We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2018 Niger: Evaluation des cliniques mobiles dans la région de Diffa



Author: Albert Tshiula

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 3’.

Background:

Les cliniques mobiles ont été mises en place au Niger, dans la région de Diffa en 2015. Cette région connaît depuis plusieurs années une situation sécuritaire alarmante compte tenu de la crise du bassin du lac Tchad qui affecte la région. Un nombre important de Nigérians et Nigériens fuyant les violences se sont réfugiés ou déplacés dans la région.  La population de Diffa est estimée à 691 356 habitants (Projections de l’Institut National de la Statistique en 2017) dont environ 20% est déplacées (138 271 habitants). On compte environ 126 476 réfugiés nigérians et retournés nigériens. L’offre de santé, déjà insuffisante, est très sollicitée et les cliniques mobiles entraient dans l’idée de répondre aux besoins sanitaires de la population locale, déplacée, réfugiée mais aussi isolée.

La justification de mettre en place ou d’avoir recours à l’approche des cliniques mobiles dans la région de Diffa reste lier à : (i)Une faible couverture sanitaire dans la région qui est ≤ 45% et une faible accessibilité aux services de santé en termes des nouveaux cas par habitant par an qui est ˂ 0,2 NC/AN/10000 habitants. Les cliniques mobiles sont censées améliorer ces deux indicateurs clés ; (ii)Le déplacement de la population et l’insécurité lié à la crise du bassin du lac Tchad : la région de Diffa est une zone opérationnelle active militaire. Il y a un couvre-feu à partir de 22 h et une interdiction d’utilisation des motos comme moyens de transport. Les motos étaient un des moyens le plus utilisé par les agents de santé pour les activités foraines. Il s’avère malheureusement qu’elles étaient aussi utilisées pour commettre les attentats à Diffa. La région a plusieurs sites de réfugiés et de déplacés. L’une des possibilités d’accès aux soins reste donc les cliniques mobiles et l’ouverture des certains centres de santé le jour. 

Purpose/Objective:

L’objectif général de cet exercice est de fournir un jugement objectif par rapport aux progrès accomplis, comment ils ont été réalisés et tirer les leçons apprises et autres éléments pouvant confirmer ou infirmer la pertinence, l'efficacité, l'efficience et la durabilité des interventions conçues et mises en œuvre à travers l’approche cliniques mobiles. Au-delà de voir finalement si l’approche renforce le système de santé ou pas. 

Methodology:

La méthodologie choisie comprend une revue de la littérature, des entretiens avec les autorités de santé nationales et locales, le personnel de santé des cliniques mobiles et les usagers de ces services, des observations ainsi qu’une analyse des données quantitatives disponibles. L’évaluation a duré 21 jours, du 15 avril au 08 mai 2018. Pour mieux atteindre les objectifs de l’évaluation, nous avons opté de suivre une approche qui va analyser les facteurs de performance et de contrainte au niveau de l’approche cliniques mobiles en fonction des objectifs, des résultats et indicateurs relativement en lien avec les dimensions suivantes : Gouvernance, Financement, Prestation de services de santé, Ressources humaines, Gestion d’intrants et Système d’information sanitaire. Nous avons utilisé le modèle combiné d’analyse du système de santé de l’OMS et de Van Olmen (Figure 1). Ce choix est motivé par le fait que nous considérons que ce programme est un ensemble d’activités qui doivent être en principe rationnellement organisées en vue d’objectifs définis. Ce choix nous permet également de contourner la difficulté liée à l’absence de mécanisme spécifique préétablit pour l’évaluation de l’approche clinique mobile dans la région de Diffa. 

Findings and conclusions:

Il ressort de l’évaluation quelques constats qui sont :
(i) L’évaluation pointe tout d’abord le manque de document de programme nécessaire à l’encadrement du programme ou projet ;
(ii) L’origine des financements des cliniques mobiles est multiple et les partenaires techniques et financiers ont chacun leurs propres calendrier et exigences. Certains se sont engagés dans le programme mais n’ont, à ce jour, rien versé du financement promis ;
(iii) Les ressources humaines engagées dans les cliniques mobiles ne sont pas guidées dans leurs tâches. Le manque de plan d’action, et plus personnellement, de profil de poste, rend leur rôle flou dans l’accomplissement des activités du programme ;
(iv) Les activités curatives sont en grande partie assurées par des ONG ; (v) Les informations sanitaires apportent peu de matière pour permettre un suivi correct des activités.
Dans le contexte de Diffa (insécurité, barrière physique, pauvreté, etc), l’utilisation des cliniques mobiles sont un atout dont le potentiel exige une attention particulière pour aider les DS sanitaires à améliorer la couverture sanitaire et l’accès aux soins de base.

Recommendations:

1. Assurer un financement annuel des activités de l’approche clinique mobile en lien avec le document du programme qui sera rédigé à posteriori par le MSP.
2. Plaidoyer : il s’agit de rapprocher le ministère de la Santé Publique notamment la Direction de l’organisation des soins et la direction générale de la santé publique afin qu’ils soutiennent l’idée d’une coordination et d’une programmation commune, avec la mise en commun des ressources financières pour pouvoir faire une planification annuelle commune des activités des cliniques mobiles. Il s’agit là d’entamer un dialogue stratégique sur le financement des cliniques mobiles auprès des partenaires qui sont favorables à l’utilisation des cliniques mobiles dans l’amélioration des indicateurs de la santé.
3. Recruter un consultant pour appuyer le MSP pour la rédaction à posteriori du document du programme des cliniques mobiles.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information


Year: 2018

Office/Country: Niger

Region: WCAR

Type: Evaluation

Theme: Health; Health systems development/ management; Primary Health Care; ACSD

Language:French

Sequence #: 2018/002

New enhanced search