La radio au cœur des communautés

Leurs émetteurs ne couvrent généralement que quelques localités, mais les radios communautaires transmettent des informations vitales aux populations.

UNICEF RDC
André, journaliste, se tient devant sa radio
UNICEF DRC Dejongh
11 février 2022

Depuis 2006, André Mbuta travaille comme journaliste à la radio créée par son église au cœur de la capitale congolaise. « Je suis devenu journaliste à la radio CEPM pour informer, former et instruire ma communauté », explique André en se tenant devant le local qui abrite le studio.

La radio reste à ce jour le média principal en République Démocratique du Congo (RDC). Plus de 690 radios émettent sur l'ensemble du territoire congolais, dont environ 600 radios communautaires initiées par des organisations non gouvernementales, des confessions religieuses ou des individus.

Des radios au service des communautés

Très appréciées des populations, les radios communautaires sont des médias de proximité largement suivis. « Nos auditeurs passent la quasi-totalité de leur temps à nous suivre », explique André qui est écouté par 2.000 à 3.000 personnes tous les jours. 

André produit une émission radio dans un marché
UNICEF DRC Dejongh

Lorsque les premiers cas de coronavirus ont été détectés dans le pays, André a immédiatement pris part à la lutte. « Au début, la population ne croyait pas en l’existence de la maladie », se rappelle André qui a redoublé d’efforts pour contrer la désinformation et promouvoir des comportements sains. « Aujourd’hui, la communauté reconnaît que le coronavirus existe et tue, elle travaille dans le respect des gestes barrières et accepte la vaccination », dit-il fièrement. 

Un outil vital aux multiples casquettes

Les radios communautaires ne sont pas prévues pour une communication à sens unique. Des rencontres et des débats sont organisés au sein de clubs d’écoute et de cellules d’animation communautaire et les points de discussion sont remontés au niveau des radios pour prise en compte.   

Un enfant écoute la radio
UNICEF DRC Dejongh

La pandémie de coronavirus a plus que jamais souligné le rôle essentiel des radios communautaires : apporter des informations vitales aux communautés, permettre à diverses voix de s’exprimer et d’être entendues et aider les enfants à continuer à apprendre. « Nous avons diffusé les programmes adaptés aux enfants et aux élèves pendant la fermeture des écoles », explique en effet André.

Susciter le changement, unir, inspirer et influencer

Avoir une connexion à Internet est encore un luxe pour beaucoup de congolais donc le travail des journalistes comme André est vital. L’année passée, environ 45 millions de congolais ont été sensibilisés entre autres sur les pratiques familiales essentielles, les épidémies et les situations d’urgence grâce à plus de 200 radios communautaires et 57 chaînes de télévision soutenues par l’UNICEF.

Antoine participe à une émission radio
UNICEF DRC Dejongh

Malgré les efforts fournis pour informer la communauté, la majorité des radios communautaires font face à de multiples défis et opèrent dans la clandestinité sans équipements appropriés. L’UNICEF accompagne plus de 252 radios communautaires en renforçant leurs capacités. « Ce soutien doit s’inscrire dans la durée pour que le développement des radios communautaires soit assuré sur le long terme », explique Antoine Kabinga, responsable de l’accompagnement des radios communautaires à l’UNICEF RDC.