Perceptions des risques liés à Ebola chez les femmes et implication dans la réponse

Les femmes sont généralement plus exposées au risque d'infection et moins informées

Fabiola est une survivante d'Ebola en RDC
UNICEF DRC Tremeau

Points forts

Au début de l’épidémie de maladie à virus Ebola dans le Nord-Kivu et l’Ituri, en République Démocratique du Congo (RDC), les données épidémiologiques ont montré que les femmes étaient disproportionnellement affectées. Les recherches en sciences sociales menées à partir de 2018 ont mis en lumière les différents facteurs qui peuvent expliquer ce déséquilibre afin de pouvoir apporter des solutions.

Auteur
Cellule d'Analyse en Sciences Sociales (CASS)
Date de publication
Langues
Français

Fichiers téléchargeables