Atelier régional sur le renforcement du suivi et de l’application des mesures légales adoptées pour protéger l’allaitement maternel en Afrique de l’Ouest et du Centre

12 mars 2024
Atelier regional sur la nutrition
UNICEF / 2024 / Frank Dejongh

Abidjan, Le Mardi 12 Mars 2024 – Les bureaux régionaux du Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) et de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) AFRO, ainsi que la fondation Helen Keller International, en collaboration avec IBFAN et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, organisent un atelier régional sur le renforcement du suivi et de l’application des mesures légales adoptées pour protéger l’allaitement maternel en Afrique de l’Ouest et du Centre. La cérémonie officielle d’ouverture s'est tenue le Mardi 12 Mars 2024 à 15 heures à l’Hôtel PULMAN Abidjan-Plateau.

 Cet atelier régional dont l’objectif est de renforcer la capacité des gouvernements à développer des mécanismes de surveillance continue et à prendre des mesures correctives le cas échéant, sera placé sous le haut patronage de son excellence le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Tiemoko Meyliet Koné, sous la coprésidence du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, et du Ministre du Commerce et de l’Industrie, Monsieur Souleymane Diarrassouba, avec la présence effective du Directeur Régional de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS).  

 L'adoption et la mise en œuvre du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et des résolutions connexes (le Code) de l'Assemblée mondiale de la santé (AMS) est l'une des mesures essentielles que les gouvernements sont invités à prendre pour atteindre cet objectif. Pour protéger et promouvoir un allaitement maternel exclusif, l’OMS recommande la mise en œuvre du Code et des résolutions ultérieures de l'AMS, incluant la prise en compte de la résolution de 2016 visant à mettre fin à la promotion inappropriée des aliments pour nourrissons et jeunes enfants et qui interdit la promotion des substituts du lait maternel, des biberons et des tétines, et qui internet la promotion inappropriée des aliments de compléments. 

 En Afrique de l'Ouest et du Centre, 14 des 24 pays ont adopté une mesure légale sur la commercialisation des substituts du lait maternel qui est "substantiellement" ou "modérément" alignée sur le Code et les résolutions de l'AMS, selon le rapport de situation MS/UNICEF/IBFAN 2022 sur la mise en œuvre nationale du Code1. 

 Le Directeur de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé a souligné que « Nos pratiques quotidiennes pour accélérer la conformité et l'application du Code demandent encore des efforts. Nul doute que les travaux des présentes assises contribueront à renforcer les capacités des pays et à soutenir les mécanismes de suivi en cours avec l’effectivité des équipes multidisciplinaires sans oublier le rôle indispensable de l’engagement communautaire, gage de la pérennité de nos actions dans les pays ». 

 

Le Directeur de Cabinet du Ministère du Commerce et de l’Industrie a réaffirmé que « Parmi les obstacles à l’allaitement figurent les techniques inappropriées de commercialisation des substituts du lait maternel. Avec la mutualisation de nos efforts, le basculement de la vente du lait infantile des grandes surfaces, y compris les détaillants, vers les officines et les dépôts de pharmacie est devenu une réalité en Côte d’Ivoire. Nous avons en partage les défis, celui de protéger, de soutenir et de promouvoir l’allaitement en Côte d’Ivoire », en s’adressant aux Ministres présents à l’Ouverture de l’atelier et aux participants. 

 Pour Gilles Fagninou Directeur Regional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’ouest et du Centre « Nous réitérons nos félicitations à la Côte d’Ivoire et au Conseil National de l’Alimentation, de la Nutrition et du développement de la Petite Enfance (CONNAPE) pour cet engagement profond du pays pour offrir à chaque enfant le meilleur départ dans la vie. Cet engagement et ces résultats concrets ont motivé les organisateurs de cet atelier à organiser l’évènement qui nous réunit aujourd’hui à Abidjan, qui avait déjà accueilli avec succès, en 2019, le lancement de la campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement ». Cette campagne a été le fruit d’une collaboration entre l’UNICEF, l’OMS, Alive and Thrive et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé. Cet atelier, nous rappelle le besoin de continuer à encourager, soutenir et protéger l’allaitement – ce cadeau de la nature. 

Le Ministre de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement ivoirien, M. Amadou COULIBALY a salué l’organisation de cet atelier, et a « renouvelé l’engagement du Ministère de la Communication à accompagner toutes les actions dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique National Multisectoriel de Nutrition et du Plan National Multisectoriel d'Accélération de l’Allaitement, afin de contribuer au changement de comportement des ménages. Il a indiqué que son Ministère va continuer à utiliser tous les outils et moyens pour communiquer, sensibiliser à l'effet d'amener les populations à adopter de bonnes pratiques de nutrition et les mesures préventives conformément à la vision du pays au plus haut niveau. "Mon objectif est d’amener tous les acteurs de la communication, et la population à s’impliquer totalement dans la promotion, le soutien et la protection de l’allaitement". 

 Pour le Ministre de la santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle Pierre N'Gou Dimba «C’est le lieu pour moi de réitérer au nom du Gouvernement ivoirien notre détermination à poursuivre la mobilisation et le renforcement des efforts pour protéger l'allaitement en appliquant pleinement le Code de commercialisation des substituts du lait maternel et en mettant fin à̀ la promotion des substituts du lait maternel. Aussi, avons-nous fait le choix de la distribution exclusive des substituts du lait maternel dans le circuit pharmaceutique afin de garantir la protection des enfants. Nous réaffirmons notre engagement profond de promouvoir et protéger l’allaitement maternel en Côte d’Ivoire afin d’accroitre le taux d’allaitement exclusif de 34% en 2021 à 72% d’ici 2025 qui se traduit dans notre plan multisectoriel d’accélération de l’allaitement ». 

En partenariat étroit avec le gouvernement de la République de Côte d'Ivoire, l'UNICEF s'engage pleinement à poursuivre son mandat visant à promouvoir et à protéger les droits des enfants. Ensemble, nous travaillons de manière collaborative pour garantir que chaque enfant ivoirien ait accès à des services essentiels y compris la nutrition. Cette synergie d'action démontre notre engagement commun envers le bien-être des enfants et des familles de la Côte d'Ivoire, et témoigne de notre détermination à créer un avenir meilleur pour tous en offrant le meilleur départ dans la vie à chaque enfant.

Contacts presse

Christophe Verhellen
Chef Communication
UNICEF Cote D'Ivoire
Tél: +225 05 86 57 78 04
Adresse électronique: cverhellen@unicef.org

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, partout, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail en Côte d’Ivoire : https://www.unicef.org/cotedivoire/

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.