Centre de presse

Faits marquants dans la région

Crise au Sahel

Urgence Mali

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

« Avoir un dispositif de lavage des mains à l’école et à domicile, plus qu’un impératif pour sauver plus de 40% des enfants togolais qui meurent avant leur cinquième anniversaire »

© UNICEF Togo/EssiSoule/2013
Les délégations des trois écoles gagnantes entourées des jurés nationaux, dont le Ministre de la Santé, le Pr. Agba.

Communique de presse conjoint

LOMÉ, Togo, le 8 juillet 2013 – Le Ministre de la Santé, le Pr. Kondi Charles Agba vient de procéder à la remise officielle de prix aux gagnants de la deuxième édition du concours national des meilleurs dispositifs de lavage des mains réalisés par les écoles et les ménages, lancé l’an dernier le 15 Octobre par le Ministère de la Santé et le Ministère des Enseignements Primaire et Secondaire et de l’Alphabétisation du Togo, à l’occasion de la Journée mondiale de lavage des mains.

La cérémonie de remise de prix a eu lieu cet après-midi au Centre St Jean en présence de Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hydraulique villageoise, des représentants de Monsieur Le Ministre d’Etat, Ministre des Enseignements Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation et de Madame le Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité nationale. Etaient également présents le Dr. Viviane Van Steirteghem, Représentante résidente de l’UNICEF au Togo et le Dr. Tarcisse Elongo, Chargé de bureau à l’OMS au Togo.

Une délégation des écoles et des ménages composée des enfants, de parents, de directeurs d’écoles représentant les lauréats régionaux, a également fait le déplacement de la capitale pour participer à cette cérémonie. Le jury national a désigné comme grands gagnants, l’EPP Mordjoak des Savanes qui remporte le premier prix devant l’EPP Kati de Plateaux (2e) et l’EPP Tonakondji de Maritime (3e). « Nous sommes contents d’avoir participé à ce concours, parce que le lavage des mains permet d’éviter les maladies », a confié Meheza, 13 ans, une des lauréates de la région Centrale qui s’est distinguée par le 3e prix dans la catégorie « Ménage ». Elle a été devancée en points par Kantamélen, 12 ans (1er) et Afi, 15 ans (2 e).

La particularité de cette deuxième édition a consisté à impliquer les ménages, le principe étant que des enfants imaginent et réalisent un dispositif de lavage des mains dans leur propre maison. Ceci répondait au souci de favoriser l’adoption du lavage des mains au savon ou à la cendre tant à l’école qu’à domicile.

Dans la catégorie « Ecole », dix-huit écoles se sont lancées dans la course, rejoint par les enfants de douze ménages. Frédi, jeune élève de 9 ans vivant dans la région des Savanes a concouru dans cette dernière catégorie: « le dispositif que nous avons fait est utile pour nous tous et tous ceux qui viennent travailler à la maison ».

Au total, trente exemplaires de dispositifs ont été produits et présentés au public ainsi qu’aux membres du jury. Le critère de base était de parvenir à réaliser avec les matériaux locaux et peu chers, des dispositifs permettant à plusieurs personnes de se laver les mains au savon ou à la cendre en même temps, sans polluer l’environnement et en rendant la pratique de ce geste simple.

« Nous pensions qu’avec le niveau de qualité dont les concurrents de l’année dernière avaient fait preuve, il serait difficile de relever le défi. Mais les résultats de cette année prouvent qu’en matière de créativité les enfants ont beaucoup à nous apprendre » a dit Monsieur le Ministre de la Santé. « Encore une fois le choix a été très difficile car les enfants ont, à chaque fois, rivalisé d’ingéniosité pour que les écoles et les ménages disposent d’un système de lavage des mains pratique et peu onéreux et c’est le plus important» a-t-il relevé.

Ce message a été bien compris par les enfants qui ont participé au concours. « Beaucoup d’enfants meurent parce qu’ils ont les mains sales », explique Afi Biketa. «Si on lave les mains on évite les maladies » a-t-elle ajouté.

En effet, il a été démontré par des études de référence que le lavage des mains à l’eau et au savon ou à la cendre améliore de manière significative les chances de survie des nouveaux –nés à la naissance. Cette pratique toute simple est capable de réduire de 44 pour cent le nombre de décès d’enfants de moins de cinq ans due aux maladies diarrhéiques et de 25 pour cent, celui provoquée par les infections respiratoires aiguës.

De plus ce simple geste est de loin l’intervention la moins couteuse tant pour les pays que pour les foyers dans la prévention de la mortalité et de la morbidité. Au Togo, un enfant sur dix meurt avant d’avoir atteint son cinquième anniversaire et les maladies diarrhéiques sont à l’origine de 11 pour cent de ces décès.

La cérémonie officielle de remise de prix de ce jour a servi par la même occasion de coup d’envoi de la campagne nationale de sensibilisation en faveur du lavage des mains au savon ou à la cendre pour laquelle le groupe TOOFAN a été nommé l’an dernier, « Messagers nationaux du lavage des mains » par l’UNICEF au Togo et qui n’ont pas manqué d’animer l’ambiance.

« En tant que Messagers, nous profitons de toutes les occasions possibles pour encourager les enfants, les jeunes, les parents, les politiques, les artistes, les journalistes, bref : tout le monde, à stopper la transmission des microbes par l’adoption du lavage des mains après les toilettes, avant de toucher à la nourriture et avant de s’occuper d’un enfant. Sans le savon ou la cendre, se laver les mains n’est pas efficace ! », a précisé Barabas, l’un des chanteurs du groupe.

Le groupe a ainsi créé une chanson spéciale accompagnée d’un clip pour inciter le public à adopter le lavage des mains à l’eau et au savon ou à la cendre. Il a également participé à la réalisation d’un spot de sensibilisation et à la production de posters qui vont être affichés dans la ville et dans les régions de l’intérieur, principalement dans les marchés, les hôpitaux, les écoles et aux autres points vitaux du pays.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Victorien K. Banassim, Chargé de la Communication du Ministre de la Santé du Togo,
tél. : +228 22 21 42 62,
courriel : kaledjora@yahoo.fr.

Fataou Salami, Spécialiste Eau, hygiène et assainissement, UNICEF,
tél. : +228 22 23 15 33,
courriel : fsalami@unicef.org.

Essi Fafa Soulé, Chargée Information & Communication, UNICEF,
tél. : +228 22 23 15 10,
courriel : efsoule@unicef.org.

 

 

 

unite for children