De l’eau potable pour améliorer la vie des communautés

L’accès à l’eau potable est un droit fondamental et une condition préalable à la réalisation de nombreux autres droits de la personne.

UNICEF RDC
Une femme remplit son seau avec de l'eau
UNICEF DRC Wenga
05 octobre 2021

A Bulenga, une aire de santé de la province du Sud-Kivu, l’accès à l’eau potable a changé la donne pour les habitants. Pendant longtemps, les habitants consommaient l’eau qu’ils trouvaient au fond de trous, mettant en danger leur santé et la santé de leurs enfants. « Nous avons été frappés par le choléra mais depuis que nous avons accès à l’eau potable, nos familles vivent sainement », explique Irène en remplissant son seau d’eau à une des nouvelles bornes fontaines.

Des panneaux solaires dans une végétation verte
UNICEF DRC Wenga

Afin d'éradiquer le choléra des zones à risque comme Bulenga, il est nécessaire d’investir dans des sources durables d’eau potable. Avec l’appui de la Coopération suisse au développement, l’UNICEF a installé un captage d’eau de source à grand débit qui fournit aujourd’hui de l’eau potable à six villages. Grâce à une pompe électronique alimentée par 65 panneaux solaires, l’eau de la source est ramenée dans un réservoir avant d’être redistribuée aux 25 bornes fontaines installées dans les villages avoisinants.

Un homme accroupi sur un réservoir d'eau
UNICEF DRC Wenga

Innocent, 28 ans, fait partie du comité de gestion de l’eau. Il se charge également d’ouvrir le réservoir afin de distribuer l’eau aux bornes fontaines à des heures fixées par le comité. « Chaque famille donne 500 francs par mois comme frais de maintenance en cas de panne pour que la communauté puisse disposer d’eau potable de façon continue », explique-t-il.

Un homme nettoie une borne fontaine
UNICEF DRC Wenga

La communauté entière est également mobilisée pour assurer la propreté au niveau des bornes fontaines et participe à la gestion rationnelle de l’eau. « Depuis mon enfance, je n’avais jamais vu l’eau potable couler à Bulenga », explique Benjamin, 62 ans qui s’est porté volontaire pour nettoyer la borne fontaine installée près de chez lui.

Une femme remplit son bidon d'eau
UNICEF DRC Wenga

Aujourd’hui, près de 22.000 personnes dans six différents villages ont accès à de l’eau potable. « Avant, nous n’avions pas accès à l’eau potable et il nous fallait parcourir de très longues distances pour trouver de l’eau », explique Véronique qui venue chercher de l’eau à quelques pas sa maison avec ses petits-enfants.

Un enfant qui tient ses bidons d'eau
UNICEF DRC Wenga

Dans les foyers ne disposant pas de l’eau courante, la corvée d’eau incombe de manière disproportionnée aux femmes et aux enfants, en particulier aux filles. La collecte de l’eau peut empiéter sur les études, les empêchant même parfois totalement d’aller à l’école, et exposer les filles à des violences physiques, sexuelles, morales et psychologiques.

En assurant un accès proche à de l’eau potable de qualité, le captage joue un rôle vital dans la zone. Il a permis de réduire significativement l’incidence des maladies d’origine hydrique tout en mettant les filles à l’abris de nombreux risques.