We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2018 Senegal: Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement du Sénégal (PNUAD) 2012-2018 : Rapport d’Evaluation Finale



Author: Daniel Mikayoulou, Consultant international et Anne Nathalie Manga Badji, Consultante nationale

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 5’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 6’.

Background:

Le PNUAD mis en œuvre depuis 2012 sera clôturé en décembre 2018, et selon les directives du Groupe de Développement des Nations unies (UNDG), il doit faire l’objet d’une évaluation finale qui est un exercice mandataire dont la réalisation doit être assurée l’avant dernière année du cycle de programmation. Conformément à cette directive et au calendrier de suivi et évaluation du PNUAD 2012-2018, le Gouvernement et le Système des Nations Unies (SNU) se sont engagés à réaliser l’évaluation finale pour capitaliser les conclusions, les leçons apprises et les recommandations dans le cadre du processus d’élaboration du PNUAD 2019-2023.
L’évaluation finale du PNUAD 2012-2018 a également été motivée par trois exigences majeures notamment la redevabilité, la prise de décisions et l’apprentissage collectif. L’exigence de redevabilité s’impose au SNU en vertu de la Résolution A/RES/62/2008 de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui stipule que « les Coordonnateurs Résidents, avec l’appui de l’équipe pays des Nations Unies doivent rendre compte aux autorités nationales des progrès réalisés vers l’atteinte des résultats escomptés retenus dans le PNUAD ». S’agissant de la prise des décisions stratégiques, elle renvoie à l’exigence managériale. En effet, l’évaluation finale fournit au Gouvernement et au SNU des évidences et des analyses qui vont orienter les choix stratégiques et opérationnels du PNUAD 2019-2023. Elle a aussi offert à toutes les parties prenantes impliquées dans le processus une précieuse opportunité d’apprentissage collectif à travers les dialogues évaluatifs, les échanges de connaissances, les leçons apprises, les bonnes pratiques et les innovations.

Purpose/Objectives:

Le but et les objectifs de l’évaluation finale est : (i) apprécier les effets induits par l’intervention du système des Nations unies au Sénégal, en termes de changements qualitatifs dans les secteurs clés du Développement ; (ii) fournir un bilan clair sur le déroulement du PNUAD, en tant que plateforme / instrument de collaboration, de coopération et de synergie entre l’ensemble des agences du SNU, le Gouvernement et les autres partenaires techniques et financiers et ; (iii) permettre de capitaliser les leçons apprises en vue de contribuer à orienter l’élaboration du nouveau cycle de PNUAD 2019-2023.
De façon spécifique, l’évaluation finale vise à apprécier :

  • la contribution du système des Nations unies au Sénégal en lien avec le cadre des résultats du PNUAD, dans les domaines de la création de richesses, des services sociaux de base, de la Gouvernance et d’autres secteurs pertinents ;
  • la cohérence des interventions des Organismes des Nations unies ainsi que la tenue des missions de l’équipe pays (UNCT), en tant que porteurs d’avantages comparatifs, dans le cadre de sa participation aux efforts de développement et au renforcement des capacités à l’échelle nationale ;
  • la pertinence, l’efficacité et l’efficience de la mise en œuvre des programmes au regard des attentes initialement définies et leur durabilité, en articulation avec les priorités et les objectifs nationaux avec, en particulier, une attention portée sur les démarches conjointes ;
  • les aspects budgétaires ainsi que le mécanisme de financement du PNUAD ;
  • le fonctionnement du dispositif de Gestion/Suivi du PNUAD ainsi que les mécanismes conjoints de mise en œuvre.

Methodology:

La méthodologie de l’évaluation finale a consisté à conduire la collecte et l’analyse documentaire, les entretiens individuels, les dialogues évaluatifs et le sondage en ligne auprès de parties prenantes afin de disposer des données, des informations et des évidences nécessaires pour apporter des réponses objectives aux questions évaluatives (efficience, efficacité etc.). Les supports méthodologiques ont donc été guidés par les questions et les sous questions évaluatives qui découlent des critères d’évaluation. La triangulation des sources des données a été systématique pour vérifier et s’assurer de leur qualité.
La pertinence a été appréciée à travers l’analyse de l’adéquation et la congruence entre les choix stratégiques particulièrement les résultats stratégiques du PNUAD 2012-2018 et ceux du Plan Sénégal Émergent et des politiques sectorielles disponibles. La démarche a donc consisté à vérifier dans quelle mesure les choix stratégiques du PNUAD apportent des réponses adéquates aux problèmes majeurs de développement du pays, aux besoins des populations, particulièrement des groupes les plus vulnérables ou les plus marginalisés.
S’agissant de l’efficacité, l’appréciation a porté sur les progrès réalisés ou non dans la réalisation des extrants en se basant sur les cibles. La démarche a donc consisté à vérifier et apprécier le niveau d’atteinte des cibles des extrants en se basant sur une échelle de notation (non atteint, partiellement atteint…) en vue de porter un jugement de valeur sur l’efficacité.
En ce qui concerne l’efficience, elle a été appréciée sur la base du taux d’exécution financière et du couplage du taux d’exécution financière avec le taux de réalisation des cibles des extrants.
L’appréciation de la durabilité a porté sur la pertinence et la consistance des mécanismes mis en place pour permettre aux bénéficiaires ciblés par le PNUAD 2012-2018 de pérenniser et de capitaliser les résultats.

Findings and Conclusions:

Le PNUAD 2012-2018 a été jugé pertinent par rapport aux engagements du Sénégal aux plan national et international, aux priorités nationales, aux changements du contexte national et aux besoins des bénéficiaires.
Le SNU jouit d’un positionnement stratégique avantageux aux niveaux du pilotage du développement, sectoriel et régional, et par rapport aux personnes et aux groupes vulnérables ou les plus marginalisés identifiés dans le PNUAD 2012-2018.
La durabilité des résultats et des acquis du PNUAD 2012-2018 est garantie par l’implication des partenaires nationaux notamment des représentants des ministères à toutes les phases du processus d’élaboration, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation. Elle est aussi assurée à travers le renforcement des capacités des partenaires nationaux, la modalité d’exécution nationale, l’implication des partenaires nationaux dans les structures de gestion, le leadership du Gouvernement au pilotage du PNUAD 2012-2018 et sa contribution au financement. Cependant, cette durabilité est parfois compromise par les changements institutionnels, la mobilité des cadres des ministères, le changement des référentiels en matière de développement.
La mise en œuvre du PNUAD pourrait être plus efficace. Elle requiert l’amélioration des performances des programmes conjoints et du fonctionnement des groupes de résultats afin de renforcer la cohérence du SNU.

Recommendations:

Il est recommandé de :

  • renforcer l’appui du SNU au Gouvernement dans l’exercice de contextualisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) en soutenant la réflexion et les initiatives visant la territorialisation des ODD, et qui requiert la promotion de la territorialisation des politiques.
  • concentrer les interventions du SNU dans des secteurs et des domaines qui pourraient maximiser son impact sur la réduction de la pauvreté et des inégalités, la croissance durable et inclusive, et l’emploi décent, la protection sociale, la décentralisation et le développement local, l’égalité des sexes.
    renforcer la programmation conjointe en améliorant la qualité du Plan de Travail conjoint (PTBA) et en maximisant son utilisation par les groupes de résultat et thématiques pour mieux coordonner les interventions dans les zones de convergence.
  • revisiter les modalités de gestion et de financement des programmes conjoints, expérimenter d’autres modalités et renforcer le leadership des partenaires nationaux en charge de leur exécution.
  • renforcer le fonctionnement des groupes de résultats et thématiques en les rendant plus attractifs, focalisés sur la réflexion stratégique et en maximisant leur valeur ajoutée sur le travail des membres et de leurs agences.
  • impliquer le groupe des opérations dans la programmation conjointe et le suivi de la mise en œuvre du PNUAD, et accroître son budget.
  • promouvoir la communication sur les résultats du PNUAD en impliquant le groupe communication dans les activités de suivi et d’évaluation, et en renforçant sa collaboration avec les groupes résultats.
  • renforcer le suivi et l’évaluation du PNUAD en améliorant la collecte des données et en tenant compte du genre, en veillant à la collecte régulière des données financières et en faisant le suivi des effets, des risques et des hypothèses.
  • élaborer la stratégie conjointe de financement et mobilisation des ressources du SNU.

Lessons Learned:

L’évaluation finale a permis de retenir les leçons suivantes :

  • l’élaboration du PTBA a suscité un enthousiasme et un regain d’intérêt pour la programmation conjointe qui pourra être capitalisé pour l’amélioration du fonctionnement des groupes de résultats. L’atonie de quelques groupes de résultats est imputable à leur faible attractivité et leur routine. Leur valeur ajoutée au travail des membres et de leurs agences est faible et peu perceptible.
  • les contreperformances des programmes conjoints sont avant tout imputables aux modalités de gestion et de financement choisis, au faible leadership des partenaires nationaux en charge de leur exécution et au scepticisme de certaines agences sur leur valeur ajoutée par rapport aux plans de travail conjoints et en termes de réduction des coûts de transaction et de maximisation de l’impact des interventions des Nations Unies.
  • la redynamisation du groupe de travail « suivi et évaluation » a impulsé le suivi et l’évaluation du PNUAD 2012-2018. L’élaboration du plan « suivi et évaluation » et la qualité du rapport de la revue annuelle 2016 témoignent de la valeur ajoutée du groupe de travail « suivi et évaluation ».
  • La collecte des données désagrégées par sexe et des données financières demeure un sérieux défi pour le suivi et l’évaluation du PNUAD.
  • Le suivi des effets et des changements induits par les interventions du SNU est absent de la pratique évaluative. Le dispositif de suivi et évaluation du PNUAD est encore focalisé sur le suivi des extrants.
  • L’absence d’un dispositif de gestion des connaissances s’est révélée comme un sérieux handicap pour la réflexion stratégique et la conduite des exercices évaluatifs tels que l’évaluation finale.

Management Response to the Evaluation Report
 



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2018

Country/Office:
Senegal

Region:
WCAR

Type:
Evaluation

Theme:
Program Excellence (Cross-Cutting)

Language:
French

Partners:
Gouvernement du Senegal

Sequence #:
2018/001

New enhanced search