Au cœur d’une communauté amie de l’enfant

Dans la zone de santé urbano-rurale de N'sele, des centaines de relais communautaires se mobilisent pour la santé des enfants et des femmes enceintes.

John Ngombua
Micheline reçoit la visite de Marie-Thèrese, relais communautaire.
UNICEF DRC Mulala
13 septembre 2021

Depuis plusieurs mois, Micheline reçoit régulièrement la visite de Marie-Thérèse, relais communautaire. « C'est grâce à Marie-Thérèse que je sais que je suis à 4 mois de grossesse et que je vais à la consultation prénatale », dit Micheline qui est à sa troisième grossesse.

Micheline assise avec sa fille.
UNICEF DRC Mulala

Du haut de ses 20 ans, Micheline a déjà fait face à une terrible épreuve. « J’ai perdu un enfant », explique Micheline. Lors de sa toute première grossesse, Micheline n’avait pas été suivie et a accouché d’un bébé prématuré qui est rapidement décédé. Quelques mois plus tard, elle est à nouveau tombée enceinte et a donné naissance à une petite fille en pleine santé grâce aux conseils de Marie-Thérèse.

Micheline et Marie-Thérèse habitent en périphérie de la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC). Dans le cadre d’initiative « Communauté Amie de l’Enfant » mis en place par l'UNICEF avec le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates, 1.571 relais communautaires effectuent des visites à domicile au sein de 350 familles identifiées dans la zone. « Notre rôle consiste à faire le dénombrement des enfants, la détection de ceux qui sont en situation d'handicap ou malnutris. Nous encourageons aussi l'identification des enfants de 0 à 5 ans au bureau de l'état-civil et nous nous occupons de l'orientation des femmes enceintes », indique Marie-Thérèse.

Marie-Thèrese, relais communautaire
UNICEF DRC Mulala

Marie-Thérèse rend régulièrement visite à Micheline pour le suivi de sa grossesse mais aussi pour s’assurer de la bonne santé de Keren, 11 mois. « C'est sur l’insistance de Marie-Thérèse que ma fillette est régulièrement vaccinée », révèle la maman qui a également fait enregistrer sa petite fille à l'État-civil. Afin de faciliter l’enregistrement, des bureaux secondaires d'État-civil sont construits dans la zone. 

A travers l’initiative « Communauté Amie de l’Enfant », les enfants assistent aux consultations préscolaires et des médicaments essentiels sont également mis à disposition dans les centres de santé de la zone. Les relais communautaires sont formés et équipés pour accompagner au mieux les enfants et les femmes enceintes. 

Micheline est aujourd’hui confiante en l’avenir. Sa fille est en excellente santé et d'ici quelques mois, elle va accoucher d'un bébé dans de bonnes conditions.