Centre de presse

Faits marquants dans la région

Crise au Sahel

Urgence Mali

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

L'UNICEF condamne le nouveau recrutement des enfants soldats et l’assassinat d’un enfant en République Centrafricaine

YAOUNDE/BANGUI/GENEVE, 10 mai 2013 – UNICEF condamne sévèrement le nouveau recrutement des enfants associés aux groupes armés et l’assassinat d’un garçon de 17 ans.*

En date du 24 avril, un officier de Seleka connu comme étant un colonel a ordonné à un garçon âgé de 17 ans et à un jeune homme de 19 ans de voler un véhicule aux environs de Bangui. La foule s’est attroupée sur les lieux et les a lapidés à mort alors que le colonel menant la tentative de vol a fui.

Le garçon et le jeune homme tués étaient démobilisés du mouvement rebelle Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et faisaient partie du groupe des 64 enfants et jeunes associés aux groupes armés, séparés et déplacés vers Bangui quand les combats se sont intensifiés. Plusieurs étaient placés dans des familles d’accueil et certains étaient à nouveau recrutés après la prise de la capitale par la Seleka en mars.

« Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées de ces jeunes dont l’un était un enfant et nous condamnons les actions qui ont conduit à cette tragédie », a déclaré le représentant de l'UNICEF en RCA, Souleymane Diabaté. « Nous appelons à des efforts urgents pour protéger les enfants touchés par le conflit et demandons le retrait immédiat de tous les enfants associés aux groupes armés. Des mesures doivent être prises contre ceux qui recrutent et utilisent les enfants pour commettre des crimes ».

L'UNICEF s’engage avec toutes les parties pour protéger les droits des enfants dans les conflits armés en République centrafricaine. L'UNICEF travaille ardemment pour mettre fin au recrutement d’enfants et à soutenir leur libération et réunification avec leurs familles et leurs communautés.

Tous les enfants ont le droit d’être protégés de la violence. Le recrutement et l’utilisation des enfants dans les conflits armées est l’une des six graves violations des droits des enfants selon la résolution 1612 du Conseil de sécurité et ceux qui commettent de tels crimes contre les enfants en seront tenus responsables.

*Les Noms ne sont pas divulgués pour protéger les identités des familles.

###

Concernant la résolution 1612 du Conseil de sécurité
Le Conseil de sécurité des Nations Unies est impliqué dans les questions relatives aux enfants touchés par les conflits armés depuis 1999. En 2005, le Conseil de sécurité a demandé au Secrétaire Général dans la résolution 1612 de l'ONU d'établir un mécanisme de suivi et de reporting (MRM), géré par des groupes de travail basés dans les pays codirigé par l'UNICEF et le plus haut représentant de l'ONU dans le pays, afin de fournir en temps opportun et des informations fiables sur les six graves violations des droits des enfants: le recrutement ou l'utilisation d'enfants par les groupes et forces armés, meurtre et mutilation des enfants, les viols et autres violences sexuelles, les enlèvements, les attaques contre les écoles et les hôpitaux, et le refus de l'accès humanitaire.

Le retrait d'enfants des groupes armés en République centrafricaine fait partie des efforts déployés par l’Équipe spéciale des Nations Unies, mandatée par le Conseil de sécurité de l'ONU pour libérer, réhabiliter et réinsérer les enfants associés aux groupes armés. À ce jour, trois groupes armés, y compris la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), ont signé un plan d'action pour prévenir et mettre fin à ces violations.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son action : www.unicef.org/french

Vous pouvez nous suivre sur Twitter et Facebook

Pour plus d'information, veuillez contacter :
Linda Tom, Responsable Communication,
UNICEF République Centrafricaine,
portable : +237 90077953 ;
courriel : ltom@unicef.org

Marixie Mercado, UNICEF Genève,
tél. : +41 79 756 7703 ;
courriel : mmercado@unicef.org

 

 

 

unite for children