Centre de presse

Faits marquants dans la région

Communiqués

Initiative Film Africains

Reportages photos

Histoires vécues

Données et chiffres

 

L'escalade de la violence tue de plus en plus d'enfants en République centrafricaine

BANGUI / DAKAR/ GENÈVE, le 17 avril 2013 – Face à l'intensification des violences en République centrafricaine, de plus en plus d'enfants sont tués et blessés que ce soit sur un terrain de jeu ou dans une église, selon l'UNICEF. L'UNICEF appelle tous les groupes armés à cesser les actions qui mettent la vie des civils en danger, soit par les combats ou en empêchant l'aide humanitaire de parvenir aux personnes en détresse.

Trois semaines après la prise de pouvoir par l'alliance rebelle de la Seleka, suite à un coup d’État militaire, l'insécurité généralisée, le pillage et la violence ont mis la vie des enfants centrafricains à un risque plus que jamais élevé. Depuis vendredi dernier, les combats ayant lieu dans la capitale de Bangui ont coûté la vie à au moins trois enfants et blessées 25 autres, dont quatre sont dans un état critique.

Depuis l’éclatement de nouveaux affrontements fin mars, de nombreux enfants ont été victimes de balles perdues, tandis que d'autres ont été recrutés par des groupes armés. On enregistre également une augmentation des cas de violence sexuelle.

« Nous assistons à un pays qui s’effondre rapidement dans une spirale de chaos avec de plus en plus d’enfants dont la vie est menacée », a déclaré Diabaté. « La violence contre les enfants doit cesser. Ces actes où des innocents ont été tués ou blessés doivent faire immédiatement l’objet d’une d’investigation par les autorités au pouvoir ».

La semaine dernière, l'UNICEF a distribué des kits d'urgences obstétricales et chirurgicales, du matériel médical et des médicaments à 15 centres de santé, quatre hôpitaux et une clinique de maternité dans et autour de Bangui. Les enfants blessés la semaine dernière ont reçu des soins médicaux d'urgence grâce aux fournitures de l'UNICEF.

Pourtant, il y a toujours une grave pénurie d'équipements chirurgicaux, de fournitures, de médecins qualifiés et des infirmières à travers le pays car l'insécurité continue d'empêcher l'accès humanitaire à la plupart des régions.

L'UNICEF exhorte la communauté internationale à mobiliser des fonds humanitaires d'urgence et à s'engager activement dans l’effort de résolution du conflit et faire cesser immédiatement les violences en cours avant que le pays ne sombre dans l'anarchie et prive d’avenir les enfants centrafricains.

###

Notes aux éditeurs
Le vendredi 12 avril, dans un effort de trouver un semblant de normalité entre les combats et la peur permanente, un groupe de plus de 20 enfants âgés de cinq à douze ans jouaient sur un terrain de jeu dans le 5ème arrondissement de Bangui lorsqu’une roquette atterrit au milieu du match. 14 blessés ont été immédiatement transportés à l'hôpital pédiatrique de Bangui pour traitement, deux jeunes enfants ont nécessité des soins d’urgence chirurgicale.

Le dimanche de 14 avril au cours d'une messe du matin dans une église de Bangui du 4ème arrondissement, une roquette a transpercé le toit et explosé. Sept personnes ont été tuées immédiatement, dont trois bébés, tandis que 11 enfants âgés de 5-8 ans ont été transférés à l'hôpital pédiatrique. Sept de ces enfants ont reçu une chirurgie d'urgence et trois ont vu leurs jambes amputées.

Les meurtres et les mutilations d'enfants sont une violation grave des droits de l'enfant et constitue des crimes de guerre passibles de la Cour pénale internationale.

###

À propos de l'UNICEF

L'UNICEF est à pied d’oeuvre dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de la petite enfance à l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition infantiles, l'eau potable et l'assainissement, l’éducation primaire de qualité pour tous les garçons et les filles, et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation et le sida. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail, visitez: www.unicef.org/french

Suivez nous sur Twitter and Facebook

Pour plus d'informations, contacter:
Laurent Duvillier, à Dakar,
Mobile: +221 77 740 35 77 or +221 77 637 66 04,
courriel : lduvillier@unicef.org

Omar Habib, à Yaoundé,
Mobile : +237 78 10 94 98,
courriel : ohabib@unicef.org

Marixie Mercado, à Genève,
tél. : +41 22 909 57 16, cell. : +41 79 756 77 03,
courriel : mmercado@unicef.org

Kate Donovan, UNICEF New York,
tél. : + 1 212 326 7452
courriel : kdonovan@unicef.org

 

 

 

unite for children