
Revoir les TDR en profondeur. Donner aux contrats passés avec les radios est les DRPDAT la forme d’un partenariat équilibré, qui prend en compte les priorités de chaque partie prenante. Les nouvelles conventions de partenariat pourraient par exemple chercher à sécuriser les relations partenariales sur une période plus longue et viser une amélioration de la qualité des productions.

Efficacité
dans le cas où il n’existe pas de radio couvrant certaines localités, étudier la possibilité d’élargir les partenariats à des radios couvrant des zones actuellement non couvertes. Eventuellement, élargir de diffusion de certaines radios déjà partenaires par synchronisation (diffusion des émissions d’une radio A sur la fréquence d’une radio B) avec les radios présentes sur certaines zones et non couvertes par les partenariats Unicef

Lessons Learned:

  1. Les modalités de programmation semblent globalement pertinentes au regard des TDR, dans la mesure où elles donnent une place centrale à la participation des auditeurs.
  2. Le contenu des émissions est pertinent par rapport aux changements de comportement souhaites : il existe une correspondance thématique entre les activités du plan de travail des radios, les contenus et les modalités de programmation, les thématiques visées dans les TDR et certains résultats du CPAP 2014-2018
  3. La radio est un média pertinent lorsqu’il existe des tabous (la sorcellerie, la sexualité, la violence à l’égard des enfants) car elle permet de « mettre des mots sur les maux ».
  4. Emissions-débats en studio peuvent faciliter l'appropriation d'attitudes favorables à la santé, l'éducation et la protection, pour autant qu'elles soient animées d'une manière qui permet l'expression et le dialogue et qu'elles bénéficient de l'appui des personnes ressources
  5. Emissions délocalisées/reportages permettent de rapprocher la radio de la réalité des gens et par là même de rendre ses activités plus pertinentes
  6. Emissions délocalisées/reportages e, est plus efficace si elle s'articule avec des activités de sensibilisation de proximité qui peuvent amplifier, ancrer et pérenniser les informations transmises
  7. Permette de sensibiliser des gens qui n’ont pas la radio, à utiliser la radio.
  8. Les modalités de programmation semblent globalement pertinentes au regard des TDR, dans la mesure où elles donnent une place centrale à la participation des auditeurs. Une analyse des propriétés de chaque type d’émission et proposée dans le tableau ci-dessous
  9. Les émissions animées par les enfants jouent un rôle important de sensibilisation auprès des enfants qui y participent. L'impact sur les auditeurs est moins évident, dans la mesure où les enfants n'écoutent semble-t-il pas la radio, selon les témoignages récoltés



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year: 2018

Country: Togo

Region: WCAR

Type: Evaluation

Theme: Advocacy and Communication

Sequence #: 2018/001

New enhanced search