Centre de presse

Faits saillants - A la une

Communiqués

Initiative Film Africains

Essais photographiques

Histoires vécues

Données et chiffres

 

Journée mondiale du lavage des mains : l'UNICEF rappelle qu'il s'agit d'une solution simple et essentielle

NEW YORK, 15 octobre 2012 - À l'occasion de la cinquième Journée annuelle mondiale du lavage des mains, l'UNICEF tient à souligner que le simple fait de se laver les mains au savon peut permettre de sauver la vie de centaines de milliers d'enfants qui meurent inutilement chaque année.

D'après les chiffres sur la mortalité de l'enfant publiés le mois dernier par l'UNICEF, quelque 2000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour de maladies diarrhéiques. La vaste majorité d'entre eux - soit environ 1800 enfants par jour - succombent à ces maladies du fait du manque d'eau salubre, d'assainissement et d'hygiène de base.

Bien que ce chiffre ait considérablement diminué depuis le lancement de la Journée mondiale du lavage des mains il y a cinq ans, l'UNICEF affirme qu'il demeure trop élevé.

« La Journée annuelle mondiale du lavage des mains est bien plus qu'une journée », explique Therese Dooley, Conseillère principale de l'UNICEF pour l'assainissement et l'hygiène. « Nous voulons que le message passe des enfants aux parents, aux communautés et aux pays. Enrayer la transmission des maladies diarrhéiques n'est ni compliqué ni coûteux mais il faut pour cela que chacun prenne l'habitude de se laver les mains au savon ».

Cette année, l'UNICEF dispose de nouvelles données nationales sur la prévalence du lavage des mains dans les familles, provenant d'enquêtes réalisées auprès des ménages. Ces données dressent un bilan contrasté, la fréquence de cette pratique variant de pays en pays, souvent selon le lieu de résidence, la culture et le niveau de revenu.

Par exemple, au Swaziland en 2010, 50 pour cent des familles vivant en milieu urbain se lavent généralement les mains, contre seulement 26 pour cent en milieu rural. Au Rwanda, seuls 2 pour cent de la population se lave les mains, la différence entre ménages urbains et ruraux étant négligeable. En Mongolie, 96 pour cent des ménages les plus aisés se lavent les mains comme il le faut, contre 10 pour cent des ménages les plus pauvres.

Les maladies diarrhéiques se transmettant essentiellement par voie fécale-orale, l'un des moyens les plus simples et les moins chers d'empêcher leur transmission est de se laver les mains au savon à des moments essentiels, par exemple avant de préparer de la nourriture et après être allé à la selle ou avoir changé la couche d'un nourrisson.
 
Cette année, ce message sera transmis par des millions d'écoliers de plus de 100 pays, au cours d'un mois d'activités. En Éthiopie, 5 millions de personnes, dont des enfants, participeront à des activités publiques organisées à l'occasion de la Journée mondiale du lavage des mains. En Inde, cette journée sera célébrée par 1,3 million d'élèves des cycles du primaire.

Au Yémen, l'UNICEF et ses partenaires envoient à 2,5 millions de détenteurs de téléphone portable des messages SMS (texto) sur l'importance de se laver les mains tandis que près d'un million d'écoliers participeront à des activités menées sur ce thème. Au Vietnam, la campagne a déjà commencé avec un spot télévisé au cours duquel le comédien Xuan Bac, Ambassadeur pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène, chante une chanson avec les enfants sur le lavage de mains.

L'UNICEF et le partenariat mondial entre le secteur public et le secteur privé pour le lavage des mains ont également lancé une campagne sur les réseaux sociaux, avec pour mot-clé (hashtag) #iwashmyhands, qui a déjà été diffusée auprès de milliers de personnes dans le monde entier. Le partenariat a également mis au point un jeu intitulé « Laver le monde » sur le site de la Journée mondiale, qui invite les joueurs à tuer des microbes.

« Nous employons tous les moyens pour faire passer le message à tout le monde », déclare Mme Dooley. « Pour sauver des millions d'enfants, il n'y a pas besoin d'inventer une formule qui remportera le prix Nobel. La solution existe déjà : de l'eau et du savon ».

À propos de la Journée mondiale du lavage des mains :
La Journée mondiale du lavage des mains est célébrée le 15 octobre. Elle a été lancée en 2008 par le Partenariat mondial entre le secteur public et le secteur privé pour le lavage des mains, avec l'appui de gouvernement, d'institutions internationales, d'organisations de la société civile, d'ONG, d'entreprises privées et de particuliers du monde entier. Pour en savoir plus :  www.globalhandwashingday.org.

À propos de l'UNICEF :
L'UNICEF est à pied d'oeuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à de l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail, suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Pour de plus amples informations, y compris pour réaliser des interviews ou obtenir la liste des activités organisées dans le monde entier, veuillez contacter :
Rita Ann Wallace, UNICEF New York,
tél. :  + 1 212-824-6586 / mobile : 1 917-213-4034,
courriel : rwallace@unicef.org

 

 

 

unite for children