UNICEF Benin - Centre Media - Axelle Red, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF engagée auprès des enfants béninois

Centre Media

Communiqué de Presse

Bulletin “Le Trait d’Union”

Ressources

Bulletin UNICEF Bénin

 

Axelle Red, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF engagée auprès des enfants béninois

© UNICEF Bénin / Hadrien Bonnaud / 2017
Axelle Red, Ambassadrice belge de bonne volonté de l’UNICEF, lors de sa visite au centre de Santé communal de Sô-Ava
COTONOU, le 26 avril 2017. En visite au Bénin, Axelle Red, Ambassadrice belge de bonne volonté de l’UNICEF a réitéré son engagement sans faille dans la lutte contre les violences faites aux enfants et dans le combat pour l’amélioration de la santé maternelle et du nouveau-né.

Arrivée au Bénin au sein d’une délégation belge composée du Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement de la Belgique, Alexander De Croo, de l’Ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA et animatrice de télévision belge, Goedele Liekens, Axelle Red a visité le centre de santé de la commune de Sô-Ava qui bénéficie d’un soutien de l’UNICEF.

Guidé par le Représentant d’UNICEF Bénin, Dr Claudes Kamenga, la star de la chanson a rencontré des mères venues faire vacciner leurs enfants. Puis, Flora Sossou, sage-femme, a expliqué les progrès accomplis en matière de consultations prénatales qui permettent de mieux suivre les grossesses et d’assurer la bonne santé de la mère et de l’enfant. « La gratuité du dépistage du VIH/SIDA lors des consultations prénatales figure parmi les avancées majeures du paquet de soins fournis au centre de santé », a-t-elle indiqué.

Egalement présente, la Chef du Centre de Promotion Social (CPS) de Sô-Ava, Flora Hounkpè, a exposé le travail de prise en charge des enfants victimes de violences. « Au quotidien, nous prenons en charge les enfants en détresse: des enfants violentés, violés, abusés, abandonnés ou encore déscolarisés », a-t-elle expliqué. « Et pour faire cesser ces violences, nous menons des dialogues et des sensibilisations au sein des communautés pour que la population mette un terme à ces pratiques notamment le mariage des enfants », a martelé Mme Hounkpè.

« Cela fait 20 ans que je suis Ambassadrice de l’UNICEF. J’ai écrit beaucoup de chansons sur les droits de l’enfant par exemple sur le mariage précoce. Aujourd’hui, je suis fière de l’engagement des femmes que je viens d’écouter et de constater qu’elles ont l’opportunité d’agir. C’est la marque qu’elles sont aussi entourées d’hommes engagés pour le bienêtre des enfants », a-t-elle souligné à l’issue des discussions.

« Aujourd’hui je suis de plus en plus positive. Je salue l’engagement de l’UNICEF et de la Belgique pour dire ‘Tolérance zéro au mariage des enfants’ », a-t-elle ajouté.

En fin de journée, l’Ambassadrice de bonne volonté a pris part à la signature d’un accord entre l’UNICEF Bénin et le Gouvernement de la Belgique.

« Ce partenariat est salutaire. Il vient soutenir le travail du Gouvernement dans ce combat contre le mariage forcé qui détourne les enfants de l’école, met leur santé en danger, les empêche de maitriser leur sexualité, bref, qui les dépossède de leur choix de vie », a déclaré le Représentant de l’UNICEF, Dr Claudes Kamenga lors de la signature.

Après avoir apposé sa signature, M. De Croo a exprimé sa satisfaction de voir ce partenariat scellé et salué l’engagement des autorités béninoises dans la lutte contre le mariage des enfants.

La Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales, Adidjatou Mathys, a pour sa part réitéré la détermination du Gouvernement à mettre fin au mariage des enfants et à combattre toutes les violences faites aux enfants. Elle a déploré qu’au Bénin, une fille sur 10 est mariée avant 15 ans et trois filles sur 10 avant 18 ans. Or le Code de l’Enfant interdit formellement le mariage des enfants avant 18 ans et prévoit des sanctions et une peine de prison allant de trois à 10 ans.

« La signature de cet accord intervient à quelques semaines du lancement d’une campagne nationale dénommée ‘Campagne Tolérance Zéro aux violences faites aux enfants’. Menée par le Gouvernement du Benin, cette campagne vise à briser le silence, à combattre la banalisation des violences et les abus sexuels en particulier le mariage des enfants », a conclu le Représentant de l’UNICEF au Bénin.

###

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/fr

Pour plus d’informations sur UNICEF Bénin: https://www.unicef.org/benin/

Suivez-nous sur Facebook Twitter  Medium et YouTube

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

- Hadrien Bonnaud, Chef Communication, UNICEF Bénin, +22921365014 hbonnaud@unicef.org
- Hippolyte Djiwan, Chargé de la communication, UNICEF Bénin, + 22921365029 hdjiwan@unicef.org
- Dr Adama Ouédraogo, Chef Survie de l’enfant, +22921365005, adouedraogo@unicef.org
- Marie-Consolée Mukangendo, Chef Protection de l’enfant +22921365006 mcmukangendo@unicef.org  

 

 
Search:

 Email this article

unite for children