Le Burkina Faso célèbre les 40 ans de son programme de vaccination qui sauve chaque année des millions de vies

COMMUNIQUE DE PRESSE

29 avril 2021
vaccination
UNICEF/2020/FrankDejongh

OUAGADOUGOU, 29 avril 2021 — Le Burkina Faso célèbre les 40 ans de son Programme élargi de vaccination (PEV). Grâce aux efforts conjugués de l’Alliance Mondiale pour les Vaccins et l’Immunisation (GAVI), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ainsi que d’autres partenaires en soutien au Ministère de la Santé, à travers la Direction de la Prévention par la Vaccination (DPV), le Burkina Faso a maintenu depuis plusieurs années un taux satisfaisant de couverture vaccinale de routine pour la plupart des antigènes permettant de se protéger de maladies mortelles.

Pev40

Chaque année, environ deux à trois millions de décès dus à des maladies telles que la rougeole, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche ou encore l’hépatite sont évitées. Entre 2010 et 2018, le vaccin antirougeoleux, à lui seul, a permis d’éviter 23 millions de décès à travers le monde.

Depuis son lancement en 1974 par la communauté internationale, sous l’égide de l’OMS, le PEV est l’intervention sanitaire la plus rentable en termes de couts-efficacité. Il a permis de sauver des millions de vies. Au Burkina Faso, on estime qu’avec environ 30.000 FCFA ($ 58) on vaccine un enfant de 2 ans contre 11 maladies.

Ces dernières décennies, la vaccination a permis l’éradication et la réduction des maladies les plus mortelles pour les enfants au Burkina Faso. L’incidence de la rougeole est passée de 50,000 cas par an à environ 2,500 cas et la morbidité et la mortalité due à la diphtérie, la coqueluche, les rotavirus, les infections invasives d’origine bactérienne comme la pneumonie ou la méningite à méningocoques ont drastiquement diminué. Le Burkina Faso est passé de 1,2 millions de d’hospitalisations en 2013 dues à la pneumonie à pneumocoque à environ 125.000 en 2020 .

Toutefois, il existe de grandes disparités géographiques. La région du Sahel, qui est particulièrement touchée par la violence armée, enregistre les taux de couverture les plus bas, avec seuls quatre enfants sur 10 (47 pour cent) vaccinés contre neuf sur 10 (90 pour cent) au niveau national.

vaccins

 

« Nous mobilisons notre énergie, en nouant des partenariats avec des bailleurs et donateurs publics et privés pour lever des financements toujours plus accrus pour la vaccination », a déclaré Sandra Lattouf, Représentante de l’UNICEF au Burkina Faso. « Nous devons rappeler que la vaccination sauve des vies, qu’elle est efficace et sûre pour se prémunir des maladies les plus mortelles », a-t-elle martelé.

Le Burkina Faso enregistre régulièrement des épidémies en particulier de polio, de rougeole et de méningite dans les régions souvent difficiles d’accès. Avec l’appui de ses partenaires, le Ministère de la santé mène des campagnes de riposte pour maitriser ces épidémies et s’aligner aux objectifs mondiaux d’éradication de la poliomyélite et du contrôle de la rougeole.

« La célébration des 40 ans du PEV est le lieu de féliciter le Gouvernement du Burkina Faso pour les efforts inlassables déployés pour l’achat des vaccins sur le budget de l’Etat et des stratégies développées en vue de l’accès équitable à tous aux vaccins.

l’OMS, l’UNICEF et les partenaires de l’Alliance mondiale pour les Vaccins, sont des témoins privilégiés des étapes historiques et de l’évolution dans la protection des enfants burkinabé contre des maladies évitables par la vaccination. En effet de 6 antigènes en 1980, le pays est passé à 15 à ce jour couvrant les maladies les plus mortelles chez les enfants et les femmes enceintes ».

L’OMS, l’UNICEF et Gavi ont lancé un appel en début de cette Semaine mondiale de la vaccination pour atteindre les objectifs ambitieux actés lors de la conférence de la Stratégie pour la vaccination à l’horizon 2030 (IA2030).

  • Les dirigeants mondiaux et la communauté mondiale de la santé et du développement doivent s’engager explicitement en faveur de la stratégie IA2030 et investir dans des systèmes de vaccination plus solides, avec des approches adaptées aux pays fragiles et touchés par des conflits. La vaccination est un élément essentiel d’un système de soins de santé efficace, un élément central de la préparation et de la réponse aux épidémies.
  • Tous les pays doivent élaborer et mettre en œuvre des plans nationaux de vaccination ambitieux, conformes au cadre de la stratégie IA2030, et augmenter les investissements pour rendre les services de vaccination accessibles à tous.
  • Les donateurs et les gouvernements doivent augmenter les investissements dans la recherche et l’innovation, le développement et la fourniture de vaccins, en se concentrant sur les besoins des populations mal desservies.
  • L’industrie pharmaceutique et les scientifiques, en collaboration avec les gouvernements et les bailleurs de fonds, doivent continuer à accélérer la recherche et le développement de vaccins, assurer un approvisionnement continu en vaccins abordables pour répondre aux besoins mondiaux

Ils encouragent le pays à poursuivre les efforts en faveur de la vaccination malgré les nombreux défis et dans le contexte de la crise humanitaire et sanitaire actuelle.

Ils renouvellent leur engagement à toujours soutenir le Gouvernement dans l’atteinte des objectifs en matière de vaccination en vue de l’atteinte des objectifs de développement durables dans le domaine de la santé.

Contacts presse

Hadrien Bonnaud
Chef de la Communication
UNICEF Burkina Faso
Tél: +22666933132
Adresse électronique: hbonnaud@unicef.org

A propos de UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, suivez nous sur nos réseaux sociaux:

Twitter @UNICEF_Burkina | Facebook @UNICEF_Burkina Faso | Instagram @unicef_burkinafaso | Youtube UNICEF Burkina Faso