Centre de presse

Faits marquants dans la région

Crise au Sahel

Urgence Mali

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Le Gouvernement du Niger et ses partenaires appellent a plus d’efforts pour prévenir et combattre la malnutrition des enfants

Communiqué de presse conjoint

NIAMEY, Niger, 5 septembre 2013 - La situation nutritionnelle des enfants du Niger demeure alarmante. Plus de 13 enfants sur 100 souffrent de malnutrition aiguë et ce malgré une bonne saison agro-pastorale 2013, selon les résultats de l’enquête nutritionnelle nationale.

Selon cette enquête annuelle, la prévalence de la malnutrition aiguë globale (MAG) chez les enfants de moins de 5 ans au Niger, bien qu’ayant baissé de 14.8% à 13.3% entre 2012 et 2013, demeure au-dessus du seuil d’alerte de 10% fixé par l’Organisation mondiale de la santé.

Le taux de malnutrition aiguë sévère (MAS), la forme la plus grave, s’établit à 2.6%, tandis que la prévalence de malnutrition chronique est de 42.5%. La situation des enfants âgés de 6 à 23 mois reste particulièrement préoccupante: plus de 20% souffrent de malnutrition aiguë, dont près de 5% de sa forme sévère.

Ainsi, au cours des sept premiers mois de l’année, 505,976 cas de malnutrition ont été traités par les structures publiques de santé du Niger, soit près de la moitié des cas attendus en 2013.

Ces taux élevés de prévalence indiquent que la pénurie alimentaire, tout en restant un facteur important, n’est pas la seule cause de malnutrition infantile: les maladies infectieuses, l’utilisation insuffisante des services de santé, le manque d’eau potable, d’assainissement et d’hygiène et des pratiques inadéquates de soins, de protection et d’éducation des enfants contribuent significativement à la détérioration de leur statut nutritionnel.

Il est donc plus que jamais pertinent d’investir dans une approche intégrée, mettant en synergie les différents acteurs dans les mêmes localités, dites « communes de convergence », pour réduire la vulnérabilité des populations, assurer une continuité entre les interventions humanitaires et de développement et faire du Niger un pays pilote pour la construction de la résilience. Cette stratégie, mise en œuvre en coordination avec l’Initiative gouvernementale 3N (Les Nigériens nourrissent les Nigériens), permettra l’adoption de politiques qui mettront la sécurité alimentaire et nutritionnelle au cœur de l’agenda national, au bénéfice des générations futures.

Le Gouvernement du Niger, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (PAM), à l’origine de cette enquête nationale, appellent tous les partenaires intervenant dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle à intensifier leurs efforts pour prévenir la malnutrition infantile et lutter, ensemble, contre ses causes sous-jacentes et structurelles, la seule solution pour répondre durablement aux besoins des plus vulnérables.

Pour plus d’information, veuillez contacter :
Direction de la nutrition, Ministère de la Santé publique
Tel. +227 96 87 98 16; +227 20 20 35 76; +227 20 72 23 94;
Email: naous001@yahoo.fr

Anne Boher, Communication Unicef Niger,
Tel. +227 96 96 21 59;
email: aboher@unicef.org

Vigno Hounkanli, Communication PAM Niger,
Tel. +227 91 20 55 85;
email: vigno.hounkanli@wfp.org

 

 

 

 

unite for children