Jeunesse

La situation des enfants au Bénin

 

La situation des enfants au Bénin

© UNICEF Bénin
Les enfants du Bénin à travers leurs sourires, témoignent de leur espoir en l’avenir.

Au Bénin, ces dernières années, d’importants progrès ont été enregistrés dans le cadre de la promotion des droits de l’enfant. Cependant, de gros efforts restent encore à fournir pour sortir de la précarité des milliers de filles et garçons vulnérables.

Dans le domaine de la santé, le profil du pays est caractérisé par une morbidité et une mortalité élevées, malgré les nombreux programmes et les réformes mis en œuvre au cours des dernières années. Les maladies transmissibles constituent les principales causes de morbidité et de mortalité. En effet, la mortalité des enfants de moins de cinq ans est passée de 125 pour mille en 2006 à 115 pour mille en 2014, une progression trop lente. Trois enfants de moins de cinq ans sur 10 souffrent de malnutrition chronique. Le paludisme a été responsable des décès de quatre enfants sur 10 de moins de cinq ans en 2014.

En matière d’enseignement primaire, le taux brut de scolarisation est passé de 98,5 % en 2007 à 124,8 % en 2015 (123,4% pour les filles) et l’écart entre garçons et filles s’est réduit de 8 à 3 points. Cependant, de fortes disparités liées au milieu et au mode de vie, aux revenus des familles et au handicap subsistent. Le faible taux d’achèvement du primaire (79.2% en 2015) et la qualité de l’éducation restent préoccupants. Dans le cycle secondaire, le taux net de fréquentation scolaire est estimé à 44%, avec un écart considérable entre les sexes, soit quatre enfants sur 10 pour les filles et cinq enfants sur 10 pour les garçons.

Dans le domaine de la protection, les droits de l’enfant ne sont pas toujours respectés. L’exploitation économique des enfants est un fléau qui progresse. Le taux national du travail des enfants est passé de 34% en 2008 selon l’Enquête Nationale sur le Travail des Enfants à 52,5% en 2014 selon l’enquête MICS. S’agissant de l’enregistrement des naissances, on estime que huit enfants sur 10 sont enregistrés à la naissance mais de gros efforts restent à fournir pour le retrait des actes de naissances par les parents. Concernant le mariage des enfants, une fille sur 10 est mariée avant 15 ans et trois filles sur 10 avant 18 ans.

En ce qui concerne les indicateurs de développement basés sur le genre, les femmes ne bénéficient au Bénin que de 38,6% des conditions de vie (santé, autonomisation, marché de l’emploi), présentant un déficit de 61,4% par rapport aux hommes: Si les hommes reçoivent 100 unités pour leur bien-être, les femmes, quant à elles, n’obtiennent que 38,6 unités pour des considérations liées uniquement au genre. La santé de reproduction est le facteur qui contribue le plus à l’inégalité de genre au Bénin. En ce qui concerne la représentation des femmes au Parlement, le Bénin enregistre un taux de 7% depuis 2016.

Cette situation des enfants et des femmes au Bénin s’explique globalement par un problème de gouvernance qui se traduit par la faible mise en œuvre de politiques publiques équitables en faveur des droits de l’enfant. Elle est aussi tributaire d’un contexte national marqué par l’affaiblissement des systèmes et des capacités de production économique et les difficultés à endiguer les pratiques culturelles néfastes pour les enfants. Néanmoins, des efforts continuent d’être faits pour améliorer la situation et mettre en œuvre les recommandations du Comité des droits de l’enfant, notamment en ce qui concerne le renforcement du cadre légal et institutionnel de protection de l’enfant.

Le Bénin a ratifié plusieurs instruments juridiques internationaux de protection de l’enfant parmi lesquelles la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) et a pris l’engagement en 1990, de garantir les droits et la protection de l’enfant.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children