Centre de presse

Faits marquants dans la région

Crise au Sahel

Urgence Mali

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Les policiers et gendarmes de Côte d’Ivoire mieux formés à protéger les enfants

Grand-Bassam, Côte d’Ivoire, le 31 mai 2013 – Un programme de formation des policiers et des gendarmes de Côte d’Ivoire a été développé par les écoles de police et de gendarmerie du pays avec l’aide de l’UNICEF et de l’ONG canadienne Bureau international des droits de l’enfant.

Un cours permanent et obligatoire en droit et protection de l’enfant d’une durée minimum de 50 heures sera intégré d’ici 2014 aux curricula de formation de base de ces écoles d’où sont issus tous les policiers et gendarmes du pays.

« Les autorités placent l’intérêt des enfants au coeur de la réforme du secteur de la justice et de la sécurité », a déclaré Hervé Ludovic de Lys, représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire. « Il est important que les policiers et les gendarmes aient les outils nécessaires pour prendre en compte les besoins spécifiques des mineurs qui sont en contact avec la justice qu’ils soient victimes, témoins ou en conflit avec la loi ».

Pour le lancement, 34 policiers et gendarmes formateurs viennent de compléter un programme pour acquérir les compétences nécessaires et sont maintenant prêts à transmettre ce savoir, savoir-faire et savoir-être à leurs futurs confrères et consoeurs.

En 2012, près de 1100 cas de violence envers les enfants ont été rapportés en Côte d’Ivoire dont la moitié sont liés aux violences sexuelles. De plus, 85 pour cent des victimes qui ont dénoncé les violences subies sont des filles, mais ce chiffre cache une réalité silencieuse bien plus préoccupante car une majorité de victimes dissimulent encore aujourd’hui les violences subies.

La situation s’est certes améliorée avec le retour progressif de la sécurité mais l’insuffisance de capacité des forces de sécurité et du système judiciaire à protéger les enfants contre tout risque de violence, d’abus et d’exploitation a laissé le champ à une forme rampante d’impunité. En effet, un état des lieux de la formation des écoles de police et de gendarmerie de Côte d’Ivoire mené de juillet à décembre 2012 a révélé de sérieuses lacunes dans la formation des forces de l’ordre en droit et protection de l’enfant et ce programme de formation vise à combler ce handicap.

Les forces de police et de gendarmerie étant le premier le point de contact entre les enfants et le système judiciaire, l’UNICEF est heureux de l’opportunité qui lui est donnée de soutenir le processus national ivoirien qui s’inscrit dans une démarche régionale de renforcement des capacités des policiers et des gendarmes en droit et protection de l’enfant initiée en 2009 à Ouagadougou.

* * * *

À propos de l’UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) est à pied d’oeuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations :
Louis Vigneault-Dubois, Responsable de la Communication,
UNICEF Côte d’Ivoire
Tél : (+225) 04 03 50 44,
courriel : lvigneault@unicef.org

 

 

 

unite for children