Bébé Eliane a survécu à la rougeole

Alors que la rougeole a déjà tué 4.500 enfants cette année, l’UNICEF encourage les parents à faire vacciner leurs enfants et à se rendre dans les centres de santé.

Manuela Huyghues Despointes
23 décembre 2019
Bébé Eliane a survécu à la rougeole en RDC
UNICEF DRC Despointes

« Ma petite fille a échappé à la mort », explique Mahombi Lubula en tenant la petite Eliane dans ses bras. Il y a quelques mois, Mahombi pensait perdre sa fille qui venait de fêter son premier anniversaire.

Alors qu’Eliane grandissait en bonne santé, la petite fille a subitement présenté une forte fièvre qui ne descendait pas malgré les bains froids et le Paracétamol. « Je ne comprenais pas ce qui se passait », se rappelle la maman d’Eliane en repensant au cauchemar vécu il y a six mois. Alors que la température d’Eliane continuait à monter, la maman s’est précipitée au centre de santé le plus proche de chez elle.

La province du Nord-Kivu faisait alors face à l’épidémie d’Ebola et la maman a imaginé le pire.  « Je pensais que c’était la malaria ou même Ebola », se rappelle la maman d’Eliane, les larmes aux yeux. Heureusement, les tests se sont révélés négatifs et la petite fille a été gardée en observation durant 48 heures.

« Très rapidement, des signes tels que des plaies buccales ou des éruptions cutanés sont apparus », explique Mwami Ndamya, l’infirmier du centre de santé qui a alors compris qu’Eliane souffrait de rougeole. Lorsque le diagnostic est tombé, l’infirmier Mwami Ndamya a immédiatement commencé la prise en charge de la petite fille grâce aux antibiotiques et vitamines contenus dans la trousse médicale contre la rougeole fournie par l’UNICEF. Après trois jours de prise en charge, la petite fille allait déjà bien mieux et retrouvait son sourire.

« C’est un vrai miracle », conclut la maman d’Eliane. 

L’UNICEF distribué 1.317 trousses médicales contre la rougeole - contenant des antibiotiques, des sels de réhydratation, de la vitamine A et d'autres médicaments - aux zones sanitaires touchées pour traiter les enfants souffrant de complications. Malgré la disponibilité de ces trousses médicales, l'insécurité et le manque d’accès aux soins de santé empêchent certaines familles de se rendre dans les centres de santé. « Il peut aussi y avoir une certaine méfiance envers les vaccins à cause de l’ignorance de la population », explique l’infirmier Mwami Ndamya.

Avec l'appui de Sida, l'UNICEF et ses partenaires mènent des campagnes de vaccination contre la rougeole dans les zones les plus touchées et supportent des activités de communication pour encourager tous les parents à faire vacciner leurs enfants et à se rendre dans les centres de santé.