We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2017 Togo: EVALUATION CONJOINTE A MI PARCOURS DU PROGRAMME GSF AU TOGO



Author: ROBERT MARTIN

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 3’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 4’.

Background:

Le Togo a une population de 7,7 millions de personnes dont 60% vivent dans les zones rurales. Seulement 14 % ont accès aux services d'assainissement de base, alors que 51 % pratiquent la défécation à l’air libre. En milieu rural, seulement 5 % ont des services d'assainissement de base et 75 % pratique de la DAL.
En réponse à cette situation, le gouvernement a lancé la campagne nationale Togo Sans Défécation à l’Air Libre dans le but d'éliminer la DAL d'ici 2025.
En 2010, le Fonds mondial pour l'assainissement, a annoncé que le Togo était éligible à une subvention destinée à soutenir l'amélioration de l'hygiène et de l'assainissement dans le pays. L'objectif visait à éliminer la DAL et à améliorer l'assainissement et l'hygiène pour près de 1,7 million de personnes dans trois des cinq régions du pays.
Le programme a été lancé en 2013.  Ciblant près de 40% de la population rurale, le programme est devenu la première contribution importante à TOGO SANDAL.
Un mécanisme de coordination multisectoriel présidé par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a élaboré la conception initiale du programme de cinq ans et continue d’en assurer le pilotage. UNICEF Togo a été choisi pour gérer le programme dans un premier temps avec l’objectif de transférer cette fonction au MSPS après trois ans.
Le programme a adopté l’Assainissement totale piloté par la communauté. Des activités de terrain ont été menées depuis la fin de l'année 2014 par sept partenaires de mise en œuvre (IP).
Le budget global initial pour le programme de cinq ans était de USD 7 819 108, dont USD 5 896 530 pour les trois premières années et USD 1 922 578 pour soutenir le programme après son transfert au MSPS.
À la fin de 2016, le programme n'avait atteint qu'un tiers de son objectif en termes du nombre de personnes vivant dans un environnement sans DAL. Cependant, des résultats impressionnants sur le terrain dépassant largement ceux de tout autre programme au Togo avaient été obtenus.

Purpose/Objective:

Evaluer les résultats du programme selon les critères d'évaluation de l'OCDE (pertinence, efficacité, pérennité, efficacité et impact) ;
2) Recenser les imprévus et les problématiques inattendues ou non planifiées qui ont pu favoriser ou compromettre la réussite du programme ;
3) Evaluer la faisabilité du transfert progressif du programme au MSPS ; et
4) Evaluer la stratégie de mise à l’échelle du programme.

Methodology:

La documentation
Les revues documentaires réalisées avec les documents suivants : Documents du programme, Documents contractuels de l’Agence d’Exécution,  Documents du Contrôleur du Programme,  Documents de suivi et évaluation, Documents de gestion des subventions, Rapports de l’AE et Plans de travail, Documents du GSF et du WSSC, Documents du Gouvernement du Togo
Des entretiens individuels et discussions avec les informateurs clés
Les acteurs directement impliqués dans la mise en œuvre des activités sur le terrain ont été choisi, au total 82 entretiens et discussions ont été menés avec la participation de 129 personnes.
La collecte des informations a été réalisée pendant de 17 jours. La plupart des entretiens avec les informateurs clés du WSSCC et du GSF à Genève ont eu lieu entre les 29 et 31 mai
Les observations directes sur site des villages et les ouvrages réalisés 
- Un village non-FDAL par IP ; Au moins un village FDAL par IP ; Des villages FDAL depuis la première phase en 2015 et depuis la deuxième en 2016 ; Des villages FDAL dont le délai entre le déclenchement et la déclaration FDAL a été relativement longue ou courte; Des villages de tailles différentes en termes de population ; Accessibilité en voiture.
Une tournée d’inspection des ouvrages d’assainissement construits par les habitants a été effectuée afin d’observer la qualité de construction, le respect des règles d’hygiène et la conformité des installations avec les critères techniques précisés dans le « Protocole de Vérification et Certification du Statut de Fin de la Défécation à l’Air Libre » du MSPS.
L’analyse des données statistiques du programme
Les données du programme exploitées dans le cadre de l’évaluation ont été obtenues dans les rapports annuels et semestriels de l’AE et dans un fichier MS Excel fourni par l’AE donnant la liste complète des villages du programme jusqu’à la fin 2016 avec indication entre autres de la population et du statut FDAL.

Findings and Conclusions:

Les stratégies de mise en œuvre qui ont été adoptées pour les deux prochaines années, y compris plus d’un doublement du nombre d’IP sur le terrain, devraient permettre au programme d'atteindre ses objectifs pour la fin de 2018.
L'approche et les stratégies du programme sont également très pertinentes pour atteindre les objectifs nationaux du Togo en ce qui concerne l'élimination de la DAL. Toutefois, l’atteint de la cible 6.2 des ODD nécessitera l'élaboration de stratégies efficaces pour relever les défis des zones semi-urbaines et urbaines.
Le programme a pris des mesures importantes pour mieux traiter les problèmes d'équité et de non-discrimination et devrait continuer à développer son approche.
Le programme actuel est déjà assez cohérent avec la Théorie de changement (TdC) du GSF développée récemment et l'alignement devrait s’améliorer avec le déploiement de la TdC et du nouveau cadre de résultats du GSF dans le courant du dernier trimestre de 2017.  Bien que le programme n’ait atteint qu’environ un tiers de son objectif pour les personnes vivant dans un environnement sans DAL, de bons résultats ont été obtenus à ce stade
La pérennité des résultats obtenus à ce jour reste à prouver au fil du temps, mais l'approche globale et les stratégies adoptées pour assurer la pérennité sont très pertinentes et démontrent l'importance que le programme attache à cette question.
L'efficacité du programme en termes du rapport entre le nombre de personnes atteignant l'état FDAL et les dépenses a été inférieure aux attentes, en grande partie à cause du nombre de villages n'ayant pas atteint le statut FDAL. La clé pour améliorer l'efficacité sera d'améliorer les taux de réussite de l'atteint du statut FDAL dans les districts où les résultats ont été moins satisfaisants.
Le transfert de la gestion du programme de l'UNICEF Togo au MSPS d'ici la fin de 2018 paraît faisable à ce stade, mais un suivi rapproché est indispensable

Recommendations:

Renforcer la gestion des processus destinés à aboutir au transfert de la gestion du programme au MSPS. Le transfert est à considérer comme un projet en soi, sous la responsabilité et la direction du MSPS. La préparation de l'évaluation de la capacité qui sera nécessaire avant l'établissement d'un accord de financement entre l'UNOPS et le MSPS devrait commencer dès maintenant avec l'aide du GSF. Le GSF devrait également procéder au recrutement d'un agent de suivi du programme qui effectuerait les évaluations de capacité préliminaire et finale et, une fois le transfert achevé, le suivi financier et programmatique pour la durée du programme.

• Établir un protocole de suivi de l'état FDAL après la certification et introduire un indicateur de pérennité dans le système de suivi du programme compatible avec le nouveau cadre de résultats du GSF. Des efforts devraient également être entrepris pour promouvoir une compréhension commune entre tous les acteurs de l'approche et des stratégies du programme pour assurer la pérennité de ses résultats.

• Vérifier l'état de tous les villages par rapport aux critères FDAL nationaux qui ont été introduits au cours du programme et prendre les mesures nécessaires pour assurer l'alignement. Enquêter sur les facteurs qui ont conduit les villages à ne pas atteindre le statut ODF dans les Phases 1 et 2 du programme, en accordant une attention particulière aux catégories de villages semi-urbains et de petits villages dispersés, pour lesquels les taux d'atteint du statut FDAL ont été relativement faibles.

• Élaborer un plan quinquennal de programmes en hygiène et assainissement pour la période 2017 - 2022, en phase avec le Plan national de développement sanitaire et en intégrant le programme GSF, pour lequel le financement est assuré jusqu'à 2020.

Continuer à développer l'approche du programme en matière de l'équité et de la non-discrimination.

Lessons Learned:

Une planification soignée et un suivi rapproché sont indispensables pour éviter les mauvaises surprises. Il faut bien évaluer et prendre en compte les délais et contraintes de tous les processus nécessaires à la mise en œuvre du programme et à l’atteinte des objectifs.
• L'implication des acteurs de multiples secteurs dans l'orientation et la mise en œuvre du programme est une force réelle du programme du Togo, en particulier à la lumière de l'intérêt général pour les approches basées sur le pilotage par la communauté qui ne peut que renforcer l'efficacité de l'approche ATPC.
• Les échanges entre les programmes du GSF dans différents pays peuvent être très bénéfiques et aider à assurer qu’à tous les niveaux d’un programme l'appropriation ne nécessite pas de réinventer la roue.
• L'approche d'évaluation conjointe a été très appréciée par les acteurs du programme et a beaucoup facilité l'interaction de l'évaluateur indépendant avec les informateurs clés dans les villages et dans les institutions concernées. Il convient toutefois de noter que la séparation géographique et linguistique des parties prenantes implique du temps et des efforts supplémentaires pour assurer la participation effective de tous.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2017

Country:
Togo

Region:
WCAR

Type:
Evaluation

Theme:
WASH

Partners:
Ministere De La Sante et De La Protection Sociale, ONGs

Language:
French

Sequence:
2017/005

New enhanced search