Ebola : le jour où tout a basculé

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola, plus 3.400 cas ont été signalés, dont plus de 2.200 sont décédés – autant de familles dévastées.

Typhaine Daems
Solomon Paluku Banzuku a perdu sa femme à cause d'Ebola en RDC
UNICEF DRC Tremeau

27 janvier 2020

« Ma femme Devoté était à l’hôpital pour accoucher », raconte Solomon Paluku Banzuku en se rappelant la journée qui a fait basculer sa vie. Deux semaines après avoir donné naissance à son fils, Devoté a commencé à se sentir mal. « On pensait alors qu’elle avait été empoisonnée », explique Solomon. Personne ne savait que lorsqu’elle accouchait, une personne infectée par Ebola se trouvait juste à côté de Devoté. Lorsque le diagnostic est tombé, il était déjà trop tard.

Solomon Paluku Banzuku a perdu sa femme à cause d'Ebola en RDC
UNICEF DRC Tremeau

Devoté n’avait que 37 ans lorsqu’elle est décédée d’Ebola et a laissé derrière elle huit orphelins, dont le plus jeune n’avait que quelques jours. En racontant son histoire, Solomon ne cesse de regarder les photos joyeuses et colorées qui sont accrochées sur les murs de sa maison, signes de la vie heureuse passée.

Solomon Paluku Banzuku a perdu sa femme à cause d'Ebola en RDC
UNICEF DRC Tremeau

« Mon petit garçon a lui aussi commencé à présenter les symptômes et il est décédé quelques jours plus tard », poursuit Solomon qui a été infecté à son tour par la maladie en s’occupant de son nouveau-né. Dès l’apparition des premiers symptômes, Solomon a été pris en charge au centre de traitement Ebola de Butembo. Durant trois semaines, le père de famille est resté en isolement tandis que des agents psychosociaux formés par l’UNICEF prenaient soin de ses enfants.

Solomon Paluku Banzuku a perdu sa femme à cause d'Ebola en RDC
UNICEF DRC Tremeau

« J’ai perdu ma belle-mère, ma femme et mon bébé », dit Solomon qui s’occupe maintenant seul de ses 7 enfants. « Je suis complètement rétabli mais je ne peux pas recommencer à travailler car je dois m’occuper de ma famille », explique Solomon.

Solomon Paluku Banzuku a perdu sa femme à cause d'Ebola en RDC
UNICEF DRC Tremeau

L’UNICEF accompagne Solomon en lui apportant de la nourriture et des biens de première nécessité. Sifa et Denise, deux agents psychosociaux formés par l’UNICEF, rendent quotidiennement visite à la famille et s’assurent que les enfants retournent à l’école. A ce jour, plus de 19.000 familles affectées par Ebola ont été assistées par l’UNICEF.


La réponse de l'UNICEF à l'épidémie d'Ebola est appuyée par la Banque Mondiale, la Commission Européenne - Opérations européennes de protection civile et d'aide humanitaireGavi - l'alliance du Vaccin, l’Agence américaine pour le Développement International, le Fonds Central d'Intervention d'Urgence et le Gouvernement japonais. L’UNICEF bénéficie également du soutien du Comité allemand pour l’UNICEF, du Mécanisme de financement d’urgence en cas de pandémie, du Gouvernement britannique et de la Fondation Paul G.Allen Family.