Centre de presse

Faits marquants dans la région

Crise au Sahel

Urgence Mali

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Journée mondiale de l'enfance : Pour que les violations contre les enfants de la RDC appartiennent définitivement au passé de la RDC

GOMA, République démocratique du Congo, 20 novembre 2013 - Lors de la Journée mondiale de l'enfance, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, le chef de la mission de stabilisation des Nations Unies en République démocratique du Congo et la Représentante de l'UNICEF en RDC ont appelé à une meilleure protection des enfants affectés par la violence liée aux conflits en RDC.

«À ce moment critique dans le processus de paix à l'est de la RDC, j’appelle le Congo et ses voisins à assumer leur responsabilité pour protéger les enfants des conséquences d’un conflit qui dure depuis trop longtemps », a déclaré Mme Zerrougui. « Les progrès réalisés sont importants, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. Nous sommes unis par l'objectif de faire du recrutement d’enfants, des violences sexuelles et autres violations graves commises contre les enfants une chose du passé. »

Cette année, mettre fin à la violence contre les enfants est le thème central des célébrations de la Journée mondiale de l'enfance. Aujourd’hui à Goma, la Représentante spéciale, la MONUSCO et l'UNICEF ont réitéré leur engagement à soutenir les autorités congolaises pour mettre fin aux violations et protéger tous les enfants touchés par la violence.

« Des milliers d’enfants ont été libérés des groupes armés au cours des cinq dernières années », a déclaré Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MONUSCO. « Des milliers d’enfants, c’est une statistique, mais chaque cas d'enfant forcé de faire la guerre est une tragédie. Ensemble, nous devons les protéger contre toutes les formes de violence. La place des enfants est à l’école, pas sur les champs de bataille. »

La Journée mondiale de l'enfance est aussi l'anniversaire de l'adoption de la Convention relative aux droits de l'enfant. Cette convention des Nations Unies, adoptée en 1989, est devenue la première convention internationale juridiquement contraignante qui affirme les droits humains de tous les enfants. Le document précise que tous les enfants, où qu’ils soient dans le monde, ont le droit de survivre, de grandir, de participer et d'être protégés contre toutes les formes de violence. La convention a été renforcée par l'ajout d’un Protocole facultatif qui interdit l'utilisation d'enfants de moins de 18 ans dans les conflits. La République démocratique du Congo a ratifié la Convention ainsi que son protocole facultatif.

«Chaque enfant doit être protégé de la violence. Les protéger aujourd'hui, c'est investir dans l'avenir parce que la violence a des répercussions sur l’ensemble de la société. Elle affecte le bien-être et la prospérité. La RDC ne peut pas se permettre d'ignorer les besoins de ses enfants », a déclaré Barbara Bentein, Représentante de l'UNICEF en RDC.
La violence envers les enfants ne se limite pas aux situations de guerre et de conflit. Ils sont victimes de violence à la maison, dans leurs communautés, leurs écoles, tous les jours et partout. C’est la responsabilité de tous de mettre fin à la violence contre les enfants.

Pour plus d'information veuillez contacter :

UNICEF
Cornelia Walther,
Cell: + 243 99 100 63 07
Email: cwalther@unicef.org

Monusco
Carlos Araoujo
Email: araoujo@un.org

RSSG Enfants et conflits armés
Stéphanie Tremblay
Cell : +1 917 288 5791
Email : tremblay@un.org

 

 

 

unite for children