Choléra en RDC : une stratégie nouvelle pour lutter contre une maladie ancienne

La réponse rapide mise en œuvre par l'UNICEF par l'intermédiaire de ses partenaires sur le terrain a joué un rôle important dans la réduction de la transmission du choléra.

Chiara Frisone (traduit de l'anglais par Léa Gautherat)
-year-old Deborah who was rushed to the hospital a few hours earlier by her grandmother Fitina with symptoms of cholera.
UNICEF DRC Mulala
29 octobre 2020

Le centre de traitement du choléra à Sake, à 20 km à l'est de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, est presque vide. Il y a tout juste un an, la plupart des 17 lits auraient été occupés par des patients traités pour une suspicion de choléra.  Aujourd’hui, l'un des lits est occupé par Deborah, 9 ans, transportée d'urgence à l'hôpital quelques heures plus tôt par sa grand-mère Fitina, car elle présentait des symptômes du choléra. « J'étais au travail dans les champs quand un voisin m'a appelé pour me dire que Sarah n'était pas bien. Je suis rentré chez moi aussi vite que possible et je l'ai trouvée en train de vomir et d'avoir la diarrhée. Je l'ai immédiatement emmenée à l'hôpital », raconte Fitina. Une infirmière vient remplacer la perfusion intraveineuse de Sarah, sous l'œil attentif de Fitina. Sarah s'endort, visiblement affaiblie et déshydratée. La réaction rapide de sa grand-mère lui a probablement sauvé la vie, car le choléra, s’il n’est pas traité rapidement, peut tuer une personne en bonne santé en quelques heures.

Une réponse rapide pour prévenir les épidémies

Quelques heures plus tard, une équipe de la Croix-Rouge qui lutte contre le choléra arrive pour vérifier le registre des patients et prendre connaissance des nouvelles admissions. C'est la première étape de l'approche de réponse rapide au choléra qui consiste à suivre 80% des cas suspects en moins de 48 heures pour interrompre la transmission par la mise en place d'un cordon sanitaire, une barrière sanitaire couvrant 15 à 20 foyers autour de chaque cas suspect. Cette approche, qui a permis de mettre fin à une épidémie mortelle de choléra en Haïti en 2019, a été particulièrement efficace au Nord-Kivu, où le taux de transmission est passé de 39% en 2019 à 12% en 2020.

The rapid response approach focuses on breaking the chain of transmission
UNICEF DRC Mulala

L'équipe de la Croix-Rouge arrive rapidement la maison de Fitina, qui se trouve à environ 5 kilomètres de l'hôpital.  Certains membres de l'équipe commencent à asperger la maison de Fitina et 20 maisons et latrines environnantes avec une solution chlorée, tandis que d'autres membres de l'équipe remettent à Fitina et à chacun des 20 foyers une provision d'un mois de sel de réhydratation orale, des comprimés de chloration de l'eau, de savon, d'un jerrycan et d'un seau avec robinet. Ils discutent ensuite avec Fitina et sa famille pour détecter la source de l'infection et lui donner des conseils sur la manière d'empêcher la propagation de la maladie. La grand-mère a admis que le seul approvisionnement en eau propre du village n'est pas toujours opérationnel et qu'elle utilise souvent des sources d'eau insalubres.

They then chat to Fitina and her family to detect the source of infection and advise her on how to prevent further spreading of the disease. 
UNICEF DRC Mulala

Des avancées dans la lutte contre le cholera

Le choléra est une infection diarrhéique aiguë causée par la consommation d'aliments ou d'eau contaminés par la bactérie Vibrio cholerae. Il peut être particulièrement mortel pour les enfants de moins de 5 ans. Dans les endroits où les conditions sanitaires sont mauvaises, les selles des personnes infectées peuvent contaminer l'eau qui peut alors transmettre la maladie à d'autres personnes.

La réponse rapide mise en œuvre par l'UNICEF par l'intermédiaire de ses partenaires sur le terrain a joué un rôle important dans la réduction de la transmission interhumaine de la maladie dans des régions comme Sake. Cela va de pair avec les améliorations récentes des infrastructures d'eau et d'assainissement dans les zones ciblées et avec un meilleur suivi et une meilleure surveillance du choléra. L'engagement communautaire et la sensibilisation à l'hygiène sont également essentiels pour lutter contre le choléra.

Eradication of cholera very much relies on community engagement and appropriation of the hygiene practices we promote through our activities
UNICEF DRC Frisone

Maintenir des acquis fragiles

Entre 2013 et 2017, la RDC a signalé environ 151.000 cas et 3.304 décès liés au choléra. En 2018 et 2019, le nombre de cas suspects de choléra était assez similaire, mais en 2019, le nombre de décès a diminué de 51% par rapport à 2018. Entre janvier et début octobre 2020, le nombre de cas suspects et le nombre de décès ont diminué de 30% par rapport à la même période en 2019.

Cependant, les résultats obtenus ces derniers mois sont encore fragiles et les niveaux de financement actuels sont insuffisants pour parcourir la dernière ligne droite - l'élimination du choléra en RDC. Pour maintenir ces résultats, il faut un financement stable sur deux à trois ans pour continuer à mettre en œuvre la réponse rapide au choléra, maintenir la surveillance de la maladie et améliorer les infrastructures d'eau et d'assainissement dans les zones touchées.  Pour cela, l'UNICEF a lancé un appel de fonds de 21,4 millions de dollars US pour 2020-2021. Seuls 5% de ce montant ont été financés jusqu'à présent.

Deborah has made a full recovery and is happily playing jump rope with her friends
UNICEF DRC Mulala

De retour à Sake, Deborah s'est complètement rétablie et joue avec joie à la corde à sauter avec ses amis. Sa grand-mère Fitina est impatiente de partager les leçons tirées de cette expérience. « Le médecin m'a conseillé de garder ma maison et son environnement propres, de bien nourrir mon enfant et d'utiliser le comprimé de purification d'eau que l'équipe m'a donné. Notre communauté ne pense pas au choléra... mais je vais sensibiliser mes voisins sur la façon de protéger leurs familles de cette maladie », dit Fitina.

UNICEF DRC

Merci à ECHO et au Gouvernement de la Norvège dans le cadre du Global Humanitarian Thematic funding pour leur soutien aux activités de lutte contre le choléra.