Les partenaires

 

Partenariat et coordination

Les principaux partenaires de l’UNICEF sont le gouvernement à travers les ministères en charge de l’Education, de la Santé, de la Justice, de l’Eau et de l’Assainissement, de la Femme et Solidarité nationale aux niveaux central et local, ainsi que des ONG internationales et locales et des structures à base communautaire. L’UNICEF est actuellement l’organisme chef de file des groupes de partenaires des secteurs de l’éducation et de la nutrition, supervisant ainsi la coordination et la collaboration entre tous les partenaires des secteurs concernés.

Au sein du système des Nations Unies, un nouveau Plan-cadre des Nations Unies pour l'aide au développement (UNDAF) 2018-2020 et un plan de travail commun sont en cours de finalisation. L’UNICEF est l’organisme chef de file du deuxième pilier du «développement du capital humain» de l’UNDAF qui comprend la santé / nutrition / VIH, l’Eau et l’Assainissement et l’éducation. L’UNICEF collabore étroitement avec le HCR pour les interventions auprès des réfugiés et des communautés d’accueil où l’UNICEF est le chef de file de l’Education et de la Protection de l’enfance). Les interventions de l’UNICEF visant à renforcer la résilience au niveau communautaire viennent compléter celles du PNUD sur le renforcement des capacités des forces de sécurité locales à maintenir la paix. L’UNICEF collabore également avec ONU-Habitat pour améliorer l’employabilité des jeunes afin de tirer parti de leurs compétences techniques.

Au niveau des Nations Unies, l'UNICEF occupe actuellement le poste de vice-président du réseau des Nations Unies pour le renforcement de la nutrition (SUN), une structure chargée de coordonner toutes les interventions nutritionnelles parmi les agences des Nations Unies.

En matière d’éducation, l’UNICEF est le principal organisme chargé d’aider le Ministère de l’éducation pour le passage à l’échelle du programme national Ecole da qualité amie des enfants (EQAmE), tandis que le PAM et la FAO complètent le paquet d’interventions grâce à leur expertise (FAO pour les jardins scolaires et PAM pour les cantines scolaires) dans les mêmes écoles dans la région du Sahel où l’UNICEF travaille.

Au niveau de la nutrition, les interventions de l’UNICEF résident essentiellement dans la prévention et le traitement de la malnutrition tant au niveau des formations sanitaires qu’au niveau des communautés, tandis que le PAM s’attache à la prévention et à la lutte contre  l’insécurité alimentaire et la FAO à l’accroissement de la productivité agricole.

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children