We’re building a new UNICEF.org.
As we swap out old for new, pages will be in transition. Thanks for your patience – please keep coming back to see the improvements.

Evaluation database

Evaluation report

2017 Gabon: Evaluation des interventions de la composante Politiques Sociales



Author: François-Corneille KEDOWIDE

Executive summary

With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System (GEROS)". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. The quality rating scale for evaluation reports is as follows: “Highly Satisfactory”, “Satisfactory”, “Fair” or “Unsatisfactory”. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report, and the executive feedback summary labelled as ‘Part 3’.

Background:

En 2012, l’UNICEF démarrait son 4e programme de coopération avec le Gabon pour une période de 5  ans,  devant  s’achever en 2016. Les résultats attendus de cette section étaient rattaches aux trois effets suivants de l’UNDAF:
- L’appareil statistique national produit des informations de qualité sur le suivi des OMD et des secteurs économiques et sociaux
- L’administration nationale dispose des outils législatifs et règlementaires ou de documents de politiques   conformes aux Déclarations, conventions et accords internationaux et régionaux sur les Droits Humains  et les utilise
- Les populations notamment les plus vulnérables bénéficient des stratégies et politiques sectorielles visant le développement équitable, égalitaire et inclusif du capital humain
Il était attendu de l’UNICEF d’apporter un appui au gouvernement dans la mise en place d’un socle national de protection sociale sensible aux enfants, notamment aux plus vulnérables ; De contribuer à l’amélioration des allocations budgétaires aux secteurs sociaux de base tout en luttant contre les inégalités. Tout cela, en vue de contribuer à un meilleur équilibre entre les indicateurs économiques et les indicateurs sociaux tout en rehaussant la place de l’enfant dans l’agenda de développement national.

Purpose/Objective:

Le but de cette évaluation sommative est d’établir un bilan global et objectif des  actions  de  la composante  politique sociale depuis son démarrage en 2012. Il s’agira  d’obtenir  des  éléments  devant  faciliter  l’apprentissage  et  la recevabilité vis-à-vis des groupes vulnérables au Gabon. Cela permettra d’élaborer un scenario pour l’appui du prochain programme de coopération 2018-2022 à la mise en place de politiques sociales cohérences avec les besoins  des populations et efficaces pour l’amélioration de leur condition de vie

 Identifier les forces et les faiblesses des interventions de la section politiques sociales durant le cycle  qui s’achève ;
 Identifier les gaps en matière de connaissances qu’il sera nécessaire de combler pour améliorer les mécanismes et/ou politiques sociales mises en place (ou à mettre en place) dans le cadre du programme de la composante politiques sociales.
 Utiliser les résultats de l’évaluation pour dégager des pistes d’amélioration et de prise en compte dans le prochain programme de coopération Gabon-UNICEF 2018-2022.

Methodology:

La méthodologie repose essentiellement sur une approche participative et itérative et  a  fait recours à toute la panoplie d’outils disponibles pour collecter et analyser les informations pertinentes pour l’évaluation. En particulier, elle s’est basée sur :

REVUE DOCUMENTAIRE
Elle a débuté avant la mission de terrain (mission à Libreville – Gabon). La revue documentaire a eu pour base  les documents listés dans les TDR :  les documents de base du programme, les différents rapports périodiques d’avancement ou de progrès, le Plan Stratégique du Gabon Emergent – PSGE, le Plan National de Développement Sanitaire - PNDS, la Politique nationale de protection sociale, l’Étude sur la pauvreté subjective des enfants, l’Étude sur les allocations de rentrée scolaire, l’Analyse des privations chez les enfants avec l’approche MODA, différents rapports financiers etc.).

METHODES MIXTES
Elles comportent une panoplie d’outils basés sur la matrice d’évaluation (en annexe) et allant des méthodes quantitatives à celles qualitatives. Un questionnaire a été rédigé qui a servi de base aux entretiens avec les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la composante. Il s’agit ainsi d’appliquer en fait le principe de triangulation des informations collectées et des méthodologies, de la manière suivante : a) collecte et analyse documentaire, b) entretiens ouverts et échanges avec le maximum d’acteurs et partenaires du Programme - approche participative -, c) constations sur le terrain, en vue de contrôler les validités internes et externes des informations reçues

• les questionnaires individuels ou en focus groupe.
• les rencontres et entretiens individuels et de groupes
• les techniques participatives  ou  toute  autre  méthode  de  collecte  de  l’information pertinente ;
• l’exploitation et l’analyse des informations collectées en vue de la production du rapport ainsi que la triangulation ;
• les réunions de synthèse et de partage des conclusions et recommandations.

Findings and Conclusions:

La composante « Politiques Sociales » de l’UNICEF est pertinente dans ses produits, sa stratégie d’intervention. Les plaidoyers pour ce qui concerne les avancées au niveau législatif (protection de l’enfant) et mise à jour des statistiques nécessaires pour le développement des politiques et plans stratégiques en faveur des enfants sont régulièrement faits ainsi que le renforcement des capacités des acteurs dans tous les domaines de la composante. Les résultats, dans l’ensemble, sont satisfaisants même si l’on peut aboutir à de meilleurs résultats avec les mêmes ressources financières. Les libellés des résultats de même que des indicateurs n’ont pas facilité la mesure objective des contributions de l’UNICEF dans la prise en compte des filets sociaux. Nonobstant ces remarques, il est loisible de noter que les résultats phares de ce cycle sont la validation de la politique nationale de protection sociale mais aussi les enquêtes qui ont permis d’avoir des données statistiques plus élaborées et fiables qui serviront, sans nul doute, à la formulation des politiques et programmes en faveurs des enfants les plus défavorisés mais aussi les évidences que des études, enquêtes et rapports ont pu mettre en exergue.

Des études et évidences ont certes été réalisées en faveur de l’augmentation des allocations budgétaires et de l’amélioration des dépenses des secteurs sociaux, notamment des enfants les plus défavorisés.

La composante « Politiques sociales » mérite d’être planifiée pour le cycle prochain mais il serait souhaitable de définir avec les agences onusiennes des actions communes ou conjointes (projet ou programme conjoint), en dépit de l’option de considérer tout ce qui est relatif à la protection sociale comme une niche principale de l’UNICEF. Une ou des actions communes sous forme de programmes ou de projets conjoints, auraient, nous semble-t-il, un impact plus important.

Recommendations:

Pour l’UNICEF
1. Définir avec les agences onusiennes des actions communes ou conjointes (projet ou programme conjoint), en dépit de l’option de considérer tout ce qui est relatif à la protection sociale comme une niche principale de l’UNICEF
2. Renforcer les liens plus réguliers avec l’Assemblée Nationale (Commission des affaires sociales, Commission du budget etc.) ;
3. Faire un plaidoyer auprès du gouvernement et de l’Assemblée nationale pour la mise en œuvre effective de la Politique Nationale de Protection Sociale - PNPS - en suivant sa traduction en plan d’actions, loi et décrets d’application en s’assurant que des budgets conséquents soient alloués pour sa mise en œuvre. Renforcer les liens plus réguliers avec l’Assemblée Nationale (Commission des affaires sociales, Commission du budget etc.)
4. Faire une revue générale des dépenses des secteurs sociaux ;

Pour le Gouvernement
1. Procéder au renforcement du cadre normatif de la protection sociale au Gabon et un plaidoyer pour que le gouvernement utilise davantage ses ressources propres dans le secteur social ;
2. Actualisation de la stratégie nationale de développement de la statistique pour aider à la mise en œuvre du nouveau cadre institutionnel du SNIS (Système National d’Information Statistique) ;
3. Renforcement des capacités humaines de l’AGS (Agence Générale de la Statistique) par la formation en collecte et traitement / analyse des données ;
4. Traduire la politique nationale de protection sociale en plan d’actions, loi et décrets d’application en s’assurant des budgets conséquents

Lessons Learned:

Parmi les leçons apprises, on peut retenir :
• Le succès d’une prise en compte de la protection sociale dans un pays dépend de son ancrage institutionnel tel que c’est le cas au Gabon ;

• Une bonne description théorique des priorités nationales et l’UNDAF ne suffit pas pour que la composante réponde aux attentes des bénéficiaires, il est important que cet exercice intellectuel se traduise, au plan opérationnel, par une description très précise des liens et concordances concrètes entre les activités prévues et les besoins réels des bénéficiaires.
• Pour avoir plus d’effets ou un impact positif des agences onusiennes dans la prise de la protection sociale par le gouvernement gabonais, il importe de conjuguer les différents efforts des agences prises individuellement mais aussi collectivement par la définition d’actions communes ou conjointes, en dépit de l’option de considérer tout ce qui est relatif à la protection sociale comme une niche principale de l’UNICEF. L’approche conjointe ne doit pas être exprimée comme une juxtaposition de produits, elle doit être une démarche organisée, décrite et traduite à priori dans les activités à mener en commun par les agences et partenaires d’exécution. Cet état de fait constitue une carence 43 qu’il faudra corriger dans la prochaine phase du programme de coopération.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

Year:
2017

Country:
Gabon

Region:
WCAR

Type:
Evaluation

Theme:
Social Policy

Partners:
Ministère de l'Économie, de la Prospective et de la Programmation du Développement

Language:
French

Sequence:
2017/001

New enhanced search