Planter les graines de la paix et de l’espoir

L’UNICEF coopère avec des acteurs de changement pour que les enfants puissent vivre dans un environnement sûr et salubre.

UNICEF RDC
Un homme tenant un arbuste devant lui
UNICEF DRC Wenga
22 avril 2021

« La ville et ses environs sont régulièrement frappés par des catastrophes naturelles », explique Denis Kaluba, spécialiste en environnement à Beni, dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). En plus de subir les conséquences dévastatrices des vagues de violences qui déstabilisent la région, les populations font face aux conséquences du changement climatique et de la dégradation de l’environnement.

Avec l’appui de l’UNICEF, Denis a mis en place deux pépinières à Beni qui ont produit plus de 100.000 plantules. « Nous avons planté des arbres fruitiers et d’ombrages dans les écoles, les formations sanitaires et autres lieux », explique fièrement Denis. En mettant en place le projet de promotion de l’environnement par le reboisement, Denis a constaté que la grande majorité de sa communauté considère les arbres uniquement comme du bois de chauffage. 

Des écoliers tenant des petits arbustes
UNICEF DRC Wenga

Pour faire évoluer les mentalités et inciter la population à planter des arbres dans les parcelles privées, Denis a sensibilisé les leaders communautaires qui, à leur tour, ont sensibilisé les habitants de leurs quartiers. En mettant à disposition des plantules pouvant être plantés partout dans la ville, le projet soutenu par l’UNICEF vise assurer aux enfants un environnement sûr et salubre. 

Denis est convaincu que pour permettre le développement futur du pays, il faut planter des arbres. « Les forêts sont les poumons de l’humanité », dit Denis. L’oxygène produit par les arbres élimine la pollution, fait baisser les températures et ajoute de l’humidité dans l’air. Les arbres permettent aussi de maintenir le sol en place et de ralentir l’écoulement des eaux.

L’UNICEF coopère aussi avec les jeunes pour mieux faire entendre leurs voix sur les changements climatiques. Les enfants et les jeunes peuvent également jouer un rôle décisif dans la lutte contre les risques climatiques en promouvant des modes de vie durables sur le plan environnemental et en montrant l’exemple dans leurs communautés.

La participation des jeunes est nécessaire pour défendre les intérêts des générations à venir.