Politique sociale et économique

Bref aperçu

 

Bref aperçu

© UNICEF Burkina Faso/2008/Van De Velden M.
Ismael Ouédraogo, 13 ans, élève à l’école primaire de Weotenga (Burkina Faso) tenant son jeune frère dans les bras

La Politique Sociale et Economique

Au Burkina Faso, l'UNICEF travaille en partenariat avec le gouvernement pour soutenir l'analyse et le développement des politiques nationales en faveur des enfants et des femmes pauvres. A cet effet, il est nécessaire de comprendre les principales causes de la pauvreté et de savoir comment les politiques peuvent avoir un impact sur ces facteurs.
Le Burkina Faso a un des niveaux les plus élevés de la pauvreté dans le monde. Presque la moitié de la population du pays vit au-dessous du seuil de la pauvreté. Le pays occupe la 134ème place sur 137 pays classés selon l’Index de Développement de l’Enfant. Bien que beaucoup d'indicateurs économiques et sociaux se soient améliorés ces dernières années, ils restent en-dessous de la moyenne du groupe des pays à faible revenu.
Le pays a connu ces dernières années une croissance économique soutenue. Mais le niveau et la prévalence de la pauvreté restent bien élevés, particulièrement dans les zones rurales que dans les zones urbaines; même que la pauvreté urbaine a augmenté considérablement ces dernières années. Plus d'un pauvre sur 13 vit maintenant dans les zones urbaines.
Le travail de l'UNICEF au Burkina Faso en matière de politiques sociales et économiques couvre les domaines suivants :

L’analyse des politiques  et des budgets

Le plus puissant outil pour réduire la pauvreté des enfants sera une stratégie efficace de réduction de pauvreté soutenue par des ressources adéquates et appropriées. L'UNICEF cherche à comprendre comment la politique du gouvernement peut mieux être conçue et financée pour avoir un plus grand impact positif dans la réduction de la pauvreté des enfants.
Au Burkina Faso, nous travaillons avec le gouvernement et les partenaires sur des études importantes qui serviront à alimenter la révision de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté. Il s’agit de nous assurer à travers les études en cours que la stratégie de réduction de la pauvreté aura un impact plus significatif sur les groupes les plus pauvres dans le pays. Ce processus utilisera des analyses de politiques basées sur l’évidence pour promouvoir l'utilisation pro-pauvre de la croissance et de la dépense. Pour ce faire, l'UNICEF soutient l'analyse des dépenses publiques pour comprendre comment mieux aligner les dépenses du gouvernement sur le bien-être des enfants.
L'UNICEF s’implique également dans l’amélioration de l'efficacité de l'aide, notamment à travers l'appui budgétaire sectorielle et le développement de la première Stratégie Conjointe d'Aide de Burkina.

Comprendre la Pauvreté des Enfants

Comprendre la pauvreté des enfants, ses caractéristiques et causes, est crucial dans la lutte contre la pauvreté. La pauvreté peut handicaper un enfant durant toute sa vie, causant des dommages irréversibles dans le domaine de son éducation, sa santé et ses revenues jusqu’à l’âge adulte, perpétuant ainsi le cycle de la pauvreté à travers les générations. Il est important de souligner les aspects multidimensionnels de la pauvreté et de comprendre en particulier les liens entre la pauvreté de revenu et la pauvreté de non-revenu. Tandis que les données montrent peu de changement dans  la pauvreté de revenu au Burkina Faso ces dernières années, un certain nombre d'indicateurs de type non-revenu, tels que l'accès à instruction sont en progrès.
Il est important que l'UNICEF fournisse une analyse cohérente, approfondie et détaillée de la pauvreté des enfants. Cela est nécessaire pour alimenter la conception des projets, la formulation des recommandations de politique, et alerter les décideurs des risques imminents. Par exemple, l'UNICEF Burkina va examiner cette année l'impact de la crise économique sur la pauvreté des enfants pour alimenter les discussions politiques.

Une assistance sociale sensible à l’enfant

L'intérêt dans l’assistance sociale aux ménages a augmenté ces dernières années et les gouvernements ont commencé à reconnaitre le potentiel de tels transferts de plus en plus fourni en espèces, pour promouvoir et transformer le bien-être des ménages pauvres. Tout en  réduisant les difficultés courantes, l’assistance sociale devrait également chercher à réduire la vulnérabilité des enfants à risque et à adresser certaines des causes principales de leur pauvreté.
Le système de transferts sociaux au Burkina Faso ne répond pas encore à cet objectif et gagnerait à a être revu et dynamiser. L'UNICEF, en partenariat avec la Banque Mondiale, soutient le gouvernement pour étudier l'état actuel de l’assistance sociale au Burkina Faso et pour formuler des recommandations en vue de développer un cadre de politique et de programme.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children