L’UNICEF en RDC

Les enfants en RDC

 

Les enfants en RDC

© UNICEF/Dubourthoumieu/2015

Les enfants de la République Démocratique du Congo, malgré beaucoup d’améliorations ces dernières années, sont encore soumis à beaucoup de privations et ne jouissent pas de la totalité de leurs droits.

Des progrès récents à poursuivre

Bien que la mortalité des enfants de moins de cinq ans ait été réduite de 148 pour mille naissances vivantes en 2007 à 104 pour mille aujourd’hui, elle reste une des plus élevée au monde. Le taux de couverture vaccinale des enfants contre la rougeole a augmenté de 63 à 72 pour cent pendant la même période. L’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de vie qui a connu une croissance de 36 à 48 pour cent.  L’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide, passée de 6 et 7 pour cent respectivement pour les enfants et les femmes en 2007 à 56 et 60 pour cent en 2013. Le taux de fréquentation scolaire au primaire a augmenté de 75 pour cent en 2010 à 81 pour cent en 2014, avec une quasi-parité entre filles et garçons. Près de 4 millions de personnes ont aujourd’hui accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, à travers le programme Villages et Ecoles Assainis.

Toutefois des efforts importants restent encore à fournir dans de nombreux domaines. L’insuffisance pondérale des enfants, qui était de 24 pour cent en 2010, stagne pratiquement au même niveau 4 ans plus tard, soit 23 pour cent ; la malnutrition chronique n’a pas évoluée de 2010 à 2014 ; elle touche encore plus de deux enfants de moins de cinq ans sur cinq (43 pour cent) dans le pays, avec des disparités importantes selon les provinces. Dans le domaine de la protection de l’Enfant, le faible taux d’enregistrement des enfants à l’état civil, 25 pour cent, reste préoccupant.

Crise humanitaire

La crise humanitaire en la République Démocratique du Congo dure depuis tant d’années qu’on oublie presque son intense acuité. La majorité de la population continue de vivre dans la précarité la plus profonde, la rendant plus vulnérable aux chocs multiples causés par les conflits, les tensions dans les pays voisins, les épidémies et les phénomènes naturels dévastateurs.

En 2016, plus de 1,7 millions de personnes sont déplacées. L’insécurité permanente dans certaines régions, y compris la destruction et le pillage des écoles et établissements de santé, a eu un impact majeur sur l'accès aux biens et services de base. La protection demeure une préoccupation majeure, avec un nombre élevé d'enfants enrôlés dans des groupes armés (au moins 3,200 confirmés) et plus de 13,300 femmes et jeunes filles victimes de violences sexuelles. La crise de protection en RDC affecte plus de 6 million de personnes; les personnes les plus touchées sont les déplacés internes, leur communautés d'accueil et les refugiés. La République Démocratique du Congo accueille plus de 436 874 réfugiés, dont près de 60,261 soudanais, 33,862 burundais et 249,052 rwandais. La malnutrition en RDC contribue à près de la moitié de la mortalité des enfants de moins de cinq ans. Plus de 2 millions d’enfants en RDC sont sévèrement malnutris.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children