Kady*, victime de mutilations génitales féminines, se bat pour retrouver son intégrité physique

Au Burkina Faso, les mutilations génitales féminines (MGF) ont baissé de 13% to 9.4% chez les filles âges de zéro a 14 ans, en cinq ans. Grâce aux efforts du Gouvernement, de l’UNICEF et des partenaires, plusieurs villages ont dit « non » aux MGF.

Myriam Dossou
Kady, une victime de MGF, sera référée par l’ONG Voix des femmes afin de bénéficier d’une réparation génitale
UNICEF/2024/MyriamDossou
06 mars 2024