Epidémie d'Ebola

Près de 30% des cas d’Ebola sont des enfants - une proportion sans précédent - et l'impact ne se limite pas seulement à ceux qui ont été infectés.

Des agents de santé viennent rendre visite à une mère et son enfants, cas suspect d'Ebola
UNICEF DRC Tremeau

L'épidémie d'Ebola qui frappe actuellement le nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC) est la deuxième plus grave épidémie au monde et la première dans une zone de conflit actif. Au 12 août 2019, un total de 2.831 cas confirmés et probables ont été signalés, dont 1.798 décès.

« C'est une urgence. Il existe un risque très réel que l'épidémie d'Ebola se propage aux pays voisins, et la communauté internationale devrait donc s'unir d'urgence pour s'assurer que cela n'arrive pas. Cela signifie qu'il faut accroître les investissements pour que les partenaires sur le terrain disposent des ressources dont ils ont besoin pour traiter chaque cas et retrouver chaque contact. Ebola est impitoyable, nous devons donc l'être nous-aussi et mettre un terme à sa propagation - les enfants et les familles de la région ne méritent rien de moins. »

Quel est l'impact sur les enfants ?

Cette épidémie infecte plus d'enfants que les flambées précédentes. Cette flambée infecte plus d'enfants que les précédentes. Au 12 août, 776 enfants avaient été infectés. Cela représente près de 30% du nombre total de cas, comparativement à environ 20% lors des épidémies précédentes. Les jeunes enfants - ceux de moins de cinq ans - sont particulièrement touchés. Ils infectent à leur tour les femmes.

776

enfants infectés

2.469

enfants séparés de leurs parents

1.382

enfants orphelins

La prévention de l'infection chez les enfants doit être au cœur de la réponse à Ebola. Les jeunes enfants sont plus à risque que les adultes - c'est pourquoi ils ont besoin d'une attention particulière. Ebola affecte aussi les enfants très différemment des adultes et la réponse doit tenir compte de leurs besoins psychologiques et sociaux très spécifiques.

Quel est le rôle de l'UNICEF ?

Notre mission est de protéger les enfants contre les conséquences du virus Ebola.

Un staff de l'UNICEF parlant à une jeune fille

Nous informons les communautés locales sur la maladie, comment se protéger et comment aider à contenir la propagation de l’épidémie.

 

L’UNICEF et ses partenaires soutiennent le Gouvernement dans la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Un staff de l'UNICEF montrant comment se laver les mains

Nous rendons l’eau, l’hygiène et l’assainissement disponibles dans les communautés, les écoles et les centres de santé.

Nous fournissons un soutien psychosocial pour aider les familles, y compris les enfants touchés par la maladie

Nous fournissons un soutien psychosocial pour aider les familles, y compris les enfants touchés par la maladie

Crèche au Centre de traitement Ebola de Butembo, République démocratique du Congo.

Nous assurons les soins nutritionnels nécessaires aux personnes infectées et aux enfants dont les parents sont en quarantaine.

Jauspin fait partie des 3.000 directeurs d’école et enseignants qui ont participé à des séances de sensibilisation sur Ebola

Nous mettons en place des mesures de prévention dans les écoles pour créer un environnement protecteur.

Alors que l’épidémie se poursuit, nous continuons à coordonner nos efforts avec nos partenaires afin de garantir le bien-être physique, émotionnel et psychologique des enfants. 

3.851

enfants séparés et orphelins ont été assistés

916.689

élèves ont été informés et sensibilisés sur la maladie

2.332

écoles ont été dotées d'installations de lavage des mains

663

nourrissons ont bénéficié d'une assistance nutritionnelle