We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2018 Benin: Evaluation du Programe de Cours Accélérés (PCA) au Bénin Période 2011 à 2018



Author: Martin COMPAORE, Consultant international, Jacob. D. DAGAN, Consultant national

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 3’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 4’.

Background:

Face à l’ampleur de la problématique des Enfants et Adolescents en Dehors de l’Ecole (EADE ou OOSC), des institutions internationales telles que l’UNICEF en partenariat avec l’UNESCO et d’autres partenaires ont lancé dans de nombreux pays l’initiative en faveur des EADE afin de contribuer à l’atteinte du quatrième Objectif de Développement durable (ODD) et d’empêcher que ces enfants ne soient la proie facile des fléaux sociaux et des mouvements extrémistes violents. Les initiatives du gouvernement du Bénin (où l’on dénombre 700 000 EADE en 2006 et plus de 2 millions d’EADE en 2018) s’insèrent bien dans ce mouvement général et se traduisent par la mise en place du Programme de Cours Accélérés (PCA) en 2011 dans le cadre du Programme de coopération BENIN-UNICEF. Le projet PCA mis en œuvre depuis 2012 qui a fait l’objet d’une évaluation à mi-parcours en 2015, arrive à son terme en décembre 2018. C’est pourquoi une évaluation finale a été commanditée en vue de répondre aux exigences du bailleur de fonds et d’atteindre des objectifs précis. 

Purpose/Objective:

But de l’évaluation
Le but de l’évaluation est de répondre à des besoins essentiels de redevabilité et d’apprentissage organisationnel et/ou de prospective : (i) assurer une information ou reddition des comptes objective à l’USAID (bailleurs de fonds) sur la performance et l’impact du PCA (redevabilité) ; (ii) orienter les stratégies futures de l’UNICEF et du Gouvernement du Bénin en matière de prise en charge des enfants hors de l’école et d’éducation alternative des adolescent-e-s au sur la base des leçons sur les échecs et les réussites du PCA (apprentissage organisationnel ou prospective).

Objectifs de l’évaluation
L’objectif essentiel assigné à l’évaluation est de mener une analyse critique et critériée (1) de la chaîne des résultats (c’est-à-dire les intrants ou inputs, les produits ou extrants, les impacts attendus et les effets non prévus), (2) des stratégies d’intervention, (3) des bonnes pratiques contextuelles et (4) de la couverture des interventions.  De façon spécifique, il s’agit de (d’) : (1) Apprécier la performance du projet à l’aune des critères d’évaluation du CAD-OCDE (pertinence, efficacité, efficience, durabilité, impact) ainsi que du critère genre et équité/droits humains (critère ajouté par UNICEF en conformité avec les directives du Groupe d’Evaluation des Nations Unies (GENU) et le critère d’adhésion (proposé par les consultants) ; (2) Analyser les écueils ou défis du PCA (par exemple, la déperdition scolaire, les difficultés de paiement des salaires des animateurs, et autres difficultés listées dans les TdR) ; (3) Analyser les Forces, les Faiblesses, les Opportunités et les Menaces (analyse FFOM) du PCA en vue de tirer les enseignements de la mise en œuvre du projet ; (4) Formuler des recommandations stratégiques et opérationnelles destinées à l’UNICEF et à ses partenaires pour mieux adresser la question des enfants hors de l’école à l’échelle nationale dans les années à venir.

Methodology:

L’évaluation repose sur la combinaison de plusieurs : approches participative, mixte (quantitative et qualitative) et approches basées sur les principes de triangulation, d’équité, des Droits de l’Homme (DH) et de l’Egalité des Sexes (EGS). Une démarche méthodologique en trois grandes phases a été suivie : (1) une phase préparatoire marquée par la validation d’une note de cadrage (protocole, outils de collectes, plan de travail) et la rédaction d’un rapport de démarrage ; (2) une phase de collecte de données primaires sur le terrain ; (3) une troisième phase consacrée au traitement et à l’analyse des données suivis de la rédaction du rapport provisoire soumis à la validation par le comité de pilotage avant la livraison du rapport final puis du management response.
Les informations ont été recueillies dans 10 départements et, plus spécifiquement, dans 46 sur 61 communes d’intervention et dans 54 centres PCA, par une équipe constituée de 42 enquêteurs et 9 superviseurs nationaux préalablement formés. Parmi les outils de collecte figurent, des questionnaires, des guides semi-structurés pour des entretiens individuels, des focus group et des études de cas, des grilles d’observation de terrain et de séances de classe. Les données ont été collectées auprès de 1533 personnes (dont 49% de femmes/filles) réparties dans les quatre niveaux, central, déconcentré, décentralisé et local. Au titre des limites ou contraintes, notons principalement la non disponibilité des cibles à interroger au moment des enquêtes. Cependant, des mesures telles que l’organisation de missions supplémentaires ou bien l’adoption des méthodes d’entretien à distance, ont permis de surmonter ou d’atténuer ces difficultés.

Findings and conclusions:

L’analyse des données permet de faire les principaux constats suivants :
Sur la pertinence du PCA : chacun des objectifs du projet (atteindre l’accès à une éducation universelle de qualité en accordant une deuxième chance aux EADE, faire acquérir des compétences de lecture, d’écriture, de calcul et des compétences de vie courante ou CVC) est aligné sur les priorités du Bénin et ses engagements internationaux

Sur l’efficacité du PCA : les huit (8) produits planifiés de 2012 à 2018 sont presque tous atteints

Sur l’efficience du projet : les résultats ont été atteints grâce à la gestion rigoureuse du budget du programme évalué à 2 528 691 $USD selon la majorité des acteurs qui n’ont pas observé des cas de gaspillage de ressources ;

Sur la durabilité : le gouvernement, les communes et les communautés se sont approprié le PCA à des degrés différents et avec des points faibles qui traduisent la nécessité de consolider cette appropriation ; mais des conditions et des facteurs existent pour une appropriation et une pérennisation du programme.

Sur l’impact du PCA : les filles et les garçons des zones défavorisées ont désormais accès à une éducation de qualité grâce au PCA, même si le taux d’achèvement (35% en moyenne) reste faible.

Sur le critère de l’équité/genre, des Droits de l’Homme (DH) et de l’Egalité des Sexes (EGS) : les filles et les garçons des zones rurales défavorisées ont bénéficié du programme de façon équitable. Il faut souligner que le PCA a en particulier pu offrir une école de seconde aux filles des zones défavorisées, estimées à plus de 71% des bénéficiaires dont les filles en grossesse et filles-nourrices.

Sur l’adhésion : le PCA a été bien accueilli par plus de 90% des acteurs qui ont adhéré à ses objectifs et aux activités planifiées.

Recommendations:

A partir des suggestions faites par les acteurs interrogés et suite aux échanges avec le comité de pilotage, un certain nombre de recommandations ont été développées de façon participative y compris les suivantes :
Au titre des recommandations stratégiques : à l’attention du MEMP et des communes (1) Relire le contrat tripartite en vue de permettre au gouvernement de contribuer à la prise en charge des salaires des animateurs en concertation avec les communes ; à l’attention du MEMP, (2) Créer une direction centrale spécifique à l’éducation alternative au sein du MEMP, (3) Revisiter le modèle de PCA actuel pour centrer davantage les objectifs sur la formation professionnelle avec des passerelles pour la poursuite des études supérieures formelles ; A destination des communes, (4) Tenir une instance (forum, table ronde, conférence des maires) de partage d’expériences entre les communes notamment sur les possibilités de mobilisation des ressources en vue de pérenniser le PCA ; à destination de l’UNICEF, (5) Considérer l’option de maintenir l’appui technique et assurer le plaidoyer auprès des autorités compétentes du Gouvernement du Bénin (MEMP et MPD, MEF) pour la durabilité des centres PCA dans la lignée des axes stratégiques du Plan Sectoriel de l’Education (PSE) Post 2015 (2018-2030).
En termes de recommandations opérationnelles : à destination du MEMP, (6) Elaborer une fiche d’inspection et/ou de visite de classe adaptée aux PCA et intégrer au PTA des Régions Pédagogiques une rubrique des activités des centres PCA, (7) Intégrer dans les curricula du PCA un module sur l’entreprenariat ; à destination du MEMP et des communes, (8) Faire le point et solder les arriérés de salaires des animateurs/trices.

Lessons Learned:

Cinq principaux enseignements peuvent être tirés de l’expérience du PCA :
§172. (1) L’essoufflement récent constaté dans la mise en œuvre du programme fait apparaître de nouveau la nécessité du rôle central que l’Etat doit jouer dans ce genre de projet qui implique des communes encore faibles et des communautés frappées par la pauvreté dans un processus de décentralisation inachevé et objet de tâtonnements de la part de l’Etat central.
§173. (2) L’autre pilier d’un tel programme a été mis en relief dans la situation de crise actuelle §174. (3) Les performances exceptionnelles des deux centres de métier de Pahou et de Za-Kpota en termes d’effectifs d’apprenants importants avec des déperditions quasi-nulles, sont la preuve qu’il faut repenser le modèle du PCA actuel pour davantage le recentrer sur des objectifs de professionnalisation- -emploi. Cette thèse est aussi soutenue par le constat fait que l’apprentissage d’un métier a renforcé l’efficacité du PCA.
§175. (4) Les défaillances constatées dans trois communes posent le problème du contenu des campagnes de sensibilisation qui gagnerait à prendre en compte les notions de promotion, de protection et de défense des droits fondamentaux de l’Homme et les questions de l’équité genre afin d’aider les acteurs à prendre leurs responsabilités.   
§176. (5) La nécessité de prêter une oreille attentive aux revendications des patrons d’ateliers portant sur la mise en place d’un projet spécifique à eux afin qu’ils cessent de considérer les apprenants comme des rivaux potentiels et facilitent ainsi la fréquentation des centres. Cette leçon reste applicable dans biens de projets semblables en Afrique où l’économie informelle animée par des analphabètes reste dominante.

Please find attachments labelled as follows:

  • Evaluation Report - Report
  • Annexes - Part 2
  • GEROS Evaluation Review - Part 3
  • GEROS Feedback Summary - Part 4
  • Evaluation Management Response (EMR) - Part 5


Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year: 2018

Office/Country: Benin

Region: WCAR

Type: Evaluation

Theme: Education

Language: English

Sequence #: 2018/002

New enhanced search