Centre de presse

Faits saillants - A la une

Communiqués

Initiative Film Africains

Essais photographiques

Histoires vécues

Données et chiffres

 

RD Congo: Plus de 600 écoles pillées ou endommagées par le conflit cette année

KINSHASA, 10 Décembre 2012 - À la suite des récents combats qui ont provoqué le déplacement de plus de 130 000 personnes, des familles et les différentes parties impliquées dans le conflit ont occupé ou pillé depuis septembre quelque 250 écoles supplémentaires dans le Nord- et le Sud-Kivu, à l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a déclaré aujourd'hui l'UNICEF.

Les nouveaux affrontements au Nord-Kivu ont accru le nombre total d'écoles touchées par le conflit cette année à plus de 600, ce qui représente plus du double par rapport à il y a trois mois. Au moins 240 000 élèves ont manqué des semaines de scolarité à la suite du conflit depuis avril. L'UNICEF a annoncé que les enfants ont commencé à recevoir de nouveaux kits scolaires distribués par des partenaires depuis la semaine dernière.

Au cours des dernières semaines, beaucoup de ceux et celles qui ont fui la violence ont trouvé refuge dans des écoles qui ont été utilisées comme cuisines, cantines, dortoirs, casernes ou entrepôts de munitions. Dans presque toutes les classes touchées par le conflit, le mobilier scolaire a été partiellement endommagé ou totalement détruit. Les manuels scolaires et les bancs d'école ont même été utilisés comme bois de chauffage. Cependant, les enfants et les enseignants sont actuellement, dans certains cas, en train de reprendre le chemin de l'école.

« Le mois dernier, l'accès à l'éducation dans l'est de la RDC est allé de mal en pis », a déclaré Barbara Bentein, Représentante de l'UNICEF en RDC. « Certaines écoles qui avaient déjà été affectées en avril n'ont pas encore entièrement récupéré. Et maintenant, dans d'autres écoles, les récents combats ont privé certains enfants congolais de l'accès à l'éducation. Les ramener à l'école est essentiel pour leur protection, en particulier en ces temps troublés. Quand ils ne sont pas à l'école, les enfants du Nord-Kivu sont plus à risque d'être exploités, maltraités et même recrutés ».

« Rater davantage de temps de scolarité alors que les enfants en ont un grand besoin serait une catastrophe », a déclaré Maker Mwangu Famba, Ministre de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel de la RDC. « Nous craignons que de nombreux enfants puissent avoir des difficultés à rattraper le retard et passer leurs examens. Ils risquent même de perdre leur année scolaire ou d’abandonner l’école. Chaque heure compte. Avec nos partenaires, nous sommes en train de faire en sorte que toutes les écoles soient ouvertes et fonctionnent aussi rapidement que possible », a ajouté M. Maker Mwangu Famba.

D’ici la fin de cette année, 80 000 enfants du Nord Kivu auront reçu en urgence des kits scolaires actuellement distribués par le Ministère de l'Éducation et les partenaires de l'UNICEF, à mesure que les écoles reprennent leurs activités.

De nombreuses familles déplacées qui ont commencé à rentrer chez elles ont peur d'envoyer leurs enfants à l'école. L'UNICEF appelle toutes les parties impliquées dans les combats à quitter les bâtiments scolaires et garantir un accès sûr à l'éducation pour les enfants.

« En tant que parent, j'ai eu très peur que l'éducation de mes enfants soit retardée pendant cette crise. Je suis donc ravi de voir les cours reprendre à nouveau », a déclaré Arthur Mwanati Mudimba, père de six enfants en âge de scolarité. « Cependant, la guerre a réduit mes activités économiques. Si la situation ne s'améliore pas rapidement, il sera difficile pour moi de pourvoir à l'éducation de mes enfants », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de ses interventions d'urgence à l'est de la RDC et en coopération avec le Ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, l'UNICEF prévoit de couvrir les besoins éducatifs de tous les 240 000 enfants et a lancé un appel de fonds de près de 6 millions de dollars pour financer des activités éducatives dans le Nord- et Sud-Kivu dans les prochains mois.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail, suivez-nous sur Twitter et Facebook

Notes aux éditeurs
Sur le terrain à l'est de la RD Congo, l'UNICEF travaille en collaboration avec des partenaires en éducation, y compris les autorités de l'Etat ainsi que des ONG internationales et nationales telles que Norwegian Refugee Council (NRC), la Fondation AVSI (AVSI), CARE, Catholic Relief Services (CRS), Handicap International, International Rescue Committee (IRC) Save the Children, World Vision, War Child Holland, Caritas, Alpha Ujuvi CAAP, Observatoire des Droits Humains (ODH), le Réseau des Associations de Jeunes Congolaises contre le SIDA (RACOJ), SYLAM et le Ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel de la RDC (EPSP).

Pour de plus amples informations :

Cornelia Walther, UNICEF Kinshasa, Mobile: +243 991 00 63 07, Courriel: cwalther@unicef.org
Ndiaga Seck, UNICEF Goma, Mobile +243 818 305 933, Courriel : nseck@unicef.org
Laurent Duvillier, UNICEF Goma, Mobile: +221 77 740 35 77, Courriel : lduvillier@unicef.org

 

 

 

unite for children