Des élèves impliqués pour assainir leur école

Les élèves de l’Ecole Primaire Nganda Yala et la Région de Bruxelles-Capitale ont unis leurs forces pour améliorer les conditions sanitaires.

UNICEF RDC
Un élève pose devant des nouvelles latrines de son école.
UNICEF DRC Wenga
31 mars 2022

« Je suis fier de mon école », déclare Christian avec un grand sourire en posant devant les latrines nouvellement construites dans son école à Kinshasa. Cet élève de l’Ecole Primaire Nganda Yala ne ressentait pourtant pas la même fierté il y a quelques semaines. « Il y avait de la saleté partout et la saleté affectait l’image de notre école », se rappelle-t-il. Les salles de classe et la cour de récréation étaient régulièrement jonchées de déchets.

Un élève ferme la porte d'une latrine
UNICEF DRC Wenga

Loin de baisser les bras, Christian a mobilisé quelques camarades pour mettre en place des brigades scolaires et faire changer les choses. « On a commencé à balayer et interdire de jeter du papier n’importe où », explique Christian qui a été nommé brigadier général. La cour et les salles de classe sont rapidement redevenues propres mais les toilettes de l’école posaient encore problème. « Beaucoup d’élèves tombaient malades », confie Christian. 

Des latrines.
UNICEF DRC Wenga

Grâce à l’appui de la Région de Bruxelles-Capitale, l’UNICEF a construit de nouvelles latrines et un forage pour permettre aux élèves d’étudier dans un environnement propre et d’avoir accès à l’eau potable. « Grâce à ces nouvelles latrines et à l’eau potable, nous serons désormais à l’abri des maladies », explique Christian.

Des élèves se lavent les mains.
UNICEF DRC Wenga

L’Ecole Primaire Nganda Yala a été certifiée assainie dans le cadre du Programme National École et Village Assainis soutenu. Les élèves, qui ont aujourd’hui accès à l’eau potable, utilisent des latrines hygiéniques et se lavent correctement les mains. Tous les élèves sont impliqués pour garantir la propreté de l’école sous le contrôle des élèves brigadiers comme Christian.

La cour d'une école primaire.
UNICEF DRC Wenga

Depuis 2010, 2498 écoles ont été certifiées assainies à travers la République Démocratique du Congo, permettant à 1,5 millions d’élèves d’étudier dans un environnement propre et sûr. Améliorer l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les écoles permet d'améliorer la santé et les résultats des élèves et de leurs familles. Les enfants apprennent également l’hygiène et les moyens leur permettant de se protéger et de protéger leurs familles des maladies infectieuses.

« On va maintenir notre école propre », conclut Christian