Accès à une justice adaptée aux Enfants.

La télévision nationale et l'UNICEF organisent une table ronde sur le thème.

Hippolyte Djiwan
Emission JEA 2020
UNICEF/BENIN/2020/Hippolyte Djiwan
19 juin 2020

L’ORTB et l’UNICEF organisent un débat sur le thème de « L’accès à une justice adaptée aux Enfants au Bénin.

Outre la commémoration officielle de la Journée de l’Enfant africain 2020, l’ORTB, la chaine de télévision nationale en collaboration avec l’UNICEF, a organisé une émission portant sur le thème relatif à l’Accès à une justice adaptée aux enfants au Bénin”.

Le plateau d’animation du débat est composé de Précita Maffon, Maire Enfant de la ville de Savalou, représentant le Conseil national des enfants du Bénin (ANACEB), de Solange Odjo, représentant le Ministère des affaires sociales et de la Microfinance, de Maitre Dossou Sakponou, Présidente de l’Association des femmes avocates du Bénin et enfin de Norbert Dadjo, juge des mineurs et de Mary Chabi, spécialiste de la justice juvénile à l’UNICEF.

Comme regardant tous dans une même direction, ces acteurs de promotion des droits de l’enfant présent sur le plateau télévisuel ont plaidé pour que les décideurs œuvrent davantage pour l’accès des enfants à une justice adaptée aux enfants.

Dans un message délivré sur le même plateau télévisuel la veille de la célébration, Véronique Tognifodé Mèwanou, Ministre des affaires sociales et de la Microfinance a rappelé que « l’accès à la justice reste un droit fondamental et une condition préalable essentielle pour la protection et la promotion de tous les autres droits de l’homme en général et en particulier pour les quatre principes fondamentaux des droits des enfants ».

Le système de justice adapté aux enfants « fait référence à toutes les procédures de nature judiciaire ou administrative, formelle ou informelle lorsque des enfants sont mis en contact ou impliqués dans des affaires de droit civil, pénal ou administratif » a-t-elle précisé.

Au Bénin, « Le gouvernement à travers le Ministère de la justice qui est un acteur clé dans la chaîne de protection de l’enfant développe des stratégies de promotion d’alternatives à la détention ainsi que des services de réadaptation et de réinsertion pour les enfants, leur détention devant être considérée comme une mesure de dernier recours » a souligné la Ministre.

Dans le cadre de l’accès des enfants à justice adaptée aux enfants, l’UNICEF veille à assurer que tous les enfants, qu’ils soient accusés de délits ou crimes, victimes ou témoins ou partie dans les affaires civiles, accèdent à des services de qualité et soient mieux protégés par les systèmes de la justice à travers l’application des normes et standards internationaux applicables.

Intervenant sur le rôle de l’UNICEF en matière d’accès des enfants à une justice adaptée, Mary Chabi souligne que «l’UNICEF accompagne le gouvernement et les acteurs dans trois axes d’interventions : le renforcement du système de protection judicaire de l’enfant, dans l’intérêt supérieur de ce dernier; le renforcement des capacités techniques et opérationnelles des structures et acteurs pour garantir aux enfants face à la justice un accès équitable à des services de protection judiciaire de qualité, adéquates et conformes aux normes de protection des droits de l’enfant et enfin la mobilisation sociale pour l’abandon de normes sociales et pratiques nuisibles aux enfants et prévenir, référer les cas de violence et abus.