Vue d’ensemble

Mot de bienvenue

Aperçu sur le Programme de Coopération 2011-2015

L'histoire de l'UNICEF au Burkina Faso

 

L'histoire de l'UNICEF au Burkina Faso

© UNICEF/Burkina Faso/2009/Pirozzi

L’UNICEF AU BURKINA FASO

L’UNICEF commence à apporter son assistance à la Haute Volta (actuel Burkina Faso) dès 1961 suite à un accord-cadre entre le Gouvernement voltaïque et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance. Cette assistance,  coordonnée et exécutée à partir du Bureau régional d’Abidjan (Côte-d’Ivoire) touchait les secteurs d’intervention suivant : la santé, les services sociaux, l’éducation et l’hydraulique villageoise. A partir de 1978 la structure de représentation des services d’assistance de l’UNICEF au Burkina Faso change.

Le Sous Bureau de Ouagadougou : 1978-1983

Le sous bureau ouvre en août 1978 avec pour mission :

  • d’aider le Burkina Faso particulièrement atteint par les effets de la sècheresse par des interventions d’urgence.
  • de servir  de support  aux bureaux de zones concernés (Abidjan, Dakar, Yaoundé) et d’assurer la liaison avec les autres organisations d’urgence contre la sécheresse et la désertification.
     Le sous bureau de Ouagadougou conduit un plan d’opération couvrant la période 1978-1980 tout en poursuivant des actions sectorielles. Il participe aux deux programmes prioritaires du Gouvernement à savoir :

- le développement communautaire à travers la politique des Organismes Régionaux de Développement (ORD) de Koupéla, région du Centre-Est et de Kaya dans la région du Centre-Nord.

- l’Autorité des Aménagements de la Vallée des Volta (AVV), établissement public à caractère industriel et commercial crée en 1974.

Le Bureau de plein exercice : 1983

Le 18 février 1980,un accord est signé entre le Burkina Faso et l’UNICEF. Un nouveau plan d’opération 1981-1983 est signé et entre dans sa phase d’exécution le 1er janvier 1981. Les deux parties se proposent, au terme du plan, d’améliorer les conditions de vie du groupe « Enfance-jeunesse-femme » en assurant un plus large accès au service de santé, à l’éducation, et à la formation professionnelle. Ce plan doit s’exécuté  dans le respect des priorités du Plan National de Développement Economique et Social qui comportait les secteurs suivants : la santé publique, les affaires sociales, l’éducation, le développement rural et l’hydraulique villageoise.

Mai 1983

Le sous bureau évolue en bureau de pays et l’UNICEF s’engage dans la stratégie du GOBBI FFF (Growth chart, Oral Rehydration therapy, Breast feeding, Immunisation, Food supplement, Familly spacing and Femal education), au Burkina Faso, premier pays au monde à l’avoir adopté. Le GOBBI FFF est une stratégie de lutte contre la mortalité et la morbidité infantiles.

1986

L’UNICEEF entreprend avec  le gouvernement, l’analyse de la situation des enfants et des femmes du Burkina Faso avec une perspective tridimensionnelle : d’abord clarifier les priorités gouvernementales en matière de politique sociale touchant les femmes et les enfants, ,ensuite identifier les freins à la promotion rationnelle du contenu de la politique sociale , enfin mettre a point et exécuter un programme qui réponde mieux aux besoins des populations cibles en vue de parvenir a développement réel.

29 juillet 1987

Le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF signent un nouveau plan d’opération de programme de coopération 1988-1991. Il prend aussi en compte les priorités définies dans le plan quinquennal de développement populaire 1986-1990 du Burkina. La femme en âge de procréer est placée au centre de la programmation. Les zones d’intervention sont concentrées dans 12 provinces sur les 30 que comptait le Burkina : Bam, Bougouriba, Gnagna, Gourma, Houet, Kadiogo, Namentenga, Sanmatenga, Soum, Sourou, Tapoa et Yatenga.

Juin 1988

L’UNICEF organise avec le Gouvernement des journées nationales de réflexion sur la programmation UNICEF-Gouvernement du Burkina Faso.

Le bureau de zone de Dori : 2014

Une Revue à mi-parcours a lieu en juin 2013 et a permis de faire une première évaluation des résultats sur la période 2011-2013, de revisiter les stratégies utilisées, de réfléchir sur les défis qui se présentaient aux enfants et aux femmes dans un contexte évolutif, et de tirer les leçons pour la période 2014-2015.
 Sur le plan opérationnel, cette revue a conduit au renforcement de la présence de l’UNICEF dans la région du Sahel avec l’ouverture d’un bureau de zone à Dori pour plus d’efficacité des interventions du programme en apportant un appui de proximité, en lien avec la Stratégie des Nations Unies pour le Sahel adoptée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies en 2012 suite à la crise politique au Nord du Mali en début 2012.

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children