We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2018 Benin: Evaluation finale du projet « Libérer le potentiel des enfants » au Benin Période : 2014 à 2016



Author: Martin COMPAORE (Consultant international) et Jacob Dossa DAGAN (Consultant national)

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as "Evaluation Review" of the report, and the executive feedback summary labelled as "Executive Summary" 

Background

Depuis le début des années 1990, les gouvernements successifs du Bénin n’ont cessé de fournir des efforts importants en vue d’apporter des solutions adéquates et durables aux multiples problèmes socio-économiques que connaît le pays à l’instar de tous les pays africains. Entre autres difficultés cruciales, figurent en bonne place l’extrême précarité des conditions sociales de la femme, de la fille et de l’enfant ; et les goulots d’étranglement en matière d’éducation, notamment le manque d’équité dans les domaines de la préscolarisation et de la scolarisation en défaveur des filles.
Parmi les pistes de solutions originales à ces défis qui retiennent particulièrement l’attention notons la mise en place, par les autorités du Bénin à travers le Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP), de deux projets intimement liés avec l’appui technique et financier de l’UNICEF dans une vision systémique : l’initiative des « Espaces Enfance » (EE) qui a été prolongée par le projet « Libérer le Potentiel des Enfants » (LPE). Ces deux projets se justifient par la nécessité, pour le MEMP, de tenir ses engagements internationaux (EPT, OMD, ODD), et pour l’UNICEF, d’appuyer le MEMP à mener des actions en faveur de l’équité dans le domaine de l’éducation et particulièrement dans l’éducation préscolaire. L’appui de l’UNICEF dans le domaine préscolaire repose aussi sur les épreuves scientifiques qui attestent les énormes avantages et bienfaits de l’éducation maternelle aussi bien pour l’individu que pour la société. Les programmes tels que EE et LPE se basent aussi sur les conclusions de plusieurs études conduites par l’UNICEF et d’autres organisations internationales, qui ont identifié l’investissement dans l’éducation préscolaire apparaît comme le plus rentable dans le secteur social dans tous les pays du monde, en particulier dans les pays en développement.

Purpose/Objective

But principal : Cette évaluation a deux buts : (i) la reddition des comptes au bailleur de fonds HCMF et aux parties prenantes sur la performance du projet LPE et (ii) l’apprentissage organisationnel à travers la génération d’évidences sur la mise en œuvre du projet qui serviront de base pour son amélioration.

Objectifs spécifiques : (1) Evaluer la contribution du programme à la prise en compte des droits de l’enfant dans les politiques et stratégies de prise en charge de la préscolarisation au niveau national; (2) Analyser l’adéquation entre les résultats poursuivis et les ressources allouées au programme d’éducation ainsi que son positionnement par rapport aux priorités nationales et organisationnelles ; (3) Faire des recommandations opérationnelles pour l’amélioration de la performance du programme.

Methodology

L’évaluation a été conduite selon une approche mixte (combinaison de méthodes quantitatives et qualitatives) hautement participative, et dans le respect du principe de triangulation.
Après une première phase consacrée à l’élaboration et à la validation du protocole, il s’en est suivi une deuxième étape axée sur les consultations diverses en suivant la démarche ci-après :
• Toutes les dix (10) communes ciblées par le projet LPE ainsi que tous les soixante-quinze (75) centres maternels communautaires ont été visités ;
• Un total de 961 personnes (dont près de 63% de femmes/filles) , réparties en les trois grands groupes suivants, ont été interrogées: (1) bénéficiaires directs locaux du projet (enfants de 3-5 ans, parents des enfants, filles libérées, animateurs/trices, grand-mères, …) ; (2) bénéficiaires indirects du niveau déconcentré ou décentralisé (responsables communaux, DDEMP, CCS/CP, …) ; (3) bénéficiaires indirects ou parties prenantes du niveau central (responsables au niveau du MEMP, de l’UNICEF, autres PTF et ONG).
• La collecte des données a été organisée de la manière suivante : recrutement et formation de trente-six (36) enquêteurs (25 hommes et 11 femmes) et de sept (07) superviseurs (06 hommes, 01 femme) à Bohicon, enquête pilote à Zakpota, puis déploiement des enquêteurs et superviseurs en simultané dans les 10 communes.
• Six (06) techniques et outils de collecte ont été utilisés : (i) l’analyse documentaire à l’aide de fiches de relevé, (ii) l’enquête par questionnaire auto-administré, (iii) l’entretien individuel à l’aide de guides, (iv) l’entretien de groupes et (v) les discussions de groupe (focus group) à l’aide de guides, (vi) les observations du cadre de travail ou de l’environnement des centres maternels à l’aide de grilles d’observation et de listes de vérification.

Findings and conclusions

De l’analyse des données recueillies et des constats faits sur chaque critère, il en découle les conclusions essentielles suivantes :
D1. Par rapport au critère de la pertinence : le projet « Libérer le potentiel des enfants » (LPE) se révèle très pertinent et pour causes : il est en parfaite adéquation avec les priorités du gouvernement béninois en matière d’éducation et il prend en compte les besoins fondamentaux du gouvernement, de ses partenaires et des bénéficiaires. 

D2. Sur l’efficacité du projet : le projet LPE est d’une grande efficacité si l’on tient compte surtout de sa performance en termes de degré d’atteinte des 18 Résultats ciblés et Planifiés. Le constat essentiel qui se dégage est que près de 90% des résultats planifiés sont atteints ou en voie de l’être. On peut donc retenir que le projet LPE au Bénin est une grande réussite.

D3. Sur l’efficience du projet : en tenant compte de divers éléments comme la gestion judicieuse et rigoureuse des ressources financières, matérielles et humaines, le rapport coût-efficacité favorable (un centre maternel communautaire coûte 2,5 fois moins cher qu’un centre public ou privé), on peut conclure que le projet « Libérer le potentiel des enfants » est aussi d’une grande efficience.
D4. Sur la durabilité du projet : il n’y a pas de doute à affirmer que la durabilité du projet au plan technique est assurée car les principaux acteurs se sont approprié l’initiative. Mais il existe des risques qui peuvent compromettre cette durabilité en général.

D5. Sur le critère de « l’équité, genre et droits humains » :  les constats ont montré que le projet a répondu à sa vocation centrale de départ qui est la contribution à la résolution des problèmes posés au Bénin en termes d’équité-genre et du respect des droits humains.

D6. Sur l’adhésion : si l’on prend en compte plusieurs éléments, la conclusion qui s’impose est que le projet LPE a suscité une adhésion massive des différents acteurs.

Recommedations

Sur la base des difficultés, insuffisances constatées et des suggestions formulées par les différents acteurs, les principales recommandations sont :

Recommandations d’ordre stratégique
1. Tenir une instance de partage des conclusions de la présente évaluation et des exemples de bonnes pratiques sur les initiatives diverses en faveur des Espaces Enfance ; (Structure responsable : MEMP)
2. Elaborer un plan de diffusion du document de politique de DPE ou PNDIJE auprès des acteurs centraux, déconcentrés et décentralisés ; voir constats sur l’efficacité ; (Structure responsable : MEMP)
3. Appuyer les mairies à aider les communautés locales pour l’identification des activités susceptibles de générer de fonds pour le fonctionnement des centres tout en veillant à la solidarité communautaire ; (Structure responsable : UNICEF)
4. Organiser des réunions d’échanges d’expérience entre animateurs des espaces au niveau de chaque zone d’intervention en vue de partager les expériences des uns et des autres pour une meilleure prise en charge des enfants ; (Structure responsable : UNICEF)

Recommandations d’ordre organisationnel
5. Appuyer les communautés à identifier des possibilités de mobilisation des ressources financières pour la mise en place d’un cadre physique d’accueil approprié pour l’encadrement des jeunes enfants ; (Structure responsable : UNICEF)

Recommandations opérationnelles
6. Poursuivre la campagne de déclaration des naissances et d’établissement des actes de naissance au profit des enfants de 3-5 ans des Espaces Enfance ; (Structure responsable : MEMP)
7. Réactiver les EE non fonctionnels ou fermés après avoir identifié et adressé les causes des fermetures desdits centres ; (Structure responsable : UNICEF)
8. Redynamiser les missions de suivi ou de supervision des EE par les DDEMP ; (Structure responsable : DDEMP)
9. Poursuivre la campagne de sensibilisation des responsables communaux et des parents sur l’importance du DPE ; (Structure responsable : MEMP).

Lessons Learned

Nombreux sont les exemples de bonnes pratiques qui ont été identifiées et observées sur le terrain. Les bonnes pratiques concernent des initiatives prises par des acteurs essentiels (les parents, les animateurs/trices, les responsables communaux, les directeurs d’écoles) dans divers domaines : (a) des initiatives pour la mobilisation des ressources et le fonctionnement des centres (par exemple, prélèvement d’un franc (1F) par kilogramme de coton vendu par les cotonculteurs de Gogounou ; (b) Des initiatives pour la construction des Espaces Enfance (par exemple, construction d’un EE dans la commune de Gogounou sur financement propre des Groupements Féminins  ou le don de la somme de cinq cent mille (500.000) francs CFA par un Chef d’Arrondissement (CA) dans la commune de Za-Kpota pour la construction du centre…) ; (c) Des initiatives pour le paiement des salaires des animateurs/trices (cotisations diverses ou à partir du budget communal à Karimama (Bello Tounga), etc.) ; (d) Des initiatives pour la gestion des cantines scolaires en faveur des enfants des centres maternels (partage des mets à la cantine scolaire entre enfants des EE et ceux des EP à Malanville, ou à Karimama) ; etc.
Parmi les principaux enseignements à tirer, on peut retenir principalement : (1) les limites de l’approche communautaire nécessitant une indispensable implication de l’Etat ; (2) les conséquences dommageables occasionnées par les dysfonctionnements institutionnels lors des changements de régimes et leur impact négatif sur des projets similaires, etc.

You can find the following documents below:

Evaluation Report
Annexes: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Evaluation Management Response
Evaluation Review
Executive Summary



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year: 2018

Office/Country: Benin

Region: WCAR

Type: Evaluation

Theme: Early Childhood Development

Language: French

Sequence #: 2018/001 

New enhanced search