COVID-19 : aider les enfants déplacés à étudier

Près de 7 millions d’enfants ont bénéficié d’une des mesures d’enseignement à distance soutenues par l’UNICEF.

Angèle Wakusomba Museme et Joël Wells Djalumvor
Moise, 15 ans, lit assis devant son abris de fortune
UNICEF DRC Wakusomba
08 septembre 2020

Moise, 15 ans, vit depuis plus d’un an dans un camp pour personnes déplacées à Bunia, au nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC). Alors qu’il grandissait paisiblement dans le territoire de Djugu, les affrontements intercommunautaires se sont intensifiés, obligeant Moise et sa famille à prendre la fuite.

« Je voyais les miliciens se déplacer avec des armes pour tuer les personnes innocentes et brûler les cases et les écoles », se rappelle Moise. « Mes parents, mes frères et sœurs et moi-même avons marché beaucoup de kilomètres à pieds entre notre village Waga et Bunia », continue le jeune garçon. Depuis le jour où il a quitté son village, Moise habite dans une petite case en bâche et ne pouvait plus aller à l’école.

Lorsque l’état d’urgence sanitaire a été décrété dans le pays, l’UNICEF et le Ministère de la Santé ont développé des alternatives d’apprentissage à distance. Des cahiers d’exercices ont spécifiquement été imprimés de répondre aux besoins des enfants qui n’ont pas accès aux médias basés sur des technologies comme la radio, la télévision ou l’internet.

Chaque jour, Moise travaille durant deux heures avec son cahier, se rappelant de ses anciennes leçons. « J’ai perdu tous mes cahiers quand nous avons fui les atrocités », se rappelle Moise qui n’a pas perdu le goût de l’apprentissage.

Le lundi 10 août, Moise a repris le chemin de l’école comme tous les élèves de sixième année primaire. « J’ai l’espoir de pouvoir affronter le TENAFEP car je me prépare depuis que j’ai commencé à exploiter mon livret d’exercices », conclut Moise. Près de 7 millions d’enfants ont bénéficié d’une des mesures d’enseignement à distance soutenues par l’UNICEF avec l’appui du Partenarial Mondial pour l’Education et d’USAID.


L'UNICEF souhaite exprimer sa sincère gratitude à Gavi, au Partenariat mondial pour l'éducation, au Fonds de réponse solidaire, au Fonds Humanitaire RDC, de l'Agence américaine pour le développement international, auGroupe Banque MondialeUnilever, ainsi qu'aux Gouvernements de l'Allemagne, du Canada, du Japon, de Malte, du Royaume-Uni, de la Suède et de la Suisse pour leurs contributions à la réponse au coronavirus en RDC.