L'escalade de la violence dans l'est de la RDC met à dure épreuve l'aide humanitaire en faveur des femmes et des enfants

20 mai 2020
Deux enfants jouant aux cartes dans un camps pour personnes déplacées
UNICEF DRC Desjardins

KINSHASA, 20 mai 2020 - Plus de 200.000 personnes, dont la majorité sont des enfants, ont fui l'intensification de la violence dans la province de l'Ituri en République Démocratique du Congo (RDC) depuis le début de l'année, prévient aujourd’hui l’UNICEF.

Cette situation exerce une pression supplémentaire sur les services humanitaires déjà surchargés dans l'une des régions du pays les plus pauvres, les plus insécurisées et les plus touchées par la maladie.

Depuis la fin de l'année dernière, près de 200.000 personnes ont fui les territoires de Djugu, Mahagi et Irumu et ont trouvé refuge au sein des communautés d'accueil et des sites de déplacement extrêmement surpeuplés à Bunia, la capitale de la province de l’Ituri, et dans ses environs.

La situation humanitaire dans la région de Djugu est particulièrement précaire car 70% des travailleurs humanitaires ont dû suspendre leurs opérations en raison de la détérioration du contexte sécuritaire.

Environ 25 000 personnes nouvellement déplacées qui se sont rendues dans des camps de déplacés ont des difficultés à accéder à l'eau potable et aux installations sanitaires. Même avant ce nouvel afflux, les personnes déplacées n’avaient accès qu'à cinq litres d'eau par jour - bien en dessous du minimum quotidien recommandé. 

L'escalade de la violence a détruit 22 établissements de santé dans la province, détruisant d'importants stocks de vaccins et des éléments de la chaîne du froid. Plus de 160 écoles ont été endommagées ou pillées.

Le manque d'accès à un abri, à la nutrition, à la santé et à l'éducation rend les enfants particulièrement vulnérables aux abus, à la violence et à l'exploitation. Rien qu'entre avril et mai, l'UNICEF a reçu plus de 100 allégations de graves violations des droits de l'enfant, telles que des viols, des meurtres et des mutilations et des attaques contre des écoles et des centres de santé.

« La situation sécuritaire en Ituri se détériore rapidement », a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l'UNICEF en RDC. « Nous devons agir rapidement pour éviter une crise qui déracinerait et mettrait en danger encore plus d'enfants », a-t-il souligné.

L'UNICEF a maintenu sa présence et ses opérations humanitaires en Ituri par l'intermédiaire de ses partenaires d'exécution, mais les besoins sont nombreux et croissent de jours en jours. Des milliers d'enfants risquent de souffrir de malnutrition grave. Des dizaines de milliers d'entre eux ne sont pas scolarisés et risquent de ne pas avoir de salle de classe à la réouverture des écoles à cause de la destruction de leurs salles de classe. Et des maladies mortelles - dont la rougeole - continuent de sévir dans la région.

L'appel de l'UNICEF pour l'action humanitaire en faveur des enfants en RDC s'élève à 262 millions de dollars. Au 15 mai, seulement 5.5 millions de dollars avaient été reçus et 28.8 millions de dollars avaient été reportés de l'année précédente, ce qui laisse un déficit de financement de 229,3 millions de dollars, soit 87%.

###

Notes aux éditeurs :

Depuis le début de l'année 2020 en Ituri, l'UNICEF a :

  • Fourni à plus de 10.000 ménages des articles non alimentaires tels que des ustensiles de cuisine, des nattes, des bâches, des couvertures et du savon pour répondre rapidement aux besoins immédiats des personnes déplacées dans les territoires de Mahagi, Djugu et Irumu ;
  • Mené une campagne contre la rougeole en partenariat avec le ministère provincial de la santé afin de vacciner plus de 37.000 enfants de moins de cinq ans ;
  • Assuré l'accès à une éducation de qualité pour environ 50.000 enfants dans les territoires de Mahagi, Irumu et Djugu. Les activités comprennent l'identification des enfants en dehors du système scolaire, l'organisation de programmes de récupération et de classes de rattrapage, la fourniture d'un soutien psychosocial aux enfants touchés par la violence, le renforcement des capacités des enseignants. Comme les écoles sont actuellement fermées à COVID-19, l'UNICEF aide à l'impression de 25.000 cahiers d'exercices à distribuer aux enfants des zones les plus reculées. L'enseignement à distance est également disponible via Radio Okapi et 22 radios communautaires. Dans les zones touchées par le virus Ebola, l'UNICEF a construit 40 espaces d'apprentissage temporaires (dans des tentes ou des structures semi-permanentes) pour assurer l'accès à l'éducation de 3.350 enfants touchés par le virus Ebola ;
  • Identifié 588 enfants non accompagnés, dont 127 ont été réunis avec leur famille ;
  • Placé 108 enfants associés aux forces et groupes armés dans des structures de transition avant le regroupement familial ; aidé 150 autres à poursuivre leur processus de réinsertion éducative, socio-économique et professionnelle;
  • Fourni à plus de 24.000 enfants déplacés et autres enfants vulnérables des activités de soins psychosociaux et récréatifs dans des espaces adaptés aux enfants ; fourni à une centaine d'enfants victimes de viol des soins holistiques ;
  • Traité plus de 4.000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë sévère
  • Permis à plus de 21.000 personnes déplacées d'avoir accès à l'eau potable, à l'hygiène et à l'assainissement grâce à la construction et à la réhabilitation de latrines, de douches, de décharges.

En Ituri, l'UNICEF travaille avec une série de partenaires locaux et internationaux : Cooperazione Internazionale (COOPI), Adventist Development and Relief Agency International (ADRA), Association of Volunteers in International Service (AVSI), Action Contre la Faim, Danish Refugee Council, MEDAIR, TearFund, Programme de Promotion des Soins de Santé (PPSSP), Action des Volontaires Unis pour le Développement et la Santé (AVUDES), Association pour le Développement Social et la Sauvegarde de l’Environnement (ADSSE), Mutuelle de Santé Canaan (MUSACA), Femme Congolaise pour le Développement (FECONDE), Association des jeunes pour le développement communautaire (AJEDEC).

Contacts presse

Jean-Jacques Simon
UNICEF RDC
Tél: +243 82 654 10 004
Sylvie Sona
UNICEF RDC
Tél: +243 81 70 96 215

Contenu multimédia

A propos de l'UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Suivez l'UNICEF RDC sur Twitter et Facebook