Protection de l’enfant

Bref aperçu

L'Unicef à l'action

Histoire vécue

 

Bref aperçu

© Unicef Burkina Faso/2001/Congo E.
L'UNICEF oeuvre avec ses partenaires à la création d'un environnement protecteur pour les enfants et les femmes

Au Burkina Faso, comme dans la plupart des pays de l’Afrique de l’Ouest, les enfants et les adolescents sont les premières victimes de la violence sous ses diverses formes : châtiments corporels, excision, exploitation économique et sexuelle, mariage et grossesses précoces

Le pays a ratifié la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) et la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant (CADBE). Mais dans la pratique, l’application des droits des enfants, tels que stipulés dans ces conventions, se heurte à certaines réalités.

Les causes de la vulnérabilité de l’enfant :

- Faiblesses du cadre politico-légal, du budget national et du système de coordination globale et thématique

- Insuffisances de l’offre et de la qualité des services de protection

- Insuffisance de compétences des parents et des communautés sur les droits des enfants

- Persistance de normes sociales en défaveur des droits des filles, des adolescentes, des femmes et des enfants.

 

Actions de l’UNICEF

Créer un environnement protecteur

- Réduire les inégalités sociales et de genre, par l’amélioration du cadre politico-légal et le renforcement de l’accès et de l’utilisation des services de protection

- Focaliser les interventions sur les cinq régions les plus touchées par les violences faites aux enfants, les pires formes de travail, les mutilations génitales féminines/ excision (MGF/E) et les mariages d’enfants

- Rendre la justice sensible aux droits de l’enfant et améliorer le fonctionnement du système de l’état civil, y compris l’enregistrement des naissances

Miser sur la communication pour un éveil des consciences

- En 2016, l’UNICEF a soutenu l’élaboration et la mise en oeuvre un plan de communication spécifique sur le mariage d’enfants en collaboration, entre autres, avec des radios locales et une chaîne de télévision communautaire

- Des actions continues de dialogues et de plaidoyer communautaires avec des familles et des enfants et adolescents sur les thèmes de l’excision et des ME ont conduit à de nombreuses déclarations publiques d’abandon de ces pratiques dans environ 12 % des villages du pays.

- L’UNICEF contribue à la redynamisation de la plateforme politique pour répondre et mettre fin au mariage des enfants

- Autonomisation, appui à la scolarisation et au maintien des adolescentes à l’école

- Responsabilisation des garçons et adolescents sur les questions de mariage d’enfants.


Résultats

  • 27 350 rencontres de discussions ont eu lieu dans les régions du Sahel et du Plateau Central avec les clubs communautaires
  • 516 774 personnes au total (285 033 femmes et 231 741 hommes) ont été informés sur le respect de l’âge légal du mariage et les conséquences néfastes du mariage des enfants
  • 242 villages au total ont déclaré publiquement l’abandon du mariage des enfants en 2016
  • Depuis 2011, 465 villages ont publiquement déclaré ne plus pratiquer les MGF/E Le nombre de réparations chirurgicales est passé de 97 en 2009 à 704 en 2015
  • Depuis 2009, 25 182 enfants dont 12 056 filles ont été retirés des mines et carrières artisanales.

En 2016 - Avec le support de l’UNICEF, 946 enfants en conflit avec la loi dont 244 filles ont été pris en charge (alternatives à la privation de liberté, intermédiation pénale, appui psychosocial & projets individuels de réinsertion sociale…)


Objectifs 2020

 

 Mise en place par le gouvernement et les autres institutions des dispositifs et mécanismes fonctionnels de justice, de promotion et de protection des droits de l’Homme.

  • Une meilleure protection des filles et garçons les plus vulnérables, en particulier ceux à risque ou affectés par la violence, l’exploitation et les abus, au sein de leurs familles et de leurs communautés, par les institutions sectorielles mandatées et la société en général.
  • Couverture par des mécanismes de finance inclusive et de protection sociale, des populations les plus fragiles économiquement et socialement, à mobilité ou non, en particulier les jeunes, les femmes, les personnes en situation de handicap, les personnes âgées et les personnes en milieu carcéral.

 

Voir la fiche de programme complete ICI

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children